Le YikeBike, le vélo 100 % électrique et design à emmener partout

Le YikeBike est un vélo tout électrique, au design et à la conduite originale, qui peut s'emmener partout grâce à son poids et son pliage compact.

David Lemaire fait partie de cette communauté qu'on appelle les geeks… Ce passionné de nouveautés, est à l'affût de tout ce qui sort sur le marché "Depuis tout petit, j'aime avoir les choses en premier, je suis ce qu'on appelle un "early adopter" Ses mentors ? Jacques-Antoine Granjon (Vente-Privée), Xavier Niel (Free), Marc Simoncini (Meetic)… "Ce qui se passe dans les start-up me plaît beaucoup. J'ai ces valeurs là et cette façon de travailler." Installé dans une pépinière d'entreprises du domaine de la communication digitale et du high-tech, il vient d'ailleurs de recevoir les premiers rollers électriques "Ce qui m'intéresse c'est le produit qui n'existe pas…" Ce découvreur de nouveautés, fondateur de la start-up Skuitch Mobility, qui importe des transporteurs personnels électriques, commercialise le YikeBike "J'ai monté ma start-up pour essayer de promouvoir ces nouveaux modes de transport et notamment le YikeBike, dont j'ai l'exclusivité."

Aujourd'hui, si Skuitch Mobility a vu le jour, c'est grâce à des actionnaires privés et David est sans cesse en recherche de partenaires "Aujourd'hui, mon capital est ouvert aux actionnaires privés pour pouvoir avancer encore plus." Son objectif ? Devenir le leader des transporteurs individuels électriques.

Le YikeBike, le vélo électrique, pliable, compact et transportable

Le YikeBike est un véhicule individuel électrique transportable, développé en Nouvelle-Zélande en 2009. En France, il est donc commercialisé par David Lemaire. Ce "vélo" 100 % électrique, totalement design, fonctionne sans pédales et est capable de rouler à une vitesse de 23 km/h avec une autonomie de 14 km/h. "Sur les trottoirs, avec les piétons, en général, on roule plutôt à 6 km/h." Ce vélo très design possède une grosse roue avant (contenant la batterie) et une finition haut de gamme tout en aluminium et carbone. "C'est un produit de très haute qualité assemblé dans les ateliers où il a été fabriqué et non conçu en Chine."

Il se recharge sur une prise standard en seulement 1 h 30. Grâce au sac à dos YikeBike, qui contient une batterie portable, on peut doubler l'autonomie du vélo. "C'est la même batterie que celle du YikeBike, que l'on relie au vélo grâce à un câble. Elle est dans un boîtier hermétique, au fond du sac à dos et pèse moins de 2 kg. Du coup on peut utiliser le reste du sac pour ranger ses affaires." Cette batterie permet donc de servir de réserve pour faire beaucoup de route ou alors de prévenir les pannes.

L'originalité de ce vélo, repose sur sa conduite qui n'est vraiment pas commune. Il se conduit assis, le buste droit, le guidon derrière soi, les poignées tombant à l'aplomb des épaules et les pieds sur des plateformes. Pour contrôler la vitesse il suffit de presser les gâchettes d'accélérateur et de frein progressives. Il s'utilise aussi bien le jour que la nuit grâce à ses feux, ses clignotants à leds latéraux et son klaxon. "Beaucoup de gens sont intrigués par la manière de conduire le YikeBike et pensent que ce n'est pas facile mais ça ne change pas beaucoup d'un vélo normal. On peut avoir une certaine appréhension mais au bout de 5 minutes on arrive à trouver son équilibre. En général, on bout d'une heure de pratique, la conduite devient naturelle."

Le YikeBike est très compact et léger – de 11 à 14 kg – ce qui en fait un véhicule idéal pour le monde du nautisme. Il se replie sur lui-même en moins de 20 secondes et se transporte partout. Il peut se ranger dans un coffre, dans le bus, dans le tramway, dans une soute, sur un bateau "Avec le YikeBike, on peut naviguer intelligemment en zone urbaine, d'un point A à un point B."

Le YikeBike, un produit qui ne demande qu'à être connu

En France, pour le moment, on compte 25 à 30 utilisateurs et le YikeBike intéresse même les plus célèbres… Loïck Peyron en possède un et il explique "C'est la machine idéale pour se déplacer lors des escales en bateau."

Loïck Peyron

Pour autant, la commercialisation n'a pas été évidente "J'ai commencé la commercialisation du YikeBike en 2013 mais ça a été un peu compliqué au niveau de la loi. Bien souvent, les innovations n'ont pas de