Essai / Essai du X-Yachts 4°, Le plaisir de barrer pour le toucher et les performances

Nous avons navigué sur le X-Yachts 4° par belle brise de 13-15 nœuds. L'occasion de valider les performances de ce voilier. S'il fait un malheur au près avec un plaisir et une précision de toucher de barre, nous avons pu aussi validé le spi asymétrique installé sur un bout-dehors fixe.

À en juger par l’équipement et l’ergonomie du plan de pont, ce sloop à gréement fractionné n’est pas seulement taillé pour la croisière rapide : bout-dehors pour spi asymétrique, winchs de rouf pour le piano, deux séries de winchs dans le cockpit pour l’embraque des écoutes de génois et de GV, rail de grand-voile encastré dans le pont avec l’écoute qui remonte directement sur les winchs, pataras hydraulique, mât et bôme carbone, voiles Elvstrom black Dobb…  Il n’en faudrait pas plus pour s’aligner sur une grande classique méditerranéenne.

Essai X-Yachts 4°

Essai X-Yachts 4°

Une configuration modulable

Essai X-Yachts 4°

Le foc autovireur de série ainsi que quelques options comme le tableau arrière basculant, la bôme enrouleur, le pont Flexiteek ou le pack multimédia, rappellent bien que le choix est donné au client pour équiper son bateau selon un programme prédéfini : croisière ou course. Modulable, mais sous compromission.

Essai X-Yachts 4°

Un essai moteur concluant

Essai X-Yachts 4°

La soute à voile à l’avant est un plus indéniable pour stocker les voiles de portant et très rare sur un 38’. Le Volvo optionnel de 40cv nous propulse à 8 nœuds très facilement et surtout plus silencieusement qu’à l’accoutumée. Des joints pressés aux ouvertures de la descente en est la raison.

Un essai voile par 12 à 14 nœuds de vent

Essai X-Yachts 4°

L’envoi de la GV est facilité par un winch électrique et l’écoute du génois 106% revient sur un rail Harken rentré sur le roof. Avec un vent réel de 12-14 nœuds,  sous spi asymétrique, nous filons à 9 nœuds à 130° du vent vrai. En abattant à 160° la vitesse perd 2 nœuds et en lofant jusqu’à 100° nous atteignons entre 10 et 11 nœuds.

Des réglages de safran à peaufiner

Essai X-Yachts 4°

À cette allure serrée (70° du vent apparent) nous remarquons une grosse raideur à la barre et une tendance à partir au lof. En fait, le pilote sur ce voilier d'essai nécessite un ajustement, car même inactif, il modifie les sensations. Un bon réglage du mât et du safran atténuera aussi le problème de départ au lof.

Un accastillage bien dimensionné

Essai X-Yachts 4°

Les manœuvres d’empannage sont très fluides grâce à l’écoute de GV qui revient en direct sur les winchs de chaque bord. Affaler et ranger le spi dans la soute avant est décidément très pratique.

Une carène qui aime le près

Essai X-Yachts 4°

Au près, la barre est très parlante et le gain au vent est spectaculaire. À 30° du vent apparent, nous filons 7,5 nœuds avec des pointes à 8 de temps à autre. La carène semble toujours vouloir monter au vent. Les virements sont rapides et les winchs au milieu du cockpit favorisent l’embraque qui est très courte. L’angle de virement de 80 à 85° témoigne d’une VMG optimisée.

Essai X-Yachts 4°

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

X4.0, la fiche technique

MarqueX-Yachts
ArchitecteNiels Jeppesen
Longueur hors-tout12.09 m
Longueur de coque11.50
Largeur3.81 m
Tirant d'eau2.10 m
Catégorie CEA
Déplacement lège7 800 kg
Nombre de moteurs maximum1
Carburant200 L
Voir la fiche technique complète du X4.0
Reportage : Essai X-Yacht 4°

Aménagements du X-Yachts 4°, 2 ou 3 cabines pour ce croiseur rapide de 11,50 m

Tarif du X-Yacht 4°, une liste d'option pour customiser son voilier