Le Ponant, le bien nommé vent d'ouest méditerranéen

Vue sur le Golfe du Lion

Lorsque l'on pense aux vents régionaux de la Méditerranée, le Mistral ou la Tramontane s'imposent. Pourtant bien d'autres vents existent, les marins du bassin Méditerranéen ont donné des noms à chacun d'eux. Le Ponant, si bien nommé, nous vient de l'ouest. Il a son tempérament spécifique, voyons les particularités de ce vent régional et comment le prévoir.

Un peu d'histoire

Traditionnellement, le Ponant évoque le point cardinal ouest, par opposition au Levant. Le terme ponant, rappelle le côté duquel le soleil se "couche" (ponere pour les latinistes émérites).

Par extension, durant longtemps, les marins ont utilisé le mot ponant pour nommer l'océan atlantique. Inversement, le levant désignait la Méditerranée. Autrefois, les navigateurs parlaient même des ports du ponant comme celui de Brest ou La Rochelle et des ports du Levant comme celui de Marseille ou de Sète.

C'est ainsi que par analogie les marins sillonnant la mer méditerranée ont nommé le vent venant de l'ouest comme le ponant.

Les caractéristiques du ponant

Le ponant est un vent de secteur ouest, il est souvent associé à une composante de sud. Ce vent est plutôt doux surtout s'il souffle de sud-ouest.

Il peut souffler avec une certaine vigueur sur la mer des baléares, mais en général le ponant d'ouest à sud-ouest, laisse le golfe du Lion assez déventé.

On peut rencontrer ce vent toute l'année, mais on l'observe majoritairement au printemps et à l'automne.

En été, il peut présenter des caractéristiques similaires à la brise thermique avec laquelle il pourra se confondre en fin de journée.

Comment se forme le Ponant ?

Le Ponant pourra se réveiller dans le cas où une dépression se creuse au sud des Alpes ou sur la plaine du Pô, située au nord de l'Italie. Cette dépression engendre une "remontée " d’air méditerranéen qui caractérise le ponant ainsi que le Libeccio (vent de SW sévissant au nord de la Corse).

Le ponant est généralement associé au Libeccio et peut précéder le Mistral et la tramontane si un centre anticyclonique est bien installé sur le golfe de Gascogne.

Il faudra surveiller les différences de pression pour évaluer sa vigueur : un écart de 5 hPa ou plus, entre la mer Ligurienne et la mer des Baléares devra alerter les marins sur le risque d'un vent fort.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Les vents de Méditerranée

Le Marin, un vent méditerranéen puissant, chaud, mais humide

Avis de Mistral, ce vent violent méditerranéen décrypté