Balade au pays du Granit Rose ou d’Alice aux pays des merveilles ?

Défiant les lois de l’équilibre, d’énormes blocs de granit créent un décor unique. Sur la lande comme en mer, la côte devient cuivrée et comme sculptée par les éléments. Ici, un requin. Là, une tortue, une sorcière… Sur la côte de Granit rose, on s’amuse à personnifier les silhouettes fantaisistes des rochers qui jalonnent le sentier côtier.

Leur couleur ? Rose bien sûr. D’un beau rose cuivré qui irradie au soleil. C’est magique, embarquez ! Quelques idées d’escales et mouillages, testés pour vous !

Une petite balade de Trébeurden à l’Île Grande, les Sept îles, Perros-Guirec et Ploumanac’h. S’enfoncer entre des roches majestueuses et roses pour atteindre des mouillages de rêve. À faire en tenant compte évidemment des distances et des marées. En vives eaux, le marnage frise les 10 mètres. Le courant est important et pas toujours comme on le souhaiterait. Nous sommes sur la côte Nord bretonne. À vous de jouer ! Cela vaut le détour.

Côte de Granit Rose

1. Trébeurden

Située à l’entrée de la baie de Lannion et point de départ de notre escapade au cœur de la Côte de Granit Rose, Trébeurden offre un premier panorama exceptionnel. Ses sites naturels protégés où se côtoient végétation luxuriante et bulles granitiques en font un lieu particulièrement prisé. Son port de plaisance et ses nombreux mouillages abrités permettent aux plaisanciers de passage de trouver des abris sûrs au milieu de cette magnifique côte.

Côte de Granit rose
Avant-port et port de Trébeurden

Le port de plaisance est d’un accès simple par le chenal bien balisé de Toull ar Men Mellen de jour comme de nuit. Le bassin à flot est accessible pendant 6 à 8 heures par jour en fonction de la marée. Horaires à consulter sur www.port-trebeurden.com

À voir, à faire :

L’île Milliau

Accessible uniquement à marée basse, cette île présente également un grand intérêt botanique puisque 270 espèces végétales y prolifèrent, sous la protection du Conservatoire du Littoral, propriétaire des lieux.

Au néolithique, avant que la mer n'atteigne cet endroit, l'homme y édifie une vaste allée couverte, aujourd'hui encore visible.

Côte de Granit rose
La ferme de l’ile Milliau du XVIe siècle et l’allée couverte
Côte de Granit rose
La cale

Les marais du Quellen

Le Quellen est un véritable marais d’eau douce offrant une diversité d’habitats naturels. Roselières, prairies humides, boisements et formations dunaires marquent l’identité des lieux.

Le marais se visite à pied uniquement, le long d’un petit sentier émaillé de ponts de bois surplombant l’eau de quelques centimètres.

Ce site abrite des chevaux « Camargue » et un observatoire est à la disposition des passionnés d’ornithologie.

Patrimoine

De nombreux menhirs et allées couvertes parsèment le territoire. Au hasard d’une balade vous tomberez dessus à coup sûr.

Côte de Granit rose
Allée couverte de Prajou-menhir

2. Ile Grande

L’Île-Grande est relié au continent par un petit pont atténuant ainsi le côté insulaire. Au fil des marées, le paysage change et rend accessible ou non les diverses îles qui l'entourent. Des petits chemins et sentiers longeant la mer vous feront découvrir tour à tour les plages de galets ou de sable fin, les dunes de Toul Gwenn, les carrières, le rocher du corbeau ou encore la fontaine de Saint-Sauveur.

Côte de Granit rose
Le port de Saint-Sauveur

Le port de Saint-Sauveur est un port à l’échouage situé dans le SW de l’île. Facile d’accès et protégé de la houle par l’île d’Argenton. C’est le port des pêcheurs de l’île. D’autres zones de mouillages sont accessibles tout autour de l’île. N’hésitez pas à laisser libre cours à votre soif d’aventure. Une plage de 10ha autour de votre bateau pour vous tout seul …

À voir, à faire :

Pointe de Castel Erek et carrières du Lion.

De cette carrière étaient extraits les granites bleu et gris entre 1908 et 1979.

Côte de Granit RoseCôte de Granit Rose

Station ornithologique de la LPO 

La station ornithologique de l’ile grande est spécialisée dans l’accueil d’oiseaux marins. Elle est aussi un centre d’exposition permanent sur la biodiversité de la région. Enfin la station gère également la réserve naturelle des 7 îles. La station organise des expositions, des excursions commentées aux Sept-Îles et des sorties nature : oiseaux marins, fleurs, plantes du littoral, sorties marée basse.

Côte de Granit Rose

3. Les Sept-îles

Au large de la Côte de Granit Rose se trouve l’Archipel des Sept-Iles (Île Rouzic, Île Malban, Île Bono, Île aux Moines, Île Plate, les Costans, les Cerfs), royaume incontesté des oiseaux marins. Cet ensemble d’îlots rocheux est un site naturel protégé dont l’accès est réglementé.
Imaginez des milliers d’oiseaux du fou de Bassan aux macareux moines en passant par les cormorans huppés, les petits pingouins, les guillemots de Troil, les fulmars boréaux et autres goélands marins, argentés et bruns... dans le creux des rochers.
Sur l’Île Rouzic, on peut découvrir l’unique colonie française de fous de Bassan forte de ses 22 000 couples. N’oublions pas quelques phoques gris qui vivent en permanence dans cette réserve naturelle.

