Essai / Aménagement du Dehler 30 OD, course-croisière et intérieur sport

Dehler 30od

Le Dehler 30OD est un monotype de régate qui veut aussi jouer la carte du croiseur rapide. Des aménagements simples et fonctionnels lui permettent d'assumer cette ambition. Certains aspects sont convaincants et d'autres beaucoup moins.

L'intérieur d'un bateau de régate est souvent délaissé lors de sa conception. Cependant à travers le Dehler 30OD, Karl Dehler et ses équipes veulent proposer un voilier de course hauturière capable de s'affranchir sans rougir de petites croisières.

100 kg de confort, pas 1 kg de plus !

Un voilier moderne et performant doit pouvoir planer, cela oriente nécessairement la conception vers la légèreté. Nous avons vu dans notre article précédent que pour atteindre cet objectif, la fabrication du Dehler 30OD est sophistiquée.

L'aménagement intérieur et les nombreux équipements indispensables pour la croisière représentent un poste de surpoids important. Alors, le chantier, l'architecte et le designer ont appliqué la même rigueur à l'intérieur du bateau. Ils ont déterminé un poids maximum admissible de 100 kg pour l’armement croisière.

Les contraintes sont souvent stimulantes et le chantier allemand s'est ouvert à des aménagements très différents de leurs standards actuels.

Des choix pertinents et des manquements

Ne rognant pas sur la qualité du design général, les équipes allemandes ont probablement regardé ce qui existe chez d'autres chantiers habitués aux bateaux légers, mais ils ont aussi innové sur certains points. Voici un tour d'horizon de l'aménagement du Dehler 30 OD.

  • Sans surprise, l'intérieur est dépouillé de superflus, les cloisons transversales sont très ajourées afin d'augmenter l'impression de volume. Le tout est traité dans des tons clairs pour renforcer la sensation de luminosité.
  • L'intérieur du bateau est partiellement recouvert d'un vaigrage original du meilleur effet. Les designers ont innové avec un tissu en résille matelassée de type mesh 3D qui donne un aspect sport et capitonné. Ce tissu technique respirant recouvre les bordées et certaines sections du roof, au contact il isole du froid et de l'humidité. Et afin de le nettoyer en fin de saison ce revêtement est totalement amovible.
Tissu de vaigrage en résille matelassée de type mesh 3D
  • À tribord, on trouve la cuisine composée d'un simple évier rond, d'un réchaud à feu unique et d'un emplacement pouvant recevoir une glacière amovible de 35 litres. Sous ce bloc-cuisine, un espace de "rangement" fermé par un rideau à zip autorisera plutôt d'entasser quelques victuailles.

Si l’on apprécie le robinet flexible, idéal pour rincer efficacement la vaisselle, je reste dubitatif sur le choix d'un réchaud fixe. Comment imaginer cuisiner en mer ou même faire un café ? Il faudra se contenter de réchauffer un plat une fois à quai. Il y a ici une certaine incohérence avec le programme de navigation.

  • À bâbord se situe le coin toilette disposé dans le sens de la marche, on pourra ainsi s'y caler convenablement à la gite. Pour occulter l'espace w.c., Dehler a fait le choix d'une porte rigide en accordéon. Comme elle ne ferme ni en haut ni en bas et se manipule difficilement, on peut se demander si un simple rideau aurait été plus pertinent.
  • Côté carré, la cloison des toilettes permet d'encastrer le minimum de matériel électronique nécessaire à la course et à la croisière. L'absence de table à carte permet de gagner du poids, ce choix est conforme à l'usage très répandu des tablettes. Et ceux qui désirent vraiment déplier une carte grand-aigle pourront s'installer sur la table de carré.
  • Au centre du Dehler trône un arceau servant de structure aux abattants de la table de carré. Les banquettes, faites d'un panneau de bois courbé, sont originales et assez élégantes. Grâce à l'angulation des bancs, on peut se caler convenablement le temps d'un repas, mais le confort est évidemment limité par la dureté du matériau. Les dossiers sont maintenus par une sangle. Système simple et efficace, c'est bien vu, car les velcros résistent peu à l'usage.
    En dessous des bancs on trouve un espace de rangement bien utile. Par contre, l'absence de toiles antiroulis nécessaire au matossage ou au repos en mer est incohérente avec le programme de navigation.
  • Le sol est recouvert d'une mousse collée à même les fonds. Elle joue bien son rôle d'antidérapant et présente un aspect visuellement agréable. Pied nu, elle est confortable et isole du froid. Cependant, ce revêtement conserve un peu d'humide et semble fragile, de nombreux accrocs parsèment déjà sa surface.
  • Sous le cockpit, on trouve deux petites couchettes doubles ; difficile de faire plus large compte tenu l'étroitesse relative du Dehler. Ici encore, pour un programme de croisière rapide ou de course au large, on s'étonne de l'absence de toile antiroulis afin de dormir au vent ou de matosser.

Toujours sous le cockpit, on accède à la soute technique largement ouverte de part et d'autre. Elle concentre et rend accessible la majorité des équipements électronique, les périphériques du moteur et la plomberie des ballasts. L'ensemble est assez chargé, mais les montages sont très propres.

Grâce à un système de bouts, les manœuvres de ballasts sont opérables depuis la descente.
  • Afin d'accéder au moteur, le bloc de marches s'escamote totalement, sa construction en sandwich rend la manipulation aisée.
  • La descente est fermée par un capot coulissant équipé d'un hublot zénithal, outre la luminosité procurée il permet un contrôle des voiles sans se mouiller.

Alors, le Dehler 30 OD est-il bon croiseur rapide ?

Le Dehler 30 s'est montré parfaitement convaincant par sa qualité de fabrication, ses équipements et les sensations en mer. Le design intérieur est certes très réussi, mais laisse l'impression de ne pas être totalement abouti. Gageons que les deux premiers modèles de la série permettront de faire rapidement évoluer le monotype pour le rendre aussi à l'aise en course qu'en petite croisière.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Jean Louis Villain - 3 semaines
C'est sur qu'un feu sur cardan c'est tout de meme le minimum que l'on attend d'un voilier qui est censé naviguer autre part qu'entre trois bouees!
Ajouter un commentaire...

Dehler 30 One Design, la fiche technique

MarqueDehler
ArchitecteJudel/Vrolijk
Longueur hors-tout10.30 m
Longueur de coque9.14
Largeur3.25 m
Tirant d'eau2.20 m
Catégorie CEA
Nombre de passagers4
Déplacement lège2 800 kg
Carburant25 L
Voir la fiche technique complète du Dehler 30 One Design
Reportage : Essai du Dehler 30 OD

Essai du Dehler 30 OD, Match race à Rostock en voilier de régate

Tarif du Dehler 30OD, une bonne affaire ce voilier de course au large ?