Découverte / Excess 11, un "petit" catamaran qui rajeunit la croisière

Après les Excess 12 et 15, Bénéteau vient de dévoiler le plus petit modèle de sa nouvelle gamme de catamarans l'Excess 11. Issu d'un tout nouveau design, ce modèle présente un parti pris dans la conception, visant à gagner en légèreté et en habitabilité.

Un tout nouveau design

Nous avions découvert les Excess 12 et 15 à Cannes en septembre 2019. Si ces deux premiers modèles de la nouvelle gamme du Groupe Bénéteau partageaient la même nacelle et les mêmes bordés que ceux des catamarans Lagoon, le nouveau Excess 11 est un issu d'un tout design. Il suffit d'ailleurs de regarder les bordés des flotteurs arrondis pour s'en convaincre ou le redan accentué sur ce modèle. En résulte un look moderne et contemporain.

Un mât en avant du roof

"Faire un petit bateau, c'est compliqué. Les contraintes de poids ne sont pas les mêmes" nous explique Alexandre Dauberville, directeur marketing CNB.

Contrairement aux modèles plus gros (Excess 12 et 15) et à l'évolution de la gamme Lagoon, le mât de l'Excess 11 est implanté devant le rouf et non pas sur le rouf. Retour en arrière pour le chantier qui prône l'avantage du mât reculé pour les performances ?

Reculer le mât offre un gain de performance et facilite l'installation d'un foc autovireur de bonne superficie. Mais sur un catamaran, il nécessite une structure très renforcée sous la nacelle pour supporter les efforts de compression (via l'épontille). Alors qu'un mât installé devant le rouf se retrouve posé sur la poutre avant, sans nécessiter de renforts supplémentaires ni d'épontille encombrante dans le carré.

Sur un catamaran de petite taille comme l'Excess 11 cette consolidation pour reculer le mât grève trop le devis de poids final. Trop lourd, le catamaran aura du mal à décoller avec peu de vent (comme c'était le cas du premier Lagoon 39).

Pour éviter cet écueil sur l'Excess 11, le chantier a posé le mât en avant du rouf, tout en reculant au maximum la nacelle. Ainsi l'Excess 11 se retrouve avec des postes de barre installés quasiment dans les jupes et un volume cockpit/nacelle légèrement étriqué. C'est un parti pris, mais n'oublions pas non plus que l'on se trouve sur un bateau de 37 pieds.

Et malgré ce recul au maximum vers l'arrière, la surface du foc (autovireur) reste assez petite (22 m2). On imagine donc mal ce voilier ne pas être équipé d'un gennaker (en option chez Excess), car dès que l'on s'éloignera du près, le foc ne sera plus aucune utilité.

Un aménagement digne des plus grands

Malgré sa taille de 37 pieds (11 m), l'Excess 11 n'a rien à envier aux plus grands catamarans. Le constructeur a réussi à y intégrer tous les éléments de confort auxquels on s'attend en croisière. Même si le cockpit est un peu étroit, on y retrouve pourtant deux zones séparées.

Sur l'arrière, deux barres à roue sont installées devant les jupes (à bâbord et tribord) et offrent une visibilité vers l'avant via les passavants. Deux banquettes doubles amovibles permettent de s'installer au poste de barre et sécurisent en même temps en fermant le cockpit en navigation (des filières s'installent également). Au mouillage ou à quai, il suffira de les relever pour accéder aux jupes. Pour les manœuvres, les winches sont installés à proximité des postes de barre. L'installation d'un mât sur l'avant permet également de laisser courir les bouts sur le pont, ramenés sur l'arrière via les passavants. Une banquette centrale complète cet espace de navigation.

Sur l'avant du cockpit, le coin repas extérieur et l'espace détente avec une banquette droite à bâbord et une banquette en L sur tribord avec table. Une grande casquette de roof vient recouvrir le cockpit et grâce au bimini coulissant intégré, on peut décider d'opter pour une protection intégrale ou au contraire d'ouvrir la toile pour profiter du soleil.



Une plage avant pour le farniente

Pour accéder à la plage avant – ou un grand trampoline remplace la structure rigide toujours dans une optique de gain de poids — on utilisera les larges passavants protégés d'une filière. Il faudra néanmoins d'abord s'affranchir de quatre marches pour sortir du cockpit. Car pour gagner en habitabilité dans les flotteurs, l'Excess 11 possède de très hauts bordés. Sur l'avant, on viendra se détendre en navigation ou au mouillage en profitant des 3 chaises longues dont on peut régler l'inclinaison du dossier.

Un intérieur cosy

À l'intérieur de la nacelle plutôt lumineuse grâce aux nombreux vitrages, on retrouve un coin repas avec banquette en L et grande table à bâbord ainsi qu'un meuble de rangement. La petite table à carte est installée sur l'avant-tribord tourné vers la banquette du carré, qui servira aussi de siège de table à carte. On rentabilise l'espace au maximum.

La cuisine à tribord est en L aussi est bien équipée : réchaud, four, double évier, micro-onde, réfrigérateur…

Des flotteurs pour la nuit

En tant que modèle entrée de gamme de la gamme Excess, ce modèle de 11 m ne se destine pas au charter, mais plutôt à un usage privé. Ainsi, il se décline en deux configurations d'aménagements : trois ou quatre cabines. Dans les deux cas, on ne trouve que deux cabinets de toilette à bord, soit un pour deux cabines. Une configuration qui n'est pas favorable au charter (mais incontournable pour cette taille de catamaran).

Dans la version que nous avons pu visiter (version 3 cabines), la coque tribord était réservée à l'espace propriétaire. Sur l'arrière, on y trouve un grand lit double installé sur toute la largeur de la coque, ainsi qu'un coin coiffeuse/bureau et de nombreux rangements et placards. On peut facilement fermer cette coque grâce à la porte coulissante transformée en bibliothèque.

Sur l'avant, la salle de bain est très spacieuse, avec une belle douche (distincte des WC) et un grand meuble à vasque.

La coque bâbord offre deux cabines plutôt de belle taille ainsi qu'un cabinet de toilette avec douche séparée.

Performant dans le petit temps

L'objectif recherché par le constructeur français est d'offrir un catamaran performant dans le petit temps. "L'idée est de couper son moteur dès 5 nœuds de vent et de pouvoir naviguer à la même vitesse voir plus vite que la vitesse du vent" détaille Alexandre Dauberville.

Avec cette gamme Excess, Bénéteau souhaite combler le marché laissé vacant entre les catamarans de croisière confortable des marques Lagoon ou Fountaine Pajot et les catamarans de croisière performants comme Gunboat ou Outremer.

L'Excess 11 est vendu au tarif HT de 235 000 € et il faut compter une enveloppe maximale de 300 000 € pour un bateau prêt à naviguer.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Alexandre RENARD - 5 mois
C'est bien d'écouter ce que dit le responsable marketing du chantier qui fabrique et commercialise le bateau, mais il faut prendre un peu de recul. Comment peut on penser que ce bateau se veut plus performant qu'un lagoon quand on voit la largeur de ses coques et son poids 9T (pour info, un lagoon 380 qui fait 20 cm de plus de plus pèse 2 T de moins et un Dazcat 1095 avec seulement 40cm de moins pèse 3 fois moins lourd). Journalistes, avant de retranscrire les arguments marketing des constructeurs, vérifiez les. Un outremer n'est pas un cata performant, juste un cata qui devrait être considéré comme normal, les Gunboat sont plus accès vers la performance et si voulez vraiment de la performance c'est du coté des TS33 qu'il faut regarder. Mais forcement à force de dire et lire partout que ce genre de bateau peut être considéré comme rapide, on finit par y croire et mettre les curseurs aux mauvais endroits. Ce catamaran semble un excellent bateau de croisière fort sympathique pour vivre à bord au mouillage ou au port mais absolument pas dans la performance. C'est un concurrent direct de Lagoon, Fontaine Pajot, Bali... Et c'est une bonne nouvelle que Bénéteau retente sa chance du côté des multicoques.
Ajouter un commentaire...

Excess 11, la fiche technique

MarqueExcess Catamarans
ArchitecteVPLP
Longueur hors-tout11.33 m
Largeur6.59 m
Tirant d'eau1.15 m
Déplacement lège9 000 kg
Surface de voilure au près77 m2
Nombre de moteurs maximum2
Carburant400 L
Voir la fiche technique complète du Excess 11