Trimarans de croisière, quelle est l'offre du marché ?

Si le marché du trimaran est encore confidentiel, on trouve plusieurs chantiers qui se sont spécialisés dans le bateau à trois coques. Pour la croisière, on trouve deux types de trimarans, ceux pour la croisière côtière et ceux pour la croisière habitable.

Si le marché du trimaran est encore peu étoffé dans le monde du nautisme, le développement des multicoques ces dernières années a participé à sa croissance. Plutôt réservé aux coureurs au large ou aux plaisanciers avides de sensation, le trimaran est aujourd'hui est un véritable bateau de croisière, avec des aménagements vraiment très confortables, comme c'est le cas pour Neel par exemple.

Le problème de la place au port n'en est plus vraiment un puisque bien souvent, des bouées de mouillage sont réservées aux multicoques dans l'avant-port ou dans le chenal. Enfin, certains modèles repliables permettent d'obtenir le même gabarit qu'un monocoque.

Sur le marché du trimaran, on distingue deux types d'unités, celles conçues pour la croisière côtière et celles conçues pour la croisière habitable. Souvent, dans le premier cas, les bateaux possèdent des bras qui se replient, leur permettant ainsi d'être transportables au gabarit routier, et donc de pouvoir aller se balader le long de la côte avec son bateau.

Les trimarans pour la croisière côtière

Astus et Tricat pour la randonnée côtière

Astus

En France, deux chantiers bretons se partagent le marché du trimaran de moins de 24 pieds pour la randonnée côtière : Astus et Tricat. Le premier propose plutôt des petites unités — quatre modèles de 16 à 24 pieds — et le deuxième des plus grandes unités — trois modèles de 20 à 30 pieds —, dont le plus grand permet même de partir en croisière estivale grâce à un bel emménagement.

Tricat

La particularité de ces modèles, c'est qu'ils sont repliables et donc transportables au gabarit routier. Chez Astus, les bras se rabattent latéralement de manière télescopique alors que chez Tricat, il suffit de tirer un bout pour rabattre les flotteurs sur l'arrière.

Libertist Yachts, la petite croisière à foils

Ce sont des trimarans de croisière côtière (homologation C), mais à foils et pensé pour la navigation familiale signés Erik Lerouge. Aujourd'hui, le chantier polonais compte quatre modèles à la gamme, dont les deux premiers exemplaires sont des bateaux de 8,53 m et 7,53 m (actuellement en construction), mais a déjà prévu la construction de deux plus grands modèles pour la croisière habitable.

Les trimarans de croisière habitable

Rapido Trimaran, croisière habitable et repliable

Rapido Trimaran, c'est une gamme de trois modèles de 40 à 60 pieds conçus selon les plans du cabinet d'architecture Morrelli & Melvin pour des concepteurs australiens. Les bateaux sont construits au Vietnam et leur philosophie est d'aller vite sur l'eau, il est d'ailleurs possible d'opter pour des dérives en C sur le 40 pieds.

À l'intérieur, on trouve plusieurs couchettes, une cuisine et un carré surélevé. Mais l'avantage de ce trimaran de croisière, ce sont ses flotteurs se reculent avec des bras de liaison pivotants, passant d'un maitre-bau de de 7,45 m déplié à 4,60 m replié (pour le 40).

Dragonfly, la croisière rapide sur trois coques

Dragonfly est une marque d'une gamme de 5 trimarans repliables à voile : 25, 28, 32, 35 et 40 pieds, conçus pour la navigation hauturière et équipés du système "Swing Wing". Ce système permet de rétracter les coques et de réduire de moitié la largeur du bateau pour le 25 et le 28 (les deux plus petits modèles) qui passent ainsi en gabarit routier (2,54 m de large). Construits au Danemark, ils proposent un intérieur cosy et élégant.

Neel, un loft sur l'eau

Neel, c'est le spécialiste du trimaran confortable pour la vie à bord. Avec quatre modèles de 45 à 65 pieds, le constructeur rochelais s'est concentré sur le maxi-trimaran. Grâce à l'ajout d'une plateforme de vie au-dessus de la coque centrale, le volume à bord est impressionnant. La zone de vie baptisée "Cockloon®" est ininterrompue entre le carré et le cockpit et les flotteurs réservés aux couchages.

Le chantier français a d'ailleurs décliné son modèle en version moteur, avec la gamme Leen Trimarans.

Avantages

  • La vitesse, les trimarans sont plus rapides que les catamarans ou les monocoques, il faut dire qu'ils n'ont pas besoin de lest puisque leur stabilité est assurée par leur forme de coque.
  • À l'aise au près
  • Faible tirant d'eau
  • Sensation de voile et plaisir de barre d'un monocoque avec la stabilité d'un catamaran

Inconvénients

  • Volume habitable (à part chez Neel)
  • Avec le système de repliage de Corsair, le côté du flotteur se retrouve dans l'eau et se salit donc plus.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...