Roald Amundsen, le dernier explorateur Viking

Explorateur à la vie très remplie, Roald Amundsen est un amoureux des glaces. Il va réussir plusieurs exploits comme l'ouverture du Passage du Nord-Ouest à la voile ou encore avoir foulé le premier le Pôle Sud à pied.

Roald Engelbregt Gravning Amundsen était un explorateur norvégien né le 16 juillet 1872 à Borge en Norvège. Fin marin, frugal, déterminé, au cours de sa longue vie d'exploration, il atteint le pôle Sud en traîneau, survola le Pôle Nord en dirigeable et ouvrit le Passage du Nord-Ouest en voilier !

Roald Amundsen et né dans une famille de marins armateurs disposant de leur propre flotte de 22 navires, une passion dévorante l’habite depuis son plus jeune âge à propos d'exploration polaire. Bercé durant son enfance par les récits polaires qu’il dévore, il rêve de glaces et d’expéditions.

Amundsen

Une formation sur le tas

Toutefois, sa mère le voulant médecin, il s’engagea sur cette voie jusqu’à son décès en 1893. Mais immédiatement après, il conclut un engagement comme matelot de pont sur un phoquier norvégien qui pratiquait sa chasse sur les côtes Est du Groenland. Son éducation bourgeoise se paracheva au contact de ces rudes pêcheurs de phoques.

Il gravit ensuite les échelons de gabier de première classe en 1895 à capitaine cinq années plus tard. Le voilà prêt à vivre son destin.

Engagé volontaire sans solde à bord du Belgica

Informé de l’imminence du départ pour l’Antarctique du phoquier “Belgica”, fraîchement acquis par Adrien de Gerlache, nobliau argenté belge, Amundsen lui écrit pour lui proposer gratuitement ses services pour la durée de la campagne. Il y fera office de second lieutenant.

L’objectif de l’expédition consiste à réaliser un hivernage complet en Antarctique, le navire immobilisé dans les glaces, puis de revenir à bon port. Mission accomplie le 5 novembre 1899 sous les acclamations de la foule d’Anvers.

Cette expédition sera la première d'une longue série pour Amundsen.

Amundsen

Une nouvelle expédition en route vers le Pôle Nord… avant le Pôle Sud !

Quelques années plus tard, après avoir ouvert la route du passage du nord-ouest en Arctique à bord du voilier Gjoa, réalisant ainsi son rêve de jeunesse, Amundsen mit au point une nouvelle expédition. Disposant de l’aide précieuse de Fridtjof Nansen, le célèbre explorateur norvégien, qui lui prête la goélette Fram, il décide de dériver à son bord durant cinq années sur l’océan Arctique afin de démontrer définitivement l’existence d’un courant arctique est-ouest.

Il régnait à l’époque un fort esprit de compétition entre les nations quant à la conquête des pôles. Aussi, après les annonces de Frédéric Cook et de Robert Peary prétendant chacun avoir foulé le pôle Nord magnétique à l’automne 1909, Amundsen décide de changer radicalement de direction pour le sud, afin d’y atteindre le premier le Pôle Sud.

Amundsen

Direction le Pôle Sud à pied

C’est ainsi que le Fram appareilla le 3 juin 1910 d’Oslo, en direction du Sud.

L’équipage qui partait pour une dérive de 5 ans dans l'océan Arctique, n’apprendra qu’à Madère le “léger” changement de programme qui les conduira au mouillage dans la Baie des Baleines, au nord du continent Antarctique.

Amundsen

De là, l’immense expérience d’Amundsen dans la conduite des chiens de traineau, des vêtements polaires et de la survie dans ces milieux glacés (acquise lors de sa traversée du passage du Nord-Ouest) lui permettra d’atteindre le pôle Sud le 14 décembre 1911, un mois avant son malheureux concurrent britannique, Robert Falcon Scott, qui y laissera sa vie…

Amundsen

Au pôle Nord par la voie des airs

Épargné par la Première Guerre mondiale, Roald Amundsen reporta ensuite son attention sur les possibilités gigantesques offertes par l’aviation et l’aérostation naissantes. Il en conçut l’idée de poursuivre ses explorations polaires à bord de ces nouveaux engins volants.

La proposition de l’aviateur millionnaire américain, Lincoln Ellsworth, tombait à pic pour lui permettre d’atterrir en 1925 - avec un moteur HS - à proximité du pôle Nord avec Ellsworth aux commandes. En cannibalisant les deux appareils présents, ils purent regagner le Groenland en confectionnant une piste munie d’un tremplin à sa partie terminale (à la manière des porte-avions) pour permettre le décollage de l’appareil surchargé de ses deux équipages.

Amundsen

Après l'avion, le dirigeable

Une nouvelle tentative, en dirigeable cette fois avec le ballon Norge de l’ingénieur italien Umberto Nobile, vit le jour au départ de Milan le 11 mai 1926. Ce vol les mena au-dessus du Pôle Nord en deux jours après un vol de 5300 km, faisant des deux hommes les premiers à avoir survolé le Pôle Nord.

Amundsen

Une disparition comme il a vécu

Deux ans plus tard, Umberto Nobile, à la tête du dirigeable Italia, ne donne plus de nouvelles lors de son nouveau voyage au Pôle Nord. Amundsen, quoique retiré des “affaires” et désormais retraité, prend part aux recherches du dirigeable à bord d’un hydravion français. L’appareil décolle de Norvège le 18 juin 1928 et ne donnera plus de nouvelles, disparu lui aussi… Umberto Nobile, quant à lui, rentrera sain et sauf, repéré par un avion suédois.

Amundsen

Le plus grand explorateur des temps modernes avait disparu dans les glaces qu'il avait tant aimées…

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Roald Amundsen

Le sloop d'Amundsen qui a ouvert le Passage du Nord-Ouest

Comment Amundsen à ouvert le Passage du Nord Ouest