Le voyage de Kumbaya, quelle préparation pour un tour du monde à la voile de 3 ans ?

En août 2020, Juliette et Hubert quitteront La Rochelle avec leurs quatre enfants pour un tour du monde à la voile de 3 ans sur un catamaran Nautitech 46. Un voyage qu'ils préparent depuis 15 ans.

Il y a 15 ans, lorsque Juliette et Hubert se rencontrent, ils savent d'ores et déjà qu'un jour, ils partiront pour un tour du monde en famille à la voile. Plaisanciers aguerris, ils ont mis toutes les chances de leur côté pour préparer leur rêve, devenu aujourd'hui réalité.

Quels choix financiers ?

"Ça fait 15 ans que l'on fait des choix qui nous permettent aujourd'hui de partir", explique Juliette. Grâce à un apport familial, le couple achète son premier appartement et grâce à des opérations immobilières bien pensées, réussit à mettre de l'argent de côté.

"On a longtemps vécu dans un appartement pas très grand et on l'a vendu l'année dernière pour réserver ce budget à notre voyage. Depuis on vit en location et nous n'aurons qu'à rendre notre bail. Finalement, au vu des évènements, c'était stratégiquement intéressant de le vendre un an avant. Ça nous a également permis de verser notre premier acompte pour l'achat de notre bateau" détaille Juliette.

Le couple dispose d'une cave où ils stockeront les quelques affaires de valeur, le reste sera certainement vendu en brocante. "On n'a pas acheté grand-chose et on n'a pas de meubles de grande valeur" détaille Juliette.

Grâce à ses économies, le couple compte bien profiter de ces trois années en mer sans avoir besoin de travailler.

Côté emploi, c'est quoi l'organisation ?

Si le couple peut aussi se permettre de partir aussi longtemps, c'est que leur profession leur permet. Hubert est banquier et sa convention collective l'autorise à poser jusqu'à 4 années de congés sabbatiques. Quant à Juliette, elle travaille dans la fonction publique et est autorisée à poser une disponibilité du temps qu'elle souhaite.

Et l'achat du bateau ?

Grâce à leur métier — et la sécurité de l'emploi — le couple a fait le choix d'un achat en LOA. Un choix qui leur impose néanmoins de quitter les eaux européennes rapidement après réception du bateau pour profiter d'une exonération de TVA. "On n'aura pas vraiment le temps de naviguer en France, car on réceptionne le bateau un mois avant le départ, mais on s'entrainera aux Canaries et au Maroc", rigole Juliette.

À son retour, le couple compte bien revendre ce qui aura été leur maison pendant trois ans. "Nos enfants seront ados, on a nos boulots et un bateau de cette taille-là en France, c'est compliqué quand on a une vie terrienne. On le mettra certainement en vente 6 mois avant de revenir, en France ou aux Antilles" détaille Juliette.

Quelle préparation en mer ?

Depuis 18 mois, le couple enchaine les formations pour se parer à tout imprévu. "Si l'on a une bonne base de navigation, on a fait de nombreux stages avec Escale Formation Technique. On a d'ailleurs fait toutes leurs formations" explique Juliette.

À Hubert le moteur diesel, l'informatique et communication et l'électricité (qu'il devait suivre en cette période de confinement et que le couple espère bien repousser). Pour Juliette, la météo, le médical, le matelotage et la réparation du gréement.

Tous les deux ont également suivi le stage proposé par l'école de voile de la Macif sur la sécurité et la survie en mer. "Ça montre la réalité d'une évacuation, avec radeau de survie et hélitreuillage" détaille Juliette.

En dehors de ces formations techniques, Hubert a fait un stage de navigation autour de la Corse et compte sur ces entrainements d'été. "Notre itinéraire est crescendo sur les difficultés. Les navigations augmenteront petit à petit et nous permettrons de se former sur notre bateau" conclut Juliette.

Et pour les enfants ?

Pour les quatre enfants du couple, ce ne sera pas une découverte. Ils naviguent chaque été et certains ont même pris de nombreux cours de voile. Ils ont aussi participé aux bébés nageurs depuis leurs 4 mois, ce qui leur a permis de tous de savoir nager à trois ans. Reste la petite dernière Bertille, 2 ans et demi, qui était en plein apprentissage de la natation avant le confinement. "Elle apprendra à nager un peu plus tard" relativise Juliette. "En tous les cas ils adorent tous l'eau et c'est vraiment chouette", termine-t-elle.

Quel parcours ?

"Ce sera un parcours assez traditionnel, en suivant les vents et les courants dominants", explique la jeune femme.

Outre les Canaries, le Maroc, le Brésil, la Nouvelle-Calédonie, Bali, Madagascar, les Antilles ou encore l'Afrique du Sud, la famille aimerait faire escale au Sénégal, vers le delta du Saloum. "Il y a l'association Voiles Sans Frontières qui y fait des actions humanitaires dans des petits villages et on aimerait leur apporter notre aide."

Pour l'instant, leur itinéraire n'est pas figé ni entièrement défini et Juliette et Hubert comptent bien profiter de leur temps et de "radio ponton" pour découvrir des lieux incroyables à travers le monde.

© Toqué Frères

Plus d'articles sur les chaînes :

Lire le reportage : Voyage de Kumbaya

Le voyage de Kumbaya, quel bateau choisir pour un tour du monde de 3 ans à 6 personnes ?

Le voyage de Kumbaya, un tour du monde de 3 ans d'une famille de 6 personnes

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...