Route du Rhum 2014, Servane Escoffier sera remplacée par son père

Alors qu'elle devait prendre le départ de la Route du Rhum le 2 novembre prochain, Servane Escoffier a dû abandonner son rêve pour raisons médicales. C'est son père Bob Escoffier qui la remplacera à la barre de Sydney 60.

Un forfait pour raisons médicales

Après deux participations, en 2006 puis en 2010, la navigatrice devait rempiler pour une troisième Route du Rhum. Cependant, après avoir passé les tests médicaux mis en place par l'organisation, ceux-ci ont scellé le destin de Servane. Atteinte de la maladie de Basedow (hyperthyroïdie auto-immune), la jeune skipper de 33 ans, de la team BG Race, qui devait partir effectuer sa qualification, ne pourra pas participer à la course. En effet, elle doit démarrer un traitement d'une durée comprise entre 3 et 18 mois et ne doit faire aucun effort dans les prochains mois. Par ailleurs des risques cardiaques, de malaises mais aussi beaucoup de fatigue sont à prévoir durant la durée des soins, nécessitant par ailleurs une surveillance médicale rapprochée les premières semaines.

Pour celle qui s'apprêtait à faire son retour sur son épreuve favorite, c'est une année de travail qui s'écroule mais le bateau ne restera pas pour autant à quai. D'ailleurs celle qui cherchait un remplaçant pour prendre la barre de son monocoque de 60 pieds a trouvé la perle rare qui n'est autre que son père, Bob Escoffier.

La voile, une histoire qui se joue en famille

Âgé de 65 ans, c'est donc le père de Servane, Bob Escoffier, qui prendra la barre du monocoque de 18 mètres. Ce choix s'est porté tout naturellement sur celui qui est à ses côtés depuis un an, conscient du travail réalisé. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois qu'ils courront "côte à côte" puisqu'en 2003, ils avaient effectué ensemble la Jacques Vabre, première Transatlantique de la jeune femme.

C'est ainsi que Bob Escoffier prendra le départ de sa quatrième Route du Rhum. Pour lui tout va se jouer rapidement puisque les qualifications pour le départ de la course mythique doivent avoir lieu avant le 1er octobre. Mais le navigateur, d'origine Malouine, n'a pas l'air plus stressé que ça de prendre part à la course à un mois et demi du départ "J'ai deux gros avantages : un, je suis solide et deux, avec l'âge, j'ai appris à prendre du recul sur les choses. Le départ de la course est dans un mois et demi. La qualification du binôme marin/bateau doit être effectuée avant le 1er octobre. Tout doit aller vite et je me lance à fond même si, bien sûr, je vais poursuivre le suivi des opérations prévues au départ de la Route du Rhum pour le compte d'Étoile Marine".

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...