Oscar, une caméra en tête de mât pour surveiller la route

Voilà Oscar, avec sa très bonne vue, il doit prévenir les marins de tous les obstacles qui peuvent survenir sur leur route : cétacés, container, bille de bois… Oscar ce sont les yeux du marin quand il fait nuit ou qu'il dort. Explications.

Développé par BSB Marine, une jeune société basée à Port La Foret, Oscar est un boitier qui embarque 3 caméras : 2 pour la vision nocturne et une pour la vision de jour. Ces caméras renvoient un flux vidéo qui est analysé par un ordinateur embarqué qui détecte tout objet flottant qui se trouve sur le passage du navire. Une fois détecté, il informe le skipper (alarme) qui a alors le temps de dévier sa route.

Oscar de BSB-Marine

Fini les chocs avec les containers ou les baleines

Ce système a été imaginé par Raphaël Biancale, un ingénieur impliqué dans les systèmes automobiles intelligents. Ce plaisancier occasionnel ne comprenait pas comment on pouvait continuer à naviguer de nuit dans le noir, sans savoir ce que l'on va rencontrer. Installé en haut du mât, Oscar scrute la route et détecte les objets qui font plus de 1 m2 (pour l'instant) : bille de bois, container, groler, iceberg… et même un cétacé qui dort à la surface.

Oscar de BSB-Marine

De plus en plus intelligent

Muni d'une intelligence artificielle, le système est conçu pour progresser et faire progresser tous ses congénères. A chaque OFNI enregistré (Objet Flottant Non Identifié), il implémente sa base de données qui profite à tous les bateaux équipés. Le système a été développé en collaboration des teams de course au large et dans le cahier des charges, il est prévu pour les voiliers avançant jusqu'à 30 nœuds. Installé en haut du mât, il détecte un objet à au moins 600 m.

Pesant 840 g, Oscar est monté sur un étrier qui lui permet de suivre les mouvements d'un mât rotatif. Un ordinateur (avec un ou 2 microprocesseurs, suivant la vitesse de traitement voulu) est installé dans la cabine. Équipé de connecteur, celui-ci peut interférer avec les autres équipements du bord (écran ou alarme notamment).

Oscar de BSB-Marine

Déjà largement utilisé en IMOCA

Aujourd'hui le projet est en phase de test avant de passer en phase de commercialisation. Des grands teams de course (IMOCA et Ultim) essayent déjà la version Beta : PRB, Arkéa/Paprec, Banque Populaire, Charal, V&B Mayenne, Initiatives Cœur, MACIF… Les retours sont extrêmement positifs puisque Oscar a même réussi à détecter une bouée de casier !

La version actuelle qui s'appuie sur des caméras Flir est encore très chère (entre 16 500 € et 24 000 € suivant l'ordinateur embarqué), mais l'équipe de développement espère pouvoir adapter des caméras sourcées en Chine qui devraient largement faire baisser le prix. L'objectif final est de pouvoir proposer un système pour 5 000 €.

Réagir à cet article :
xavier ibarrart - 2 mois
Super genial
Lionel Navetier - 2 mois
Bravo, des années que je me demandais pourquoi ca n'existe par encore. En revanche ... un peu cher :(
Ajouter un commentaire...