Côte de Granit Rose
Mouillage entre l’Ile aux Moines et l’île Bono

Par temps calme le mouillage entre l’Ile aux Moines et l’île Bono est parfait pour partir à la découverte de l’île aux Moines. Du haut de l’île s’offre un panorama fantastique sur tout l’Archipel.

À voir, à faire :

L’Ile aux Moines

Si les moines cordeliers qui l'ont occupée au XIVe -XVe siècle n'ont laissé que leur nom, le fort, édifié sous Louis XV par un disciple de Vauban pour mettre un terme aux trafics de contrebande des pirates est toujours debout.

On peut aussi y débarquer pour ses 136 espèces végétales, mais également pour le chant incessant des colonies d'oiseaux marins et l’observation du phoque en train de se dorer tranquillement au soleil.

Côte de Granit Rose
Le phare de l’île aux Moines, bâti entre 1831 et 1835 a été démoli puis reconstruit après-guerre.
Côte de Granit Rose
La passerelle en cordages (type Pont de singe).

L’Ile Rouzic

On ne peut y débarquer, mais c’est impressionnant de naviguer le long de sa côte sud pour observer les phoques et bien sur les milliers de Fous de Bassan qui y nichent.

Côte de Granit Rose
Ile Rouzic

Côte de Granit Rose

4. Perros-Guirec

Prestigieuse station balnéaire depuis plus d'un siècle, Perros-Guirec est située dans un site naturel protégé, au milieu d'un paysage  où la terre et la mer sont parsemées de rochers de granit rose aux formes découpées par le vent. Grâce à ses nombreuses plages de sable fin, elle attire de nombreuses familles. Réputée également pour ses hortensias, Perros en organisait même  un festival.

Côte de Granit Rose
Plage de Trestrignel

Port de plaisance de Perros-Guirec

Côte de Granit Rose

Port moderne, mais un peu excentré du bourg. Pas de problème particulier si ce n’est un accès limité par les marées. En effet un mur de retenue submersible à la côte +7 maintient le bassin à flot et oblige à passer par une porte. À anticiper donc !

Côte de Granit Rose

À voir, à faire :

Le sentier des douaniers

Plus connu aujourd’hui sous le nom de GR 34, il était autrefois utilisé par les douaniers pour lutter contre la contrebande. Vous y découvrirez les fameux chaos granitiques ainsi que la richesse naturelle des landes. Tout au long de la balade, des sites d’intérêts s’offrent également à vous....
Notamment la plage Saint-Guirec et son oratoire, entourés de chaos de granit rose, la couleur turquoise de la mer est une invitation à la baignade.

Côte de Granit Rose
Oratoire saint Guirec à marée basse

5. Ploumanac’h

Elu village préféré des Français, il y a quelques années, Ploumanac’h a de quoi séduire particulièrement lorsque l’on arrive par la mer. En effet, l’anse très fermée de Ploumanac’h est commandée par un étroit chenal avec plus ou moins de houle… Le phare de Mean Ruz et l’ile de Costaeres encadrent la passe d’entrée. Ensuite, on a le choix de rejoindre soit le port niché au cœur de la ville ou d’opter pour une zone de mouillage plus sauvage dans l’W de la perche n°5.

Côte de Granit Rose
Le phare de Méan Ruz
Côte de Granit Rose
Un peu de houle…
Côte de Granit Rose
L’ile de Costaeres

Le port de Ploumanac’h

Côte de Granit Rose

Port à flot fermé par un mur submersible à la côte + 2.50. Vite la règle des 12e… Amarrage sur bouées haltères.

Côte de Granit Rose
Le mur submersible
Côte de Granit Rose
Nous, nous préférons le mouillage sur fond de sable au milieu des cailloux roses…
Côte de Granit Rose

À voir, à faire :

Le sentier des douaniers.

Déjà cité, mais à continuer tant la balade est belle

Le moulin à marée

Côte de Granit RoseCôte de Granit Rose

Le moulin est un moulin à mer qui fonctionnait grâce aux marées. Comment cela fonctionne ? L’eau entrait à marée montante par les portes à mer (canalisations aménagées dans la digue pour permettre à l’eau d’entrer dans le bassin, les « portes » ne s’ouvrant que d’un côté). L’eau ressortait par les coursiers (autres canalisations réglables pour contrôler la vitesse de rotation des meules) et actionnait les roues à aubes du moulin. Les roues dégagées par la marée tournaient à mi-marée. Le moulin commençait donc à fonctionner trois heures après le début de la marée basse et trois heures après le début de la marée haute. Ce qui procurait, deux fois par jour, six heures de travail.

Plus d'articles sur les chaînes :

Côtes-d'Armor
Lire le reportage : Cabotage sur la cote de Granit Rose

Une semaine de croisière en Bretagne Nord entre les Sept-Iles et Ploumanac’h

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...