Hors-Série Les balises de détresse PLB, BigShip nous explique comment la choisir ?

© Bateaux.com

De la taille d'un paquet de cigarettes, les balises PLB déclenchent les secours, quel que soit le point du globe où l'on se trouve. En mer ou à terre, aux pôles ou à l'équateur ces petites balises autonomes à porter sur soi sont capables de déclencher rapidement les secours en cas de détresse. Mais laquelle choisir ? Bigship nous explique comment et pourquoi s'équiper d'une balise PLB.

Une balise de détresse peut être, soit rattachée au bateau (c'est dans ce cas une balise EPIRB), soit à une personne. On appelle ces dernières balises, des balises PLB (Personal Locator Beacon). Très compactes, ces balises peuvent facilement être gardées sur soi pendant la navigation.

Balise de détresse PLB

Une couverture mondiale

Les balises PLB fonctionnent avec l'organisation mondiale de recherche et secours par satellite : le système Cospas-Sarsat. Ce système comprend 2 types de satellites pour acheminer les messages d'alerte et les informations relatives à la position du sinistre aux autorités de recherche et de sauvetage.

Le système GEOSAR peut fournir des alertes presque immédiates dans la zone de couverture des satellites géostationnaires. Le système LEOSAR, avec des satellites en orbite basse couvre les régions polaires, au-delà de la portée du système GEOSAR.

Des stations de réception à terre appelées LUIT (Local Users Terminals) reçoivent et traitent les signaux en provenance des satellites pour générer les alertes. Ces messages d'alertes sont ensuite reçus par les Centres de Contrôle de Missions (MCC) qui les répercutent soit sur les Centres de Coordination des Secours (RCC), les Points de Contacts de Recherche et Secours (SPOC) ou les autres centres MCC.

Balise de détresse PLB

Pas d'abonnement !

Ce service Cospas-Sarsat, financé par les États, est gratuit ! L'utilisateur doit juste financer sa balise et l'enregistrer auprès des autorités de sauvetage de son pays (le CNES pour la France). Cet enregistrement se fait en ligne, toujours gratuitement. Il permet de lier le numéro de la balise à une personne, de décrire l'utilisation habituelle de la balise et d'enregistrer une liste de personne à contacter en cas de détresse. Ce formulaire n'est pas figé et il est possible de le faire évoluer au cours de la vie de la balise. Plus les renseignements sont précis (zone de navigation par exemple), plus le déclenchement des secours est rapide.

Balise de détresse PLB

Moins de 20 minutes pour déclencher l'alerte

Une fois déclenchée, la balise émet un signal sur la fréquence 406 MHz. C'est une fréquence sur laquelle les satellites Cospas-Sarsat sont en veille. On considère que tous les points du globe sont balayés par un satellite au moins toutes les 20 minutes. C'est donc le délai maximum, avant que l'alerte soit déclenchée (mais cela peut être plus court suivant sa position sur le globe).

La balise envoie au satellite son identifiant, mais peut aussi transmettre sa position, si elle est équipée d'un GPS. Ce GPS accélère grandement les recherches. En effet, sans position, il faut attendre le passage de plusieurs satellites pour pouvoir faire une triangulation de la position de la balise. C'est beaucoup plus long et beaucoup moins précis. Avec la miniaturisation des GPS, et le faible surcout de la balise, il serait dommage de ne pas choisir une balise avec GPS…

Balise de détresse PLB

Etanche et/ou flottante

Toutes les balises PLB proposées au catalogue de BigShip répondent aux normes en vigueur. Pour faire son choix entre les modèles proposés, ce sont quelques détails qui vont faire la différence.

Si l'on considère que l'on doit toujours porter sa balise sur soi (accrochée à son gilet de sauvetage par exemple), il est intéressant de s'arrêter sur la taille et le poids de l'engin. Comptez entre 1115 et 150 g pour une balise qui fait environ la taille d'un paquet de cigarettes.

Tous les modèles sont étanches. Pas de souci de ce côté-là, certains en revanche sont flottants. Cela peut être un plus pour la manipulation, une fois tombé à l'eau (surtout si elle est froide et que la manipulation avec les mains devient difficile).

Balise de détresse PLB

4 modèles au catalogue Bigship

De la plus petite (Ocean Signal) à la flottante (ACR), à partir de 300 €, vous trouverez 4 modèles de balise PLB dans le catalogue Bigship.

Reportage : Hors-série sécurité

UpSideUp, solution de sécurité et de contrôle multifonction pour les voiliers

Simy My-AIS, la plus petite balise d'homme à la mer

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Hors-Série Sécurité
A lire aussi sur Bateaux.com