Choisir sa veste de quart, membrane ou enduction ?

Dans la troisième partie du dossier sur le froid, nous avons vu comment dompter les trois couches pour garder le corps au chaud. Et pour la dernière couche, celle qui doit à la fois laisser échapper l'humidité du corps et assurer une barrière étanche aux embruns, à la pluie et au vent je choisis quoi ? Membrane ou enduction ? Episode 4/4.

Un tissu respirant comment ça marche ? La molécule d'eau est plus grosse que celle de sueur (vapeur). Un tissu respirant va laisser passer la sueur et bloquer l'eau avec une trame suffisamment fine. Cette trame est créée soit par enduction, soit par une membrane.

L'enduction, moins respirante mais moins chère

L'enduction est sur sorte de peinture que l'on applique à l'intérieur du tissu. Elle a l'avantage de ne pas être trop couteuse, mais reste fragile. Elle supporte mal les plis et demande une doublure pour la protéger de l'usure. Les vêtements en enduction sont donc moins couteux, mais surtout moins résistants à la longue. On les réserve pour un usage occasionnel, pour une personne qui ne pratique qu'une fois l'an par exemple.

La membrane, l'arme absolue

La membrane est une couche très fine, presque invisible, collée à l'intérieur du vêtement. Elle porte souvent une marque dont Gore-Tex est la plus connue. Plus solide, plus imperméable, elle est aussi plus respirante. Hélas, elle est aussi plus chère que l'enduction. On la trouve dans les cirés, mais aussi dans d'autres vêtements comme les bottes ou les gants.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Combattre le froid

Pour lutter contre le froid, se vêtir en trois couches

Comprendre son corps pour bien combattre le froid