Croisière en Croatie, naviguez d'île en île à la découverte des criques sauvages

Dubrovnik

Vous voulez louer un bateau en Croatie ? Bateaux.com a interviewé un spécialiste de cette destination. Emeric (agence GlobeSailor) vous fait découvrir le pays et vous donne les bons plans pour profiter d'une magnifique croisière sur la mer Adriatique.

Pourquoi choisir la Croatie ?

La Croatie et son chapelet d'îles fleurissant sur la mer Adriatique sont un bassin de navigation calme et sécurisant, où l'on navigue à vue d'île en île. Cette mer particulièrement calme en saison est idéale pour la navigation en famille. Ouverte au tourisme nautique depuis peu, elle est une destination prisée des plaisanciers, qui s'y retrouve en nombre en période estivale pour louer un bateau.

L'un de ses points forts, ce sont ses très nombreuses criques, que l'on trouvera par dizaines dans le bassin de Zadar ou de Split, sur la côte dalmate. Que ce soit pour un déjeuner ou une nuit au mouillage, vous pourrez profiter d'un abri protégé du vent au cœur d'une crique sauvage. Malgré la fréquentation, la Croatie offre une topographie qui vous permettra de trouver un peu d'intimité, à condition d'éviter les endroits les plus prisés bien sûr.

Où naviguer ?

90 % de la flotte de la location se situe sur les bassins de Zadar ou de Split. Sur la côte qui sépare les deux villes, les bases de location sont nombreuses, et les ports de départ se comptent par dizaines. Pour autant, on dénombre quatre bassins de navigation dans le pays.

Le bassin de navigation principal entre Zadar (1) et Split (2)

4 aéroports desservent la côte Adriatique : Split, Dubrovnik, Pula et Zadar, desquels on pourra accéder en 1 h aux différents ports.

Split et iles Hvar, Korcula et Vis

Navigation entre Split (1), Hvar (2), Korcula (3) et Vis (4)

C'est la zone principale de navigation, d'où part le plus grand nombre de bateaux. Cette zone est aussi la plus touristique avec de grandes îles aux nombreuses infrastructures portuaires. On y trouve de grandes villes avec une population assez nombreuse et une dimension historique importante.

La côte entre Zadar et Sibenik

Navigation entre Zadar (1) et Sibenik (2)

On trouve une dizaine de ports sur cette côte dont on partira pour aller découvrir les iles qui leur font face, et notamment le parc protégé des Kornati. Dans cette zone plus sauvage, on navigue entre plus de 300 îles inhabitées, dont les falaises à fleur d'eau et les petits ports authentiques sont un véritable dépaysement.

L'Istrie

La ville de Pula (1), en Istrie

Cette péninsule est la plus grande de Croatie dont la ville principale est Pula, installée au bord de la mer et possède une culture particulière, très influencée par l'Italie. Les habitants se définissent d'ailleurs comme moitié Italiens, moitié croates.

Cette culture aux confluents entre les inspirations latines et slaves des Dalmatie (entre Zadar et Dubrovnik) se retrouve dans la gastronomie, mais aussi l'architecture. Cette région est particulièrement prisée des Allemands et des Autrichiens, mais est aussi le lieu de villégiature des Croates. Si le tourisme se ressent particulièrement à terre, cette zone de navigation est plus intimiste.

Un peu plus bas, à l'est, la ville de Mali Losinj, sur l'île de Lošinj est un haut lieu du tourisme balnéaire et attire notamment les jeunes croates, qui viennent y faire la fête.

De Dubrovnik au Monténégro

De Dubrovnik (1) au Montenegro (2)

Cette dernière zone de navigation est aussi la plus originale. En partant de Dubrovnik, au sud — une des plus belles villes du pays, lieu de tournage de la série Games of Thrones — vous pourrez naviguer jusqu'au Monténégro et découvrir les Bouches de Kotor, une baie de la côte occidentale du Monténégro. Ces falaises et montagnes bordent une mer intérieure qui mérite le détour. Cette destination nécessitera des formalités douanières, mais reste un bon programme pour les plaisanciers disposant de deux semaines de vacances. Cette découverte par la mer permettra également d'éviter les nombreux touristes à terre.

Quand partir et pour quelle durée ?

Les bases en Croatie sont ouvertes d'avril à mi-novembre. Mais, comme dans beaucoup d'endroits, les meilleurs moments pour naviguer, or contrainte de dates, sont les mois de juin — les jours les plus longs de l'année — et de septembre — l'arrière-saison. En effet, le temps est beau, les températures élevées et l'eau chaude. Les tarifs sont aussi plus accessibles.

