Les bons choix d'accessoires pour organiser intelligemment sa cuisine à bord d'un bateau

Même les grands bateaux ont des cuisines étriquées si on les compare à une maison. L'espace manque, alors au moment de s'équiper il faut faire des choix judicieux qui couvriront la plupart des besoins, pour s'équiper correctement et faire face aux ventres affamés qui rôdent à bord.

Il faut bien faire des choix

L'espace à bord d'un bateau est limité, ainsi chaque objet du bord doit passer un contrôle de nécessitée pour évaluer sa légitimité à rejoindre l'inventaire. Et pour la cuisine, c'est la même logique.

On doit régulièrement se demander :

  • Quelle est la réelle utilité de cet objet ?
  • Quelle en est la fréquence d'usage ?
  • Est-ce facile à ranger et à nettoyer ?
  • Est-ce fragile ?
  • Est-ce lourd ?

Répondre à ces questions vous permettra probablement d'évaluer objectivement l'utilité des verres en cristal de Baccarat, l'appareil à raclette ou encore le service 18 personnes…

D'ailleurs, la quantité de vaisselle disponible à bord est un sujet à part entière. Doit-on avoir un service pour 4, 6, 8 ou pour 10 personnes ? Cela dépend du bateau évidemment, mais un étrange phénomène régit la vie de la vaisselle du bord. Si je dispose d'un service de 10 fourchettes alors elles seront toutes sales et entassées dans l'évier avant que l'une d'elles ne soit lavée.

Mais si j'ai seulement 6 fourchettes à bord, la "fée fourchette" viendra discrètement en nettoyer une au moment où l'on en a besoin. Il en va de même avec le reste de la vaisselle. S'il y a peu d'ustensiles à salir, il faudra certes nettoyer plus souvent, mais cela évitera de voir les éviers déborder.

Nettoyer la vaisselle, une corvée à partager. ©C.Fernbach

Une Cocotte Minute, un wok et une poêle en fonte

Dans un bateau, quitte à disposer de peu d'équipements, il faut soigner la polyvalence et la qualité. Investissez dans quelques très bons ustensiles et laissez tout le reste à la maison. Par expérience, la combinaison suivante est un bon compromis :

- Une Cocotte Minute : Elle fut très populaire, mais face aux cuiseurs électriques modernes elle a perdu de son attractivité. Il ne fait aucun doute qu'à bord on redécouvrira tous ses avantages. L'autocuiseur peut être utilisé ouvert comme une casserole ordinaire ou fermée pour cuire sous pression et à la vapeur. En plus, d'être "healthy", la cocotte va considérablement réduire les temps de cuisson, économisant ainsi le gaz.

© MaryJames

Un Wok : Il a été popularisé grâce à la world food. Cet ustensile de cuisson venu d'Asie trouvera facilement sa place à bord. Cette poêle antiadhésive à fond rond et mince chauffe rapidement et elle est facile à nettoyer, faisant d'elle un précieux allier de la cuisine. C'est l'outil parfait pour faire sauter des pommes de terre, des légumes, des pâtes, saisir des viandes, faire des omelettes…

Une poêle en fonte : Une poêle en fonte peut être utilisée à diverses fins, comme faire frire, saisir ou faire des sauces. Il conserve bien la chaleur et est également un bon outil pour la cuisson si vous avez un four. C'est polyvalent et facile à nettoyer, mais attention, la fonte c'est très lourd (suffisamment pour en faire des quilles).

Un jeu de casseroles gigognes : S'il vous reste un peu d'espace en cuisine, procurez-vous un bon ensemble de casseroles gigognes en inox avec manche amovible.

Le silicone, cette merveilleuse invention

Cette matière a révolutionné la cuisine (entre autres), le silicone est durable et flexible, mais il est également facile à nettoyer, résistant à la chaleur et financièrement abordable.

On trouve de très nombreux produits en silicone qui peuvent parfaitement trouver leur place à bord. Des poignées pour sortir un plat du four, des récipients pliables, des moules souples, des passoires pliables, des seaux à vaisselle… Et en plus, presque toutes les couleurs sont disponibles, ce qui en fait aussi des objets de déco.

©C.Fernbach

Les seuls bons couteaux sont ceux qui coupent bien

Après avoir investi dans des casseroles et poêles de haute qualité, quelques très bons couteaux sont indispensables dans la cuisine. Travailler avec des couteaux émoussés est beaucoup plus dangereux que des couteaux tranchants et précis.

Les couteaux de chef ou à filets, ne valent que si vous pouvez les aiguiser. Et pour cela, rien de tel que les affuteurs à main avec un côté carbure et un autre en céramique. Le carbure est la première étape et vous permet de retrouver le tranchant tandis que le côté en céramique affine la lame.

Il est très judicieux d'avoir un ou plusieurs couteaux en céramique cependant, ils peuvent se briser en tombant et leur tranchant exceptionnel ne s'aiguisent pas une fois émoussé.

©C.Fernbach

Nous vous invitons à enrichir ce dossier de vos expériences. Vous pouvez partager vos contributions grâce aux commentaires en bas des articles.

Plus d'articles sur les chaînes :

Lire le reportage : La cuisine en navigation

Navigation et cuisine, les bons conseils pour la cambuse sur un bateau

La cambuse en navigation : s'organiser pour cuisiner, assurer sa sécurité et gérer des déchets

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...