Orca, un superyacht d'exploration inspiré par l'orque

Orca est le nouveau projet de superyacht d'exploration du constructeur italien de superyacht Rosetti. Cet explorer de 65 m a été inspiré par la morphologie de l'orque, le "plus puissant des membres de la famille des dauphins."

Le constructeur italien Rosetti vient de dévoiler son nouveau concept de superyacht, un Explorer de 65 m de long de certification polaire baptisée Orca. Ce bateau d'expédition a été inspiré par la morphologie de l'orque et possède un design robuste, et un "style de superstructure audacieux" ainsi qu'une antenne radar qui rappelle la nageoire dorsale de l'animal. Pour magnifier la ressemblance avec l'épaulard, Meccano Engineering, responsable de l'ingénierie, de l'architecture navale et du design extérieur du navire a même ajouté une tache blanche typique dans la superstructure — au niveau du pont propriétaire — qui s'illuminera la nuit.

"Le design imite celui de l'orque, le plus grand et le plus puissant des membres de la famille du dauphin", explique Fulvio Dodich, directeur général de Rosetti Superyachts. "Instantanément reconnaissables à leur couleur noire et blanche distinctive, ces mammifères marins parcourent les océans du monde, de l'Arctique à l'Antarctique en passant par les tropiques, ce à quoi notre explorateur est destiné", ajoute-t-il.

Le design extérieur associe des lignes courbes et droites aux caractéristiques des navires-support déjà construits par Rosetti. Avec un maitre-bau de 12 m et une jauge de 1300 GT, Orca pourra accueillir jusqu'à 12 invités dans 6 cabines, dont une suite propriétaire, une cabine VIP pleine largeur sur le pont principal, deux cabines VIP et cabines invité sur le pont inférieur.

La suite privative du propriétaire possède deux salles de bains avec w.c. séparés pour lui et elle, un dressing, une salle de sport ainsi qu'une grande terrasse privée avec vue sur le grand pont principal ouvert. Les quartiers d'équipage peuvent accueillir jusqu'à 12 personnes.

Le grand pont arrière est une plateforme de stockage idéale pour les toys et divers tenders et se dote également d'une grande hélisurface. On peut y stocker facilement deux annexes, des jet skis ou des quads et un sous-marin, avec deux grues indépendantes à bâbord et tribord pour faciliter le lancement. Sous le pont, de l'espace supplémentaire permet de stocker deux autres tenders et davantage de jouets.

D'autres configurations de pont peuvent inclure une piscine à débordement au centre, un hangar à hélicoptère ou une hélisurface surélevée, avec une piscine ou un salon en dessous.

Orca possèdera deux coteurs CAT 3512 offrant une autonomie de 5 000 milles à la vitesse de croisière de 11 nœuds. Le constructeur italien estime la durée de construction du premier modèle à 36 mois.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...