En juillet et août, la chaleur est à son maximum. Mai et octobre sont aussi de bonnes saisons pour la croisière, avec des tarifs défiant toute concurrence. Un choix idéal pour les groupes d'amis ou les plus jeunes.

En une semaine on pourra découvrir au moins un bassin de navigation, navigant chaque jour d'île en île.

Plage de Zlatni © Frédéric Delmas

La croisière idéale sans contrainte de temps ou d'argent ?

L'idéal c'est une croisière de 2 semaines, qui permettra à la fois de découvrir les îles en face de Split, mais aussi les Kornati, plus au nord. Ces deux zones permettent de découvrir les deux facettes de la Dalmatie. Quant à la durée, elle est idéale pour réaliser les visites culturelles et découvrir l'animation des premières îles, et admirer le côté sauvage des deuxièmes îles.

Les 4 spots incontournables ?

Hvar, île croate de la mer Adriatique possède une culture historique forte. Vous pourrez y visiter la forteresse et y déguster de bons plats dans les nombreux restaurants.

Skradin, situé en Dalmatie offre la possibilité de pratiquer la navigation en mer intérieure. Vous pourrez y visiter le parc national de Krk est ses impressionnantes chutes d'eau.

Hvar © Katarina Line

Konoba Opat est un restaurant situé dans une crique dans le parc des Kornati, dont l'accès est possible uniquement par la mer. Une spécificité qu'on trouve d'ailleurs beaucoup en Croatie. Les paysages sont somptueux et vous pourrez y déguster du poisson frais. Ces restaurants mettent à disposition des plaisanciers qui viennent y prendre leur repas des bouées. Il sera même possible d'y passer la nuit gratuitement en contrepartie d'un diner sur le petit ponton de bois.

Les grottes bleues de Bisevo se trouvent dans la petite baie Balun de l'îlot de Bisevo. En mouillant à proximité, on pourra y accéder par beau temps et belle mer pour y découvrir la lumière du soleil qui entre dans cette grotte de 24 m de large par une ouverture sous-marine.

Monocoque ou multicoque ?

En Croatie, la flotte est très importante, s'étant particulièrement développée ces 10 dernières années. On compte 2 700 monocoques et 700 catamarans. Le choix dépendra donc de la typologie des plaisanciers, mais sachez qu'il n'y a aucune contrainte de navigation, le tirant d'eau étant particulièrement important dans l'Adriatique, même proche des côtes.

Exemple de tarifs

  • Monocoque 45 pieds ; 4 cabines / 8 personnes ; < 5 ans
    • Mi-Juin : 2500-3000 €
    • Début Août : 3000-3500 €
    • Octobre : 1000-1200 €
  • Catamaran 40 pieds ; 4 cabines / 8 personnes ; < 5 ans
    • Mi-Juin : 4-5000 €
    • Début Août : 5-6000 €
    • Octobre : 1500-2000 €
© Frédéric Delmas

Quels conseils pour préparer sa navigation ?

La mer Adriatique est une zone extrêmement facile pour naviguer. Ici, pas de bouées ni de cardinales et beaucoup de fond pour ne pas avoir à se poser trop de questions. Au mouillage, on mouille très proche du bord et l’on met à bout à terre sur un caillou ou une bite d'amarrage, en raison du très important tirant d'eau.

En haute saison, il faudra penser à réserver les ports entre 24 à 48 heures à l'avant, même s'ils sont grands. Pour ça, on pourra utiliser l'application mySea, qui référence quasiment tous les bateaux des flottes de location, et indiquer le sien. Tarif, place, etc. tout sera calculé directement via l'appli.

Quand réserver ?

Au vu de l'offre en monocoque, on trouvera toujours un bateau pour l'été, mais pensez à réserver au moins trois mois avant pour plus de confort. Si vous souhaitez partir en catamaran, il faudra s'y prendre plus tôt, environ six mois avant votre date de départ.

Pour les croisiéristes qui réservent pour deux semaines, le choix du bateau est vraiment important, alors réservez le plus tôt possible.

Port ou mouillage ?

En Croatie, les ports sont assez chers, car le tourisme nautique s'est développé il y a peu et les infrastructures sont flambantes et très équipées. Privilégiez donc les criques sauvages et magnifiques, beaucoup plus économiques et envisagez les escales au port pour les visites à terre ou l'avitaillement.

Exemples de tarifs

  • Monocoque 45 pieds 
    • Haute saison (mi-juin - mi-septembre) : 90-150 €
    • Basse saison : 50-100 €
  • Catamaran 40 pieds 
    • Haute saison (mi-juin - mi-septembre) : 150-200 €
    • Basse saison : 80-120 €
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...