Revivez le Vendée Globe de Kito de Pavant à travers les yeux du skipper


Kito de Pavant, concurrent malheureux du Vendée Globe 2016 sur Bastide Otio nous fait partager son Vendée Globe à travers une vidéo d'une douzaine de minutes. L'occasion de "vivre" le Vendée Globe de l'intérieur, depuis l'envie d'y participer jusqu'à l'avarie de l'IMOCA, contraignant le skipper à l'abandon et son sauvetage par le Marion Dufresne II.

Kito de Pavant, le skipper méditerranéen de Bastide Otio revient sur son Vendée Globe, terminé beaucoup trop tôt, le 7 décembre 2016, après un violent choc survenu la veille, le contraignant à abandonner et la course, et son bateau. 

Dans cette vidéo de douze minutes, on suit dès le départ le skipper, qui nous explique son envie de faire le Vendée Globe et sa recherche de sponsors pour y participer. Vient ensuite la préparation de son IMOCA et la participation à sa première course, la Giraglia, qui lui permit de se mesurer à la concurrence.

Bastide Otio fut baptisé en septembre 2016, juste avant de convoyer le bateau pendant 2 000 milles direction Les Sables-d'Olonne. On suit alors le skipper dans son quotidien vendéen qu'il qualifie d'"incroyable" pour des skippers qui ne sont pas habitués à voir autant de monde. Les pontons de désemplissent pas et les sollicitations sont nombreuses : journalistes, publics...

Le 6 novembre 2016, c'est le jour J, celui du départ et l'émotion est intense. Kito est impatient, car c'est "lourd" de quitter le ponton. Et, de nouveau, encore une fois, il vit quelque chose "d'absolument incroyable" : la remontée du chenal, qui est "super long."

L'émotion n'en finit pas puisque désormais, Kito est en mer et doit dire au revoir à son équipe, obligée de quitter le bateau. La pression est énorme pour le départ, pour "ne pas être gêné par les adversaires", mais le skipper de Bastide Otio est content de son départ, qu'il trouve "particulièrement réussi".

Vient ensuite la vie à bord avec les images du bord : depuis sa cellule de vie, depuis sa bannette, depuis sa table à carte ou encore depuis le cockpit.

Vient ensuite le moment de l'avarie, le 6 décembre 2016. À l'époque, on ne sait pas encore ce qui l'a provoqué, mais le choc est très violent. Grâce aux images du bord récupérées et analysées par l'équipe du skipper, on sait désormais que c'est un cachalot qui a été percuté par le marin. Le puits de quille est arraché et il y a une grosse voie d'eau à bord, ce qui signe la fin du Vendée Globe pour le skipper du Sud. Les images parlent d'elles-mêmes, Kito de Pavant est terriblement triste et déçu...

Le 7 décembre, les choses se précipitent et Kito est obligé d'abandonner son bateau. Il est secouru par le Mario Dufresne II, qui patrouillait au large des îles Kerguelen. Le coup de grâce survient le 13 décembre dernier, lorsque les balises de l'IMOCA cessent d'émettre

Pour terminer, le skipper nous fait partager sa vie à bord du navire et sa visite des îles environnantes.

Même si elle est un peu longue, la vidéo se laisse regarder facilement. La bande-son est plutôt sympa et le montage bien réalisé. C'est intéressant de suivre la participation au Vendée Globe depuis l'intérieur.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Vidéos Buzz
Toute l'actualité Vidéos Buzz

Publié sur Yacht-Club.com

Une vague d'une longueur incroyable qui déroule parfaitement, en alternant sections rapides et plus calmes, 10/12 de vent off/Side off pour une glisse... - Lire la suite

Capbreton