Essai / Architecture et design de l'Excess 12, le plaisir sur deux coques

Apparu au dernier salon de Cannes, la marque Excess, créée de toute pièce par la branche bordelaise du groupe Bénéteau, défraie la chronique avec trois premiers modèles dans la gamme : le 12, le 15 et le 11. Ils apportent un coup de jeune dans l'univers catamaran.  

Séduire une clientèle plus jeune et plus pressée, plus consommatrice de loisirs en demande de sensations fortes et venant parfois de la voile monocoque est l'objectif que s'est fixé la cellule pensante du leader français depuis de nombreuses années. Après de longues pérégrinations sur le concept original, il a finalement été décidé de créer une marque à part entière, à l'image bien distincte des catamarans de croisière produits par Lagoon, qui ont été victimes, il faut bien le dire, d'un certain embonpoint au fils des ans. Cinq modèles de 11 à 15 mètres ont été élaborés pour répondre à des cahiers des charges hétéroclites.

Plus simple, plus performant, mais confortable

Les études marketing ont défini le positionnement de la marque trouvant une place centrale et libre sur le marché : un équilibre entre performance, sensation et confort. Les bateaux doivent donc satisfaire les ex-utilisateurs de monocoques, les jeunes venant de la voile légère et aussi les novices, qu'ils viennent du motonautisme ou non. Ce balayage comprend toutes formes de navigation que ce soit en propriété, en management ou en charter. Les développeurs ont prêté une attention particulière sur le ratio surface de voile/déplacement tout en se penchant sur la simplicité du bateau. Son poids lège très maitrisé (10,3 t), n'écarte pas pour autant la notion de confort, un équilibre sensible à établir.

Des astuces de design

Le trio de cabinet de design : VPLP pour le naval, Patrick le Quément pour l'extérieur et Nauta Design pour l'intérieur avait pour cahier des charges de rajeunir la navigation en catamaran. Profiter au maximum de l'environnement marin, obtenir un bon ressenti de barre dans un confort très convenable, le tout avec un style plus moderne ont constitué des objectifs tangibles. La surface intégralement vitrée du roof pour la vision sur 360°, les bouchains de flancs de coques haut et bas, pour élargir l'espace, mais pas la surface mouillée ni le pont, la casquette plate du roof intégrant un toit ouvrant souple, les double fauteuils de barre escamotables  à l'arrière et leur mini bimini, une teinte de gelcoat grise et les décors de coque sont autant de clins d'œil à un renouveau assez attendu, privilégiant la convivialité et la gaieté.

Une construction issue de la synergie du groupe

Il va sans dire que les ressources du groupe en termes d'achat de matières premières et d'équipements, en termes d'ingénierie transversale aux nombreuses marques sont un sérieux avantage quant au rendu final des modèles. Les coques, la nacelle et le pont sont infusés sous forme de sandwich polyester anti osmotique/balsa/verre et en monolithique sous la flottaison. Les cloisons sont en contreplaqué stratifiées ou collées selon les efforts à reprendre ou à atténuer.

Plus d'articles sur les chaînes :

Lire le reportage : Essai de l'Excess 12

Tarif et alternatives de l'Excess 12, une stratégie de tarification différente

Aménagements de l'Excess 12, le life style avant tout 

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Excess 12, la fiche technique

MarqueExcess Catamarans
ArchitecteVPLP
Longueur hors-tout11.74 m
Longueur de coque11.46
Largeur6.73 m
Tirant d'eau1.35 m
Catégorie CEA
Nombre de passagers10
Déplacement lège10 300 kg
Surface de voilure au près82 m2
Nombre de moteurs maximum2
Carburant400 L
Voir la fiche technique complète du Excess 12