Avis de Mistral, ce vent violent méditerranéen décrypté

Les plaisanciers peuvent rencontrer des vents terribles en Méditerranée. Penchons-nous sur le tempétueux Mistral. Et ici, se pencher n'est pas un euphémisme tellement ce vent souffle fort sur la mer Méditerranée. Enfilez votre bonnet, fermez votre veste de quart, préparez le troisième ris, ce vent régional est réputé violent, froid et sec.

Le Mistral est un vent régional de secteur nord soufflant sur la mer Méditerranée. Il s'engouffre dans le couloir de la vallée du Rhône, emprisonné par le Massif central (à l'ouest) et les Alpes (à l'est). Puis, en abordant la côte varoise, il s'oriente au secteur ouest jusque sur la Corse.

Comment caractériser le Mistral ?

La définition admise du Mistral est celle d'un vent sec concernant le sud-est de la France. Il s'oriente des secteurs ouest à nord et souffle par rafales, il « dégage le ciel » et rend l'air limpide.

Météo France a une définition plus restrictive concernant sa force : le Mistral est un vent produisant des rafales de plus de 32 nœuds et de nord-ouest. La persistance d'au moins six heures consécutives, le distingue d'une brise locale ou d'un grain.

Avis de Mistral près de Saint Tropez. ©Gilles Martin-Raget

Froid, sec et rafaleux !

La masse d’air qui constitue le Mistral étant très sèche, il donne à l’air une limpidité remarquable donc une excellente visibilité.

Avec ce vent de terre, il faudra composer avec de puissantes rafales. Naviguer en Méditerranée, n'est pas de tout repos, les voiliers et les équipages doivent être bien préparés aux forts coups de vent.

Opération de remorquage par la SNSM

L'hiver et le printemps sont les saisons les plus favorables à l'apparition et à l'installation du Mistral, qui pourra souffler fort durant plusieurs jours. En hiver, le froid intense venu du nord qu’il répand sur son passage ne manquera pas de glacer le bout du nez des marins les plus endurcis.

On entend souvent des références au proverbe provençal disant que « Le Mistral, pour souffler, signe toujours un bail de 3, 6, ou 9 jours d'affilée ». N'en déplaise au bon sens populaire, les services météorologiques sont formels, cette croyance n’est absolument pas vérifiée par les statistiques.

Un vent qui glace aussi les embruns

Lors d'un épisode de mistral, la température de la mer ne manquera pas, elle aussi, de s’effondrer rapidement. Les vagues qui s'élanceront sur le pont seront mordantes de froid.

Deux raisons principales expliquent ce refroidissement brutal. L'air très sec, qui touche la mer, va générer une évaporation de l'eau de surface, elle est remplacée par une eau plus fraiche. À cela s'ajoute le phénomène d’upwelling: le vent de terre repousse au large l'eau de surfaces, laissant ainsi remonter de l'eau plus profonde donc plus froide.

Ainsi la température de la mer pourra brutalement descendre entre 12 et 14 degrés.

Comment prévoir l'apparition du Mistral ?

Le Mistral dépend, presque systématiquement, d'un anticyclone sur le proche atlantique. Cette zone de hautes pressions va générer un flux de secteur nord-ouest sur l'axe du Rhône (voir schéma ci-dessous). Ainsi, l’air froid, issu des régions polaires va se heurter aux Alpes et s'intensifier dans la la Vallée du Rhône.

Une dépression dans le golfe de Gênes va resserrer les isobares. La force du Mistral sera liée au gradient de pression entre golfe de Gascogne et golfe de Gênes. Une fois, la situation en place, le Mistral pourra souffler durant quelques jours, même après la dissipation de la dépression du « Golfe de Gênes » vers l’est.

Une dépression vers le golfe de Gênes et un anticyclone Atlantique ont resserré les isobares et provoquent un fort épisode de Mistral

La zone d’influence du Mistral est directement liée au positionnement de la dépression Génoise. Si elle se situe au nord du golfe de Gênes, le Mistral se propagera aussi sur la Côte d’Azur avec un vent presque de SW.

Le mistral peut-il souffler en été ?

Ce qu'on appelle le Mistral d'été, concerne la côte provençale et la vallée du Rhône. Cette fois le vent n'est pas lié à un vent synoptique arrivant des hautes latitudes, mais à un fort réchauffement estival générant une dépression thermique sur l’arrière-pays provençal.

L'important réchauffement des terres crée un appel d’air qui va engendrer un flux de nord sur la Provence. Ce mistral est souvent contrarié voire annulée par les brises thermiques en zone littorale.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Martin Lenain - 2 semaines
"Le mistral peut-il souffler en été?" Bien sûr que le mistral souffle aussi en été. Le nombre de feux d'artifices annulés les 14 juillet en témoigne, si besoin est. Et cela n'a rien à voir avec ce que vous appelez "le mistral d'été", qui existe aussi en effet, mais bel et bien avec le creusement d'une dépression relative vers le golfe de Gènes après un passage perturbé (bascule au NW). Le mistral est un vent passionnant qui conserve quelques mystères. Vent canalisé par la vallée du Rhône (par le seuil de Naurouze pour la tramontane), on s'attendrait (et les modèles l'indiquent) à ce qu'il soit particulièrement fort au débouché de la vallée du Rhône (par effet Venturi), et ce n'est pas le cas, c'est "au milieu", entre continent et Corse qu'il atteint son maximum de vitesse. On ne comprend pas bien pourquoi. Ensuite, le mistral est plus fort qu'il ne devrait. On connait en effet en météorologie le lien qu'il existe entre vitesse du vent et gardien de pression. Connaissant le gradient on calcule la vitesse du vent. La formule fonctionne bien, mais pas pour le mistral, qui est plus fort (plus rapide) que ce que donne le résultat du calcul. Et là, personne n'a d'explication. Enfin, on constate que la loi de Buys-Ballot ne s'applique pas en Méditerranée. Là encore, on attend toujours une explication.
Martin Lenain - 2 semaines
"Ensuite, le mistral est plus fort qu'il ne devrait." C'est pour cela que, par exemple, les fichiers GRIB sont faux pour le mistral et qu'il faut leur ajouter environ 5 nœuds pour s'approcher de la réalité.
Ajouter un commentaire...
Reportage : Les vents de Méditerranée

Le Ponant, le bien nommé vent d'ouest méditerranéen

La tramontane, ce vent soudain et violent en Méditerranée