Les écarts entre premier et second diminuent après l'Acte 5 du Tour de France à la Voile

L'Acte 5 du Tour de France à la Voile a permis au leader au général de remporter la première étape. Mais c'était sans compter sur CombiWest, sur les régates en stade nautique, qui permet de réduire les écarts entre le premier et le deuxième au classement général.

Les Sables-d'Olonne ont accueilli du 14 au 15 juillet 2015, l'Acte 5 du Tour de France à la Voile. Le raid côtier, qui s'est déroulé ce mardi 14 juillet, a mené les Diam 24 jusque Bourgenay, pour un parcours de 23 milles. Et c'est Groupama, mené par Franck Cammas qui s'est imposé sur ce premier parcours après 3 heures et 17 minutes de course.

Un raid côtier qui conforte Groupama dans sa place de leader

C'est la troisième étape que dispute le marin le plus titré de France et la première qu'il remporte. L'équipage du Diam vert conforte ainsi sa première place au général. Cette victoire lui permet ainsi de reprendre ses distances avec ses concurrents.

Combiwest s'empare de la 2e place, trois minutes derrière Groupama et se place à la même position au classement général. Vannes Agglo-Golfe du Morbihan prend la dernière place du podium et se classe 5e au général.

Quant à Spindrift, le principal concurrent de Groupama, il s'est fait sanctionner pour un refus de priorité et s'enfonçait vers Bourgenay en 18e position. Après une grosse bataille d'empannages et des choix judicieux, le bateau noir a réussi à remonter ses concurrents pour terminer à la 7e place. L'équipe conserve ainsi sa 2e place au classement général.

CombiWest remonte sur Groupama en stade nautique

Sur les régates en stade nautique du 15 juillet, CombiWest signe sa 2e victoire. Il décroche la première place du podium devant Groupama et Prince de Bretagne. 

Super journée, on est ravi ! Tout s'est bien goupillé, on a été dans le coup tout le temps ; même quand on a pris des départs moyens, on a su se remettre dans le coup. En finale, faire deuxième et premier, c'est excellent. Passer si près des spectateurs au milieu des bateaux qui naviguent, c'est vraiment sympa, mais il faut être vigilant, parce nos bateaux vont vite. On commence à être bien calé pour regarder partout. Prendre un point à Groupama, c'est toujours mieux que d'en perdre, mais il faut reconnaître qu'ils sont assez loin devant. On ne compte pas trop, on cherche à bien naviguer, à faire peu d'erreurs, et à continuer à progresser sur tout ce qu'on peut, pour rester dans le coup. On est une petite équipe, avec quatre navigants et, à chaque fois qu'il y a un remplaçant, ça tourne quand même : on a réussi à gagner à Pornichet avec Fred (Guilmin) à bord, avec Louis (Clayessens) ici, les configurations marchent bien a expliqué Damien Iehl, le barreur de CombiWest).

Avec ce succès, le deuxième au classement général réduit légèrement son retard sur Franck Cammas et son Diam vert. Ce dernier comptabilise 441 points en neuf courses validées et 16 points d'avance sur CombiWest.

Le but est de ne pas faire de mauvaises places ou de tomber dans des pièges, souriait Franck Cammas. Ce fut une journée compliquée, sur un parcours compliqué, court et avec des choses à éviter le long de la plage. L'objectif est d’être dans les cinq premiers à chaque manche, c’est comme ça qu'on gagne le Tour a déclaré le marin de Groupama à son retour.

Spindrift s'est fait disqualifier de la 2e finale du Groupe Or et termine 9e du stade nautique. Il cède encore du terrain sur son principal adversaire. Pour autant, il reste sur la 3e marche du podium général, mais compte 29 points de retard sur Groupama.

Plus d'articles sur les chaînes :

Vendée
Réagir à cet article :
Beatrice Dumas - 16 Juillet 2015
merci
Ajouter un commentaire...