Savoir-faire / Comment éviter l'abordage entre 2 voiliers ?

Évidemment, nous faisons du bateau pour les grands espaces et l'esprit de liberté qui nous anime. Pourtant, il arrive des circonstances où nous sommes proches, voire beaucoup trop proches de notre voisin pour prévenir une collision. Alors, comment éviter le choc et les blessures ?

Aux heures de pointe, un soir d'été, dans un port fréquenté, il est probable que vous ayez affaire à quelques audacieux qui se risquent à trop de proximité, il faut savoir réagir à cette situation.

Ou bien, lorsqu'on navigue en escadre avec un voilier ami, il peut arriver qu'on se rapproche pour discuter ou échanger quelques rations ou équipements. Une fois à portée de main, cette soudaine promiscuité se révélera dangereuse au moment de se dégager, il faudra prendre quelques précautions.

Les règles de priorités à connaitre

Le RIPAM établit les règles de navigation valables dans le monde entier. Notre article Comprendre les règles de barre et les priorités vous permet de mieux connaitre ces fameuses règles.

Rappelons les règles qui s'appliquent dans le cas de bateaux à vue :

La règle des croisements : Lorsque deux navires font des routes opposées de telle sorte qu'il existe un risque d'abordage, chacun d'eux doit venir sur tribord pour passer par bâbord l'un de l'autre.

La règle du bateau rattrapant : Tout navire qui en rattrape un autre doit s'écarter de la route de ce dernier

Et enfin, rappelons que la vitesse est souvent limitée à 3 nds dans un port. Outre éviter les nuisances, cette faible vitesse prévient un certain nombre d'accidents comme lors de l'apparition soudaine d'un bateau au détour d'un musoir.

Un comportement approprié

Lorsque des navires sont à proximité les uns des autres et pour éviter les accidents, l'équipage doit être concentré sur sa tâche. On doit veiller à conserver une bonne visibilité. En outre, pour éviter la trop grande proximité d'un bordé voisin, il faut être prêt à manœuvrer la barre ou le moteur immédiatement.
Quand on entame une manœuvre d'évitement, celle-ci doit être franche pour être bien compréhensible pour de voisins.

Le barreur doit être très attentif à la direction de son bateau. Vous éviterez les changements de cap et les variations de vitesse intempestives qui peuvent créer la confusion autour de vous.

On ne se rapproche pas de l'hermione sans une grande vigilance

Prenez bien conscience de votre envergure et de votre encombrement, ramassez cannes à pêche et barbecue. Pensez à vos daviers, bout-dehors, bossoirs et l'éventuelle annexe.

Et lorsqu'un voisin est trop proche, n'hésitez pas à sortir un ou deux pare battage de leurs coffres ils seront peut être indispensables dans quelques instants.

L'environnement comme contrainte

Pour éviter les situations à risque en présence d'un autre bateau à proximité immédiates, il faut être vigilant à l'environnement direct. Le vent (sa direction et sa force) va influencer le comportement des bateaux, mais n'oublions pas le courant, la profondeur d'eau et d'éventuels obstacles.

L'environnement c'est aussi les autres ou l'autre qui est trop proche. Pour prévenir les ennuis, prêtez attention aux bateaux qui se rapprochent, leur direction, leur vitesse, leur encombrement et leur attitude (concentrés ou en panique).

Si le choc est inévitable, dans tous les cas, il est totalement proscrit de glisser une jambe ou un pied à la place d'un par battage. À n'en pas douter, le gel coat d'un bateau se répare mieux que le fémur broyé d'un équipier.

Comment éviter le choc si deux bateaux sont trop proches ?

Le risque de collision est très fréquent lorsque deux bateaux ont des routes proches et parallèles.
C'est une situation typique à l'entrée d'une écluse ou d'un port quand il y a trop d'empressement.

Si l’on n'a pas anticipé, il arrivera un moment où l'on sera trop proche de son voisin. Cette situation représente un danger, car un léger écart de barre ou une risée mal placée risquent de pousser à la faute. Il faut alors agir.

Ce qu'il faut éviter de faire

Si, les deux navires s'écartent simultanément, c'est le choc assuré ! Ils vont immanquablement taper leurs tableaux arrière. En effet en voilier l'axe de rotation est en plus ou moins au milieu, alors quand les étraves s'éloignent l'une de l'autre les poupes se rapprochent dangereusement.

Alors il y a deux solutions possibles :

1 - Un seul des deux bateaux s'écarte : la première solution consiste à décider avec votre voisin lequel de vous deux va s'écarter. Le barreur veillera à ne pas s’éloigner violemment, mais par petites touches successives.

2 - Un des deux bateaux diminue franchement sa vitesse : la seconde solution consiste à intervenir uniquement sur les gaz. On va réduire la vitesse sans toucher à la barre. Là encore, pour une manœuvre réussie, il est préférable de se mettre d'accord en amont sur le rôle de chacun.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...