Comment adapter un moteur hors-bord à une coque ?

Les moteurs  hors-bord sont vendus avec des longueurs d'arbre différentes. Il faut choisir le modèle adapté à la coque. Mais la hauteur du moteur sur la coque joue aussi sur les performances et la consommation. Explications.

Les motoristes proposent en général quatre longueurs d'arbre pour les moteurs hors-bord. Cela permet de l'adapter à la hauteur du tableau arrière. C'est le constructeur du bateau qui détermine la longueur d'arbre préconisée.

  • Court, 15 pouces ou 381 mm
  • Long, 20 pouces ou 508 mm
  • Extra long, 25 pouces ou 760 mm
  • Ultra long, 30 pouces ou 762 mm

Les dénominations peuvent changer d'une marque à l'autre, mais les longueurs annoncées restent équivalentes à quelques centimètres près. La longueur d'arbre se mesure entre la barre d'arcasse (en haut des presses moteur), l'endroit ou le moteur s'appuie sur le tableau arrière, et la plaque anti cavitation.

Montage moteur

Comment régler la hauteur de son moteur ?

Pour un montage de base, on aligne la plaque anti cavitation avec le fond de coque. C'est un montage basique, mais certaines coques demandent d'affiner ce montage. Dans ce cas, le motoriste peut remonter son moteur en jouant sur les 5 trous de boulonnage du moteur. Chaque trou permet de monter (ou descendre) le moteur de 18 mm.

La forme de la carène (step ou non,) le V prononcé, le poids du bateau… sont autant de paramètres qui obligent à régler la hauteur de son moteur. Dans les carènes modernes, le montage de la plaque anti cavitation est souvent au-dessus du fond de coque. Il existe quelques rares cas où elle doit se trouver en dessous. C'est le cas des carènes avec des quilles qui se finissent 1 m du tableau arrière (ancienne Antares ou  Merry Fisher). Le remous provoqué par cette quille oblige à baisser le moteur. Ce réglage ne se fait qu'une fois quand on pose le moteur sur le tableau arrière.

Montage moteur

Comment vérifier la hauteur du moteur ?

Pour vérifier le bon réglage en hauteur, il faut regarder la gerbe qu'il produit de part et d'autre de la plaque anti cavitation. Cela ne peut se faire qu'avec une sortie d'essai en mer. Une fois passée la phase de déjaugeage, si le moteur produit une grosse gerbe, c'est signe qu'il est monté trop bas. À l'inverse s'il est impossible de trimer ou de prendre un virage sans que l'hélice ne ventile, le moteur est monté trop haut.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
jfrancois desloires - 1 mois
30 pouces ne font pas 762 mm !
Ajouter un commentaire...