Le Marin, un vent méditerranéen puissant, chaud, mais humide

Vent marin en Mer Méditerranée, à Sète dans l'Hérault. © Michel Seguret "Rouleaux de Mars"

La mer Méditerranée est parcourue par de nombreux vents régionaux. Le vent marin, si bien nommé trouve son énergie en mer. Il souffle du sud et nous amène autant de douceur que d'humidité. Parfois puissant, il peut générer de fortes vagues qui rendent la navigation délicate. Voyons les principales caractéristiques du vent marin et surtout comment le prévoir.

Comment définir le vent marin ?

Le marin est un vent de secteur sud-est soufflant sur golfe du Lion et la Provence. Prenant naissance au-dessus de la mer Méditerranée, il est doux, mais très humide. Ce vent est toujours associé à une dépression localisée sur la péninsule ibérique et en particulier à son front chaud.

Les navigateurs doivent se méfier de la forte mer qu'il peut lever. En effet, la mer peut s'avérer dangereuse, car le marin génère une grosse houle d'une courte période (temps qui sépare deux crêtes), produisant des vagues déferlantes.

Tempête de marin sur le port de Sète

Puissant, pluvieux, et doux.

Soufflant de la mer vers les terres, le marin est en quelque sorte l'opposé de la tramontane. Ce vent régional est très caractéristique, en voici la fiche d'identité :

  • Lieu : Le Golfe du Lion et la Provence
  • Secteur : vent de secteur sud avec une composante plus ou moins marquée d'est
  • Caractère : Contrairement aux vents de terre, il est plutôt stable et régulier. Il est aussi doux et fortement chargé d'humidité.
  • Période : Il est plus fréquent au printemps et en automne, lorsque les dépressions arrivent à pénétrer en Méditerranée
  • Puissance : Il est généralement modéré, mais s'avérer parfois violent si la dépression qui l'accompagne est creuse
  • Record de vitesse : Les valeurs maximales enregistrées peuvent être très élevées comme 98 nds à Leucate en décembre 1997.
  • Record de houle : Loin des hauteurs maximales relevées en Atlantique, les capteurs houlographiques ont tout de même enregistré une vague de 13,78 m en décembre 2003. Plus que l’élévation des vagues, c'est le caractère déferlant qu'il faut craindre.
  • Effets : Il apporte un temps gris et humide avec des nuages bas qui s’accompagnent parfois de brumes ou de brouillards. Lorsqu’il souffle fort sur le littoral, il donne lieu à de fortes vagues avec un risque de submersion côtière.

Comment prévoir le vent marin ?

Le marin trouve ses origines dans une situation dépressionnaire sur l'extrême ouest du bassin Méditerranée : la péninsule ibérique ou les Baléares.

En cas de présence d'un centre anticyclonique sur le vers les Alpes ou l'Europe Centrale, ce système dépressionnaire va activer le marin.

Les reliefs côtiers du var (à l'est) et des Pyrénées-Orientales (à l'ouest) vont canaliser et renforcer ce vent sur le Languedoc-Roussillon.

Le front chaud de la dépression amènera plus ou moins de précipitations en fonction de son envergure. Sur la carte ci-dessous lorsque le secteur chaud (représente en rouge) progressera vers l'est, il arrosera généreusement de ses pluies torrentielles toute l'Occitanie.

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Les vents de Méditerranée

La tramontane, ce vent soudain et violent en Méditerranée

Le Ponant, le bien nommé vent d'ouest méditerranéen