Interview / Une grossesse au long cours, vivez le rêve d'un bébé en mer

© Poussé par le Vent

Sarah Hébert voyage depuis deux ans avec son compagnon Aurélien et leur petit Naël, 2 ans. À bord de leur voilier Maloya, ils naviguent d'escale en escale à la recherche de spots de glisse pour assouvir leurs passions communes : kite, planche, paddle etc. Aujourd'hui, Sarah est enceinte de son deuxième enfant. C'est une petite fille qui devrait voir le jour prochainement. Nous avons voulu en savoir plus sur l'aventure d'une grossesse en mer.

En mai 2017, Sarah Hébert quittait la petite commune d'Etel (Morbihan) avec compagnon et enfant pour un long voyage en voilier jusqu'en Nouvelle-Calédonie. Ces deux passionnés de sports de glisse — Sarah était windsurfeuse professionnelle et Aurélien travaillait à la Ligue Bretagne de voile — avaient l'ambitieux projet de partir découvrir les plus incroyables spots de glisse de la planète, jalonnant leur route jusqu'en Pacifique Sud.

Et ce n'est pas leur petit Nael — qui pointait le bout de son nez le 12 janvier 2017 — qui allait les en empêcher. Tout juste les retarder. Le petit bonhomme blond aujourd'hui âgé de deux ans a rejoint Maloya — sa maison flottante — à tout juste 4 jours et n'avait que 4 mois quand Sarah et Aurélien ont largué les amarres. En mer, il a appris à découvrir des nouvelles saveurs, à faire ses premiers pas, à souffler ses bougies d'anniversaire et fêter ses Noëls…

"C'est top de pouvoir voir évoluer son petit dans son parcours. Je ne connais pas la vie autrement, c'est déjà celle que je vivais en famille, quand j'étais petite. Je trouve que c'est très enrichissant pour les enfants" nous expliquait Sarah en mai 2018, un an après son départ.

"Je ne me serais pas vu autrement que de devenir maman en voyage", ajoutait-elle. Elle nous expliquait d'ailleurs son organisation pour voyager avec un bébé. C'est donc en toute logique qu'une petite fille viendra très prochainement rejoindre l'équipage du vlog Poussé par le Vent. Mais, mener une grossesse en mer est-ce vraiment si différent qu’une grossesse à terre ? Nous avons posé la question à Sarah.

Comment se passe une grossesse en mer ?

Je souffre du mal de mer à part ça, cela se passe très bien ! Mais j'avoue maudire les navigations au près ou plein vent arrière lorsque ça roule !

La grossesse vous limite-t-elle dans vos déplacements, navigations, manœuvres, etc. ?

Oui bien sûr c'est différent ! Cela veut juste dire qu'Aurélien a plus de boulot ! En fait ce qui est vraiment dur c'est le mal de mer (alors que je ne suis que très rarement malade en mer hors grossesse) Aurélien s'est beaucoup occupé de Nael et bien sûr je ne tire sur les bouts que lorsque c'est vraiment nécessaire comme pour les manœuvres de spi ou de tangon (je me limite au piano et laisse finir Aurélien quand il faut border les écoutes). Par contre on n'a quasiment pas changé nos plans !

Peux-tu continuer à pratiquer tes activités sportives (paddle, yoga et kite) ?

Oui, j'ai fait du kite et de la planche jusqu'au début du 8e mois. Depuis je fais du paddle et je nage tous les jours. Ici à Bonaire (NDLR : Commune néerlandaise située au large des côtes du Venezuela, au sud des Caraïbes) c'est le paradis des plongeurs, je me régale avec les fonds marins.

Comment gères-tu le suivi de grossesse ?

Tout comme en France pour ma première grossesse. J'ai essayé de faire le maximum sur les îles Française. Cela demande juste un peu d'organisation.

Comment préparez-vous l'arrivée de bébé ? Aviez-vous gardé les affaires/équipements de Nael ?

J'ai acheté quelques vêtements d'occasion en Guadeloupe sur un site et, ici, à Bonaire, on a acheté une nouvelle poussette avec cosy. Pour le moment on n'a rien d'autre. On n'a rien gardé de Nael sauf sa petite table à langer pratique pour le bateau. Je crois qu'on va utiliser encore moins d'objets pour ce 2e bébé.

J'ai aussi gardé son tapis d'éveil que j'avais cousu main. C'est pratique pour les laisser jouer par terre dans le bateau. Il nous manque un transat, mais si ça se trouve on le laissera dans son cosy. Bref, on est beaucoup plus cool que pour le 1er ! À un mois et demi de sa naissance, je n'ai toujours pas remis la toile antiroulis sur la petite banquette dans notre cabine pour faire son lit, mais je ne vais pas tarder.

De toute façon au début on fera beaucoup de co-dodo comme pour Nael. Je trouve que lorsqu'on allaite c'est vraiment pratique.

Quelle est l'organisation à bord ?

Pour l'instant, à part le cosy qui traine dans le salon, ça ne se voit vraiment pas qu'un bébé va y pointer le bout de son nez ! Je crois que l'on a trouvé qu'élever un bébé en voilier était vraiment facile alors on n'est pas énervé du tout ! L'essentiel c'est de leur donner de l'amour et de la nourriture, non ? (Rires)

Pour se reposer avant l'accouchement et l'arrivée de notre petite matelote, on a mis Nael à la crèche tous les matins et ça, c'est vraiment chouette. Depuis sa naissance, soit 2 ans, il est avec nous 24/24 donc c'est une petite révolution à bord de Maloya.

Comment as-tu prévu ton accouchement ?

Nous allons rentrer en avion en Guadeloupe se sera plus simple. Des copains pourront garder Nael sur place.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...