Une semaine de croisière en Bretagne Nord entre les Sept-Iles et Ploumanac’h

Détail d’un parcours pour cet été. Ou comment voir la vie en rose… De prime abord cela semble toujours compliqué de naviguer en Manche. Les marées sont importantes et il faut donc composer avec. À cela vous pouvez rajouter une côte un peu découpée et une météo parfois surprenante… Mais grâce à tout cela, nous pouvons profiter d’un spectacle grandiose et de petits mouillages bien calmes  à l’abri des îles et îlots.

Je vous propose de vous accompagner dans un petit périple de quelques jours parmi phoques et macareux.

Croisière sur la côte de granit rose

Les coefficients de marée ont une moindre importance par rapport à d’autres bassins, mais il faut se rappeler qu’il vaut toujours mieux naviguer avec le courant, plutôt que contre. Il faut également veiller autant que faire se peut, à éviter les navigations vents contre courants.

Croisière sur la côte de granit rose

Jour 1 Trébeurden – Ile Grande : 8,5 milles

Croisière sur la côte de granit rose

Vous êtes déjà à Trébeurden ou vous souhaitez vous y rendre. Le port de plaisance est d’un accès simple par le chenal bien balisé de Toull ar Men Mellen de jour comme de nuit. Le bassin à flot est accessible pendant 6 à 8 heures par jour en fonction de la marée. La porte à marée bascule dès que la hauteur d’eau est de +4,20 m ce qui permet l’accès à des bateaux avec un tirant d’eau de 1,50 m. Si le vôtre est plus grand, il faut patienter….

Vous avez au nord de l’île Milliau plusieurs zones d’attente dont une avec bouées d’amarrage. Attention à la houle pour toutes ces zones d’attente, car elles sont ouvertes à l’Ouest. Les horaires d’ouverture de porte sont à consulter sur le site internet du port de trebeurden.

Nous y sommes donc nous pouvons en repartir, direction l’île Grande ! Le jeu consiste à partir au plus vite de Trébeurden, une fois la porte ouverte… c’est-à-dire à marée montante pour arriver à l’Ile Grande à marée haute ou tout du moins avec suffisamment d’eau pour trouver un mouillage.

La navigation ne présente pas de difficulté particulière jusqu’à la balise de Bar-Ar-Gall si ce n’est les roches et îlots à la sortie du chenal de Toull Ar Peulven et le prolongement WNW de l’île Grande avec les roches des Peignes.

Une fois Bar-Ar-Gall débordée il faut faire route vers la roche du Corbeau parfaitement visible puis en suivant le balisage il faut approcher de la tourelle cardinale N de l’île d’Aval. À partir de là vous avez le choix entre l’W et l’E de l’île d’Aval.

À l’ouest mouillage, à l’échouage, possible à Porz Gelen ou vers Toull Gwenn. À l’est le sud de l’île d’Erc’h est parfait pour un échouage nocturne sous les étoiles. Vous l’aurez compris, ici on choisit son mouillage en fonction de la taille de la plage que l’on souhaite à marée basse…

Croisière sur la côte de granit rose
Mouillage à Toull Gwenn

Jour 2 Ile Grande – Ploumanac’h : 8,5 milles

Croisière sur la côte de granit rose

Nous repartons par là où nous sommes arrivés après avoir étudié de près les horaires de marées. En effet comme  pour notre arrivée à l’île Grande, il nous faut de l’eau à l’arrivée à Ploumanac’h. Mais cela peut aussi être l’occasion d’une petite visite vers la petite station de Trégastel. Après avoir viré la balise de Bar-Ar-Gall cap à l’est, attention au contournement du plateau des Eleyo et faire route vers la latérale tribord du Taureau. Laissez-vous guider par le balisage jusqu’à l’anse de Coz Porz pour un piquenique à l’échouage ou alors dans l’ouest de l’île Ronde au niveau de la latérale n°6 pour rester en eau sur des fonds compris entre +1 m et +2 m.

Croisière sur la côte de granit rose
Cale de Coz Porz

Fin de la sieste et des baignades, il est temps de repartir. Il faut d’abord calculer notre heure de départ en fonction des hauteurs d’eau requises pour l’arrivée à Ploumanac’h. Cette heure dépend en partie du choix d’escale. Soit le port, soit le mouillage à l’échouage. Encore une belle occasion de réviser la règle des 12e…

On ressort donc par le chenal jusqu’à la balise du Taureau, puis direction le phare rose de Méan Ruz qui signale l’entrée du chenal de Ploumanac’h. Pas de difficulté majeure si ce n’est l’étroitesse à l’entrée et parfois la houle qui peut rendre l’entrée délicate. Mais après…

Croisière sur la côte de granit rose
Entrée du chenal de Ploumanac’h – château de Costaérès
Croisière sur la côte de granit rose
Chenal de Ploumanac’h

À partir de la perche tribord n°5, il faut choisir entre le port avec son seuil à +2,50 m et amarrage sur haltères, donc calcul de hauteur d’eau... ou l’échouage dans l’Ouest de la perche sur fonds de sable sondés à +4,50 m et au milieu de splendides roches roses bien sûr.

