Régater avec son bateau de croisière, comment s'y prendre ?

Régate du club de la vallée de fous à Port La Forêt © Ronan Quéméré

Si vous êtes convaincu d'essayer la régate, il y a quelques préparatifs à envisager. Selon vos ambitions et votre budget, la préparation sera sommaire ou infinie. Commençons avec le bateau, puis l'équipage.

Le bateau

Voiles : Pas besoin de vous ruiner immédiatement en renouvelant votre jeu de voile. Cependant, il semble judicieux de faire réviser vos voiles, ce n'est pas seulement pour les performances, mais c'est aussi important pour la sécurité. Si vous remarquez des problèmes avec la forme et les performances de vos voiles, vous pourrez les renouveler petit à petit en commençant probablement par la voile d'avant. S'il est tout de même temps de remplacer le jeu de voile, envisagez d'investir dans des voiles polyvalentes, typées croisière, mais suffisamment performantes pour quelques régates annuelles.

Gréement : Sur la majorité de bateaux de croisière, le gréement est réglé et ensuite oublié. Évidemment, cela fonctionne correctement pour aller voir un coucher de soleil à la voile de temps en temps. Mais lorsqu'on parle de performances à la voile il serait dommage de ne pas s'intéresser au réglage du gréement. Vous pouvez vous référer à cet article ou demander à votre voilier-gréeur de venir jeter un œil.
Ensuite, vérifiez l'usure des bouts de manœuvres et n'hésitez pas à investir dans des cordages modernes de qualité, plus légers et peu extensibles.

Électronique : Si vous avez la chance de disposer d'une centrale de navigation, elle vous sera très utile, pourvu que vous ayez calibré les instruments et vous sachiez vous en servir. La plupart des voiliers disposent d'un compas, d'une girouette et d'un speedo. Si elles sont utilisées correctement, ces données peuvent améliorer considérablement vos performances.
Au minimum, assurez-vous d'avoir un chronomètre à bord pour la séquence de départ et une radio VHF fiable pour vous être en lien avec le comité de course.

Bateau : Un bateau de régate doit être aussi léger que possible. Amusez-vous à chasser le superflu, c'est un excellent exercice. Retirez tous les outils, les pièces de rechange, le BBQ, l'annexe… Les équipements indispensables seront rangés au plus bas et au centre du bateau. Ensuite, procédez à l'inventaire de l'équipement de sécurité en conformité avec les règles et les instructions de courses.

©Jackez

L'équipage

C'est souvent la taille du bateau qui dicte le nombre d'équipiers pour être efficace en régate. Même si vous êtes habitué à manœuvrer en équipage réduit, pour cette fois distribuez les rôles : génois, grand-voile, barre, manœuvres d'avant…

Voici quelques bons trucs pour trouver un équipage :

- Des propriétaires de bateaux : C'est facile surtout s'ils ne font pas de régate sur leurs croiseurs ! Ce sont souvent les marins les plus polyvalents et le plus souvent ils sont ravis de trouver une excuse pour sortir sur l'eau.

- Les petites annonces du club de voile : Faites savoir que vous cherchez un équipier, le bouche-à-oreille est un outil précieux chez les marins.

 - Les écoles de voile : Les petits jeunes motivés et dynamiques ne savent peut-être pas mettre un bout autour d'un winch, mais des années de navigation sur de petits bateaux nerveux en font des équipiers efficaces.

- Les pros du nautisme : questionner votre shipchandleur, le bureau du port ou votre voilier ils peuvent connaitre des équipiers motivés et prêts à être embarqués.

Les règles de course et la progression

Les règles : Si vous êtes novices en régate, vous devez vous intéresser aux règles du jeu. Vous pouvez étudier les fondamentaux en suivant ce lien. Il peut être utile de faire quelques courses avec un ami expérimenté avant de lancer votre propre bateau sur la ligne de départ.

Le coaching : Rien de mieux pour progresser rapidement. Ces professionnels sont des ressources précieuses qui peuvent rapidement vous aider à identifier ce sur quoi vous devez travailler.

La formation continue : certains clubs proposent des formations tout au long de l'année pour parfaire ses connaissances ou découvrir de nouveaux domaines.

Plus d'articles sur les chaînes :

Lire le reportage : Régater avec un voilier de croisière

Faire une régate avec votre bateau de croisière ?

Réagir à cet article :
Antoine Deville - 4 mois
Vous avez oublié de dire qu'il faut prendre une assurance contre la casse materiel. Un mat qui casse coute beaucoup, mais s'il abime la coque en plus, c'est presque un changement de bateau
Vivien Peghaire-Gaudeul - 3 mois
Pourrait-on avoir un article sur comment trouver ses régates et faire le point sur quels longueur de bateau y sont autorisés ? J'ai remarqué que même lors de certaines régates saucisson certains bateaux sont exclus.
Jean Pierre Moitron - 3 mois
Informer son assurance de la pratique de la regate. Souvent pas de garantie meme en tourisque,pour la pratique de la compétition.
Ajouter un commentaire...