Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Mouiller avec un orin sur son ancre

Placer un orin sur une ancre évite d'avoir à plonger ou à abandonner son ancre au fond si elle se retrouve coincée. L'orin fonctionne très bien, mais la galère de l'installer et de gérer la profondeur fait qu'on ne l'utilise que rarement. À moins d'avoir une bouée spécifique comme celle de Swi-Tec…

La bouée d'orin se place au-dessus de l'ancre
Le

Pour mouiller, vous jetez votre ancre par le fond. C'est le principe même du mouillage… Mais quelle garantie avez-vous de la récupérer au moment de repartir ? Suivant la nature du fond, l'ancre peut très bien se retrouver coincée dans un rocher ou pire, sous un câble, impossible à remonter…

Pour éviter de se retrouver dans cette mauvaise position, il faut installer un orin. Un orin est un cordage fixé au diamant de l'ancre et maintenu en surface par une bouée. Si l'ancre est bloquée au fond, on vient la remonter en utilisant l'orin qui a pour fonction de faire basculer l'ancre et de la libérer. En plus l'orin, situé à la verticale de l'ancre permet de la signaler aux autres bateaux. C'est bien pratique pour connaître la longueur de chaîne mouillée par le voisin et de visualiser son évitage.

L'ancre est bloquée sous un caillou...

Il suffit de tirer sur l'orin pour la déboquer.

L'orin c'est donc génial ! Pourquoi s'en priver ?

Mouiller avec un orin complique un peu plus la manœuvre d'ancre puisqu'il faut laisser filer l'orin et sa bouée en même temps que l'ancre. La plus grande difficulté est de gérer la profondeur d'eau. En effet, un orin doit être bien à la verticale de l'ancre et donc avoir un cordage calculé en fonction de la profondeur.

Trop court, la bouée sera sous l'eau et aura tendance à faire "flotter" l'ancre en gênant sa bonne accroche. Trop long et le cordage risque de se prendre dans les hélices des bateaux qui passent autour. Idéalement l'orin doit faire exactement la profondeur.

Dans les eaux à très faibles marnages (la Méditerranée par exemple), vous pouvez régler la longueur de l'orin avant de mouiller. Mais si vous vous trouvez dans des eaux sujettes aux marées, vous devez prendre en compte le marnage et calculer la longueur de l'orin en fonction de la pleine mer… Pas facile-facile !

Pour résoudre ce délicat problème, vous pouvez aussi utiliser la bouée Swi-Tec (disponible sur swi-tec.fr). Celle-ci possède un enrouleur à l'intérieur. Ainsi la bouée reste toujours au-dessus de l'ancre et suit les variations de hauteur d'eau. La qualité de construction avec un mécanisme tout en inox assure son bon fonctionnement dans le temps. Depuis déjà 20 ans que ce modèle est commercialisé et il ne présente pas de défaut.

La bouée est équipée de réflecteur lumineux pour bien la visualiser avec une lampe de poche, mais aussi d'un petit pictogramme indiquant "mouillage interdit" (une ancre barrée). En effet, il ne faut surtout pas qu'un plaisancier indélicat vienne s'amarrer sur une bouée d'orin. Cela aurait comme conséquence de soulever l'ancre par son diamant et de faire déraper tout le monde…

Reportage : Mouiller son ancre

Bien mouiller son ancre en 6 étapes

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Voilier Patago 09 Mai 2016
on peut faire plus simple : le cordage de l'orin (plus long de quelques metres) leste d'un plomb de plongeur passe dans une poulie sous une bouee, ou meme un pare battage... le reglage est automatique, gratuit et tout aussi inoxydable ....
Pascal Bond 10 Mai 2016
exact bon idée egalement
Edmod Armanien 14 Mai 2016
ON PEUT FAIRE LA MEME CHOSE AVEC UN PLOMB ET UNE POULIE SOUS LA BOUEE

Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO