Sun Loft 47, un voilier atypique pour des vacances ultras festives

© Jeanneau

Jeanneau nous présente son nouveau bateau, le Sun Loft 47. Ce bateau, qualifié de monocat, met un pied dans la cour de catamarans en proposant un nombre de couchettes jusque là réservé aux multicoques et pour un prix nettement inférieur. La disposition innovante de l'aménagement tout à fait atypique mérite de s'y attarder et nous avons questionné le chantier Jeanneau sur la genèse du concept.

Le renouveau d'un concept

Il y a presque 20 ans Dufour avec la complicité de Philippe Briand, avait lancé la gamme Atoll, imaginée par et pour les loueurs. L'idée était de doter un monocoque des caractéristiques d'un catamaran destiné à la location sous les tropiques. Le très relatif succès commercial n'a pas dépassé les loueurs.

Pour avoir passé plusieurs semaines à bord d'un Atoll 43 aux Antilles je peux confirmer l'ambivalence du concept de plain-pied ouvert pour un monocoque. C'est extrêmement agréable à vivre au mouillage mais ce n'est vraiment pas l'idéal pour naviguer.

Ainsi c'est au tour de Jeanneau de tenter l'aventure du monomaran renommé pour l'occasion le monocat. Après 3 ans de gestation, Jeanneau dévoile le Sun Loft 47.

Un voilier tout à fait atypique

Le Sun Loft 47 offre 6 cabines et peut embarquer jusqu’à 12 personnes (plus skipper) à son bord. Ces caractéristiques sont exceptionnelles même pour un voilier de 13 m.

L'immense cockpit et le carré sont de plain-pied, ils ne font qu'un. Ce "monocat" dispose d’un cockpit modulable avec 2 grandes tables indépendantes pouvant chacune se transformer en bain de soleil. Dans le prolongement du cockpit, donc toujours dehors, on découvre une vaste cuisine ouverte.

Et comme l'espace de vie est à l'extérieur, le bureau d'étude a développé des protections de cockpit amovible. Ainsi le cockpit se couvre et se ferme totalement ou reste complètement ouvert pour profiter du beau temps.


L'intérieur est exclusivement réservé aux couchages et aux salles de bain. Et il en a à foison. À l’intérieur, le Sun Loft 47 dispose de 6 cabines et pas moins de 4 salles d’eau avec w.c.

Pour mieux comprendre ce concept, nous avons interrogé Antoine Chancelier responsable marketing produit chez Jeanneau et en charge du Sun Loft 47.

Pouvez-vous nous éclairer sur le concept de ce bateau ?

Antoine Chancelier : Au sein du groupe et en partenariat avec nos clients-loueurs nous avons observé une explosion et un renouveau de la croisière à la cabine, voire à la couchette. Il s'agit d'une nouvelle clientèle âgée de 20 à35 ans.

Ces clients ne sont pas des marins, mais ils sont attirés par un concept de vacances nautique initié par des acteurs comme "The yacht week". C'est un concept de vacances ultras festives en flottille.

Si ces jeunes de 20 à 35 ans consomment bien du loisir, ils n'ont pas les moyens de leurs ainés. Alors, pour répondre à cette demande, nous avons étudié un voilier 50 % moins couteux qu'un multicoque et parfaitement adapté à ce type de vacances, c'est le Sun Loft 47.

Et si j'ai une famille nombreuse et que ce voilier m'intéresse ?

Antoine Chancelier : Nous n'avons pas prévu de vendre ce bateau aux particuliers. Par ailleurs, nos carnets de commandes sont déjà bien remplis pour l'année à venir.

Notre clientèle est exclusivement professionnelle, ce sont les tours operator. Ils affrètent des flottilles de bateaux pour des vacances ultras festives et peu onéreuses pour des jeunes de 20 à 35 ans. Et c'est particulièrement en Méditerranée où les vols low cost permettent un budget attractif.

Selon nos prospectives après le développement européen nous devrions voir apparaitre une forte demande aux Caraïbes pour la clientèle nord-Américaine.

Il y a un air de ressemblance avec l'atoll 43 sortie chez Dufour il y a 20 ans ?

Antoine Chancelier : Oui tout à fait. On peut dire que c'était le prototype de chez Philippe Briand. C'était un très bon concept, mais il était sûrement trop en avance sur son époque. Les temps sont changés et aujourd'hui la demande est là.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...