Croisière sur la côte de granit rose
En attendant la marée basse devant la plage de Tourony
 Croisière sur la côte de granit rose
À l’échouage devant la plage de Tourony

Jour 3 Ploumanac’h – Les Sept-Îles – Perros Guirec : 11,5 milles

Croisière sur la côte de granit rose

Croisière sur la côte de granit rose

Direction les Sept-Îles, le pays des Fous de Bassan, des phoques et des Macareux. Pas de difficultés majeures pour remonter vers les îles si ce n’est un peu de courant en arrivant vers l’île aux Moines. Notre parcours aux Sept-Îles peut commencer par une visite de l’île aux Moines qui est la seule île sur laquelle nous pourrons débarquer.

Mouillage possible à proximité de la tonne (en repère) sur des sondes à +3 m et moins si on s’approche de l’îlot Ar Moudenno. On peut aussi mouiller à l’aplomb de la plage de l’île Bono sur des sondes à +2,40 m. Attention aux variations de hauteur d’eau avant de débarquer, il faut  prévoir les longueurs de chaine en conséquence.

Croisière sur la côte de granit rose
Mouillage aux Sept-Îles en compagnie des célèbres Macareux…

Après cette balade à l’île aux Moines, direction l’île de Rouzic, où nichent plus de 20 000 couples de Fous de Bassan. De loin on croirait l’île couverte de neige… erreur ce sont les Fous. Attention aux roches d’Ar Gazec, car pris par le spectacle de ces Fous volants on pourrait s’y échouer…

Croisière sur la côte de granit rose
Croisière sur la côte de granit rose
Croisière sur la côte de granit rose

Après avoir longé Rouzic, on traverse ou contourne par le Sud les Noires de Rouzic en direction de la cardinale W des Couillons de Tomé. C’est du tout droit, mais là encore attention au courant qui porte à l’Est ou à l’Ouest selon la marée. Cette balise permet donc de se caler pour l’approche de Perros-Guirec.

À partir des Couillons de Tomé faire route vers la tourelle de Bilzic, première marque latérale du chenal. Ensuite il suffit de suivre le chenal jusqu’au port. Pas de problème particulier si ce n’est un accès limité par les marées. En effet, un mur de retenue submersible à la côte +7 m maintient le bassin à flot et oblige à passer par une porte. À anticiper donc !

En attente d’une hauteur d’eau suffisante, plusieurs zones d’attente sur bouées et/ou ancre sont accessibles selon la marée et votre tirant d’eau. À l’entrée du port attention au courant au passage de la porte.

Croisière sur la côte de granit rose
Croisière sur la côte de granit rose

Jour 4 Perros Guirec - Port-Blanc : 8,5 milles

Croisière sur la côte de granit rose

En route pour Port-Blanc et ses nombreux îlots alentour. Départ de Perros-Guirec dès l’ouverture de la porte… ou pas. En effet, le charme de Port-Blanc réside aussi dans le fait que l’on peut y arriver à toute heure du jour ou de la nuit. En fait, c’est mieux le jour…

En sortant de Perros, il faut suivre le chenal qui passe au S de l’île Tomé en direction de la balise latérale bâbord Roche Guazer qui est en fait la première balise du chenal NE d’accès à Perros. Attention, une fois encore, au courant qui pourrait vous déporter vers le plateau du Four.

À hauteur de la balise il faut continuer pour parer à coup sûr les roches du Four jusqu’à apercevoir la tourelle blanche du phare du Voleur et faire route au 150° vers lui. Vous apercevrez rapidement les tourelles blanches de St Gildas et du Château puis les marques latérales du chenal.

Croisière sur la côte de granit rose
Mouillages en eau possible sur bouées à partir de la perche latérale bâbord Roc’h Ruz ou plus au Sud vers la perche latérale tribord Run Glaz
Croisière sur la côte de granit rose
Mouillage à l’échouage sur bouée ou ancre en s’enfonçant dans l’anse Pellinec.
Croisière sur la côte de granit rose
Profitez-en pour visiter l’église enterrée

Jour 5 Autour de Port-Blanc

Croisière sur la côte de granit rose

Ce bassin se prête merveilleusement bien à toutes les balades. Il est possible de quitter Port-Blanc, de contourner Saint-Gildas, l’île des Levrettes et Enez Inic pour aller mouiller dans l’est de l’île d’Ozach. Paysage grandiose à pratiquer en mortes eaux et mer calme. De là, vous apercevrez peut-être le gouffre de Plougrescant et sa célèbre maison. Mais utilisez plutôt le GR 34 pour vous y rendre.

Croisière sur la côte de granit rose
Le gouffre de Castel-Meur
Croisière sur la côte de granit rose
La maison du gouffre

De là route vers Bréhat ou vers la baie de Morlaix dans sa partie occidentale dite du Léon. Bon vent !

Fonds cartographiques issus de data.shom.fr Système géodésique : WGS84

Plus d'articles sur les chaînes :

Côtes-d'Armor
Lire le reportage : Cabotage sur la cote de Granit Rose

Balade au pays du Granit Rose ou d’Alice aux pays des merveilles ?

Réagir à cet article :
Christian Van muylem - 1 semaine
Superbe périmètre. Idéal pour se faire plaisir, mais aussi pour jouer avec marées et courants !
Ajouter un commentaire...