Essai Aspir by Botalo, test longue durée

C'est rare de présenter des chaussures usagées dans un magazine ! Mais comment les tester sans les user ? Comment valider le concept et l'usage sans les avoir aux pieds ? Voilà donc le résultat de 6 mois de test des Botalo Aspir en usage réel.

En décembre 2017, il y a 6 mois, nous vous présentions un nouveau modèle de Botalo, des chaussures de pont du fabricant basé sur le bassin d'Arcachon depuis 1968. Ces mocassins en cuir traité pour l'eau de mer sont sortis dans une version Aspir et équipés d'une semelle devant offrir "une adhérence incroyable".

Pour juger de la véracité de cette adhérence, nous avons essayé ces chaussures pendant 6 mois, les utilisant pour tous nos essais en mer, sur des bateaux à moteur comme sur des voiliers, n'hésitant pas à les maltraiter pour juger de leur valeur.

Botalo Aspir 

Une semelle incroyable

Au premier abord, sur un plan esthétique, ce mocassin choque un peu avec une semelle bicolore. La partie du dessous, sur environ 2 millimètres, s'affiche dans une couleur claire qui tranche avec le dessus de la semelle. En plus, des sortes d'aération sur la seconde semelle marque encore plus cette délimitation.

Mais si cet esthétisme est discutable, c'est aussi tout l'atout de la chaussure. Car l'adhérence est vraiment incroyable. Sur un pont sec ou mouillé, la semelle adhère toujours très fortement. Avec les Aspir, on a l'impression que l'on pourrait grimper au mât sans difficulté ! Jamais même dans les pires conditions, même sur un bateau à moteur qui vous secoue, les chaussures n'ont dérapé. Et quoi de plus agréable et sécurisant que de garder les pieds collés au pont ?

Botalo Aspir 

Un cuir de couleur

Ces mocassins sont disponibles en trois couleurs : bleu marine, marron et rouge. Nous avons eu en main (ou plutôt au pied) le modèle rouge. Comme souvent, la couleur vient à disparaître avec l'usure par endroit au profit du cuir. Sans doute devrais-je envisager leur passer un bon coup de cirage pour leur redonner tout leur éclat. Mais j'aime aussi ce genre d'usure qui montre que les produits vivent.

Au rang des inconvénients (et c'est le seul que j'ai trouvé !), on pourra noter une tendance à déteindre quand la chaussure est mouillée. Cela est-il limité à la seule couleur rouge ?

Botalo Aspir 

À la question, conseilleriez-vous ces chaussures de pont ? Je réponds oui sans hésiter. En effet avec ce cuir solide cousu sur une semelle à l'adhérence bluffante, les Botalo Aspir forment une bonne opportunité pour les marins de tous bords.

Ce modèle est disponible à 110 € TTC.

Plus d'articles sur les chaînes :

Reportage : Botalo

Aspir, la nouvelle chaussure de pont Botalo

Réagir à cet article
Thomas Nguyen - 5 mois
J'ai des Botalo... elles déteignent , même après plusieurs années...
Ajouter un commentaire...
Vêtements marins
A lire aussi sur Bateaux.com