Alain Pichavant dévoile les nouveautés du Salon nautique de Paris 2015


À quelques jours de l'ouverture du Nautic de Paris (5 au 13 décembre), Alain Pichavant, commissaire général du salon, a répondu à nos questions sur les nouveautés et les tendances du salon nautique de Paris.

Quels sont les bateaux exposés au Nautic de Paris ?

En proportion, on trouve 1/3 de voiliers et 2/3 de bateaux à moteur. Ce qui n'est pas le reflet du marché puisque c'est plutôt 80 % de bateaux à moteur et 20 % de voiliers. Ça prouve que le Nautic est très important pour le marché de la voile.

Quelles sont les nouveautés de l'année sur le salon ?

Cette année, il y a pas mal de nouveautés. D'abord, la réorganisation des secteurs dans les halls pour rendre le salon plus lisible pour les pratiquants. Désormais il y a 3 zones distinctes :

  • Voile et Tourisme dans le Hall 1, on a retiré les semi-rigides de cet espace
  • Équipements dans le Hall 2.1, ici, il n'y a pas de changements
  • Motonautisme dans le Hall 2.2 et 4. Ici on retrouve les bateaux à moteur, les jets-skis, les VNM (Véhicule Nautique à Moteur), mais aussi les semi-rigides, qui étaient répartis un peu partout dans les halls.

Aujourd'hui, le salon nautique de Paris a une forte image de voile, pourtant, on présente plus de bateaux à moteur. Du coup, on a mis l'accent sur des animations dans ce secteur, avec l'exposition de bateaux anciens et de bateaux d'après-guerre comme le Riva.

Nous aurons aussi une "pocket box", une machine pour faire du surf ou du wakeboard.

Enfin, on retrouve aussi toutes les animations qui font du Nautic le grand rendez-vous du monde du nautisme :

  • La course de stand-up paddle du qui se déroulera le 6 décembre et dont les 500 places ont été réservées en 26 minutes ! L'année dernière, les 400 places étaient parties en une demi-journée. Je pense que ce sera difficile de battre le record.
  • La Scène Nautic avec une cinquantaine de rendez-vous sur la totalité du salon dont la remise des prix de la Mini Transat, l'élection du voilier de l'année, du bateau à moteur de l'année, du marin de l'année avec la Journée des champions. Nous aurons aussi une journée dédiée à l'environnement (en parallèle de la COP 21). La plupart des journées sont rythmées par des thèmes.

Quelle est la tendance cette année ?

La tendance, débutée depuis maintenant plusieurs années, est de rendre plus simple la navigation. Les bateaux sont très faciles à mettre en œuvre, avec des équipages réduits ou seulement quelques personnes sachant à naviguer à bord.

La protection de l'environnement se développe aussi beaucoup, avec des moteurs qui ont des normes environnementales très élevées (réduction des émissions de CO2, sonores…). Ça va dans un très bon sens.

Les poids des bateaux ont aussi été réduits, ce qui réduit la consommation et donc préserve l'environnement.

Enfin, l'équipement, pour la partie électronique, qui est embarqué, connecté par le WiFi ou le Bluetooth comme la girouette qui est connectée avec la marée et les courants. On réussit à avoir des outils performants et simples d'utilisation. Les gens utilisent de plus en plus d'ordinateurs et l'électronique embarquée a pris le pas sur les cartes marines, les sextants… Les pilotes automatiques peuvent désormais être synchronisés avec le vent et les marées. Et c'est vrai sur les voiliers, comme sur les bateaux à moteur.

La tendance est aussi à l'augmentation de la partie glisse, comme le canoé-kayak, le paddle, la planche à voile ou le wakeboard.

Quelle est la spécificité du Nautic par rapport aux autres grands salons nautiques français ?

Nous avons une complémentarité avec Cannes même si nous n'exposons pas les mêmes produits. Le Yachting Festival de Cannes est plus tourné vers l'international, c'est le plus grand salon nautique européen, et présente de très grandes unités. Au Nautic, le plus grand bateau exposé fera 23 m de long.

À Paris, nous avons une offre large et de nombreuses animations avec des réunions et des présentations sur la Scène du Nautic. Cette année, nous aurons d'ailleurs une séance sur la déconstruction des bateaux, avec des intervenants des États-Unis ou de l'Australie.

C'est aussi le salon où se retrouvent le plus les coureurs océaniques et olympiques. La France est un grand pays nautique avec un grand savoir-faire.

Finalement, le salon nautique de Paris, c'est l'endroit où se fait le bilan de l'année, la grand-messe de l'année nautique. On y présente les nouveautés de la saison 2015-2016 ou des avants-premières. 

S'il n'y avait qu'une seule chose, côté bateaux, et côté animation, à ne pas louper cette année ?

Côté bateaux, je conseillerais aux visiteurs de découvrir les bateaux à moteur. On ne se rend pas compte, mais c'est très intéressant de faire le tour du hall des bateaux à moteur et de les découvrir. Nous avons beaucoup d'unités, de toutes sortes et juste par curiosité, même si on ne s'y intéresse pas, c'est à voir.

Côté animation, je dirai la course de Stand-up paddle, plus grande course de l'année de ce sport. C'est un vrai beau spectacle et une vraie belle aventure humaine. Le départ est un peu tôt (8 heure devant les quais de la Bibliothèque Nationale de France (BNF)) mais on peut dans ces cas-là les accueillir à l'arrivée, devant les quais de Javel bas.

Jérôme Dominé / AFP / Nautic 2014

Abordons un sujet moins gai, mais le salon et la course de stand-up paddle sont bien maintenus malgré les attentats ?

Pour le salon, nous n'avons pas de gros doutes. Nous avons mis en place des dispositifs de sécurité que nous avons affinés pour qu'ils soient le plus pertinents possible. Il va y avoir certaines contraintes, mais nous avons décidé de continuer à faire ce qui était prévu. Les trois points à respecter étaient d'avoir l'aval de la préfecture, de protéger les visiteurs et exposants et surtout de montrer que l'on continue d'avancer !

Les premiers bateaux sont d'ailleurs partis le 16 novembre. On a eu un temps de réaction assez rapide, dès qu'on a su que la préfecture autorisait les manifestations "sécurisées" à continuer.

Plus d'articles sur les chaînes :

Paris
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Nautic 2015

Le Nautic de Paris 2015 réorganise ses Halls pour une visite plus agréable

Les temps forts du Salon nautique de Paris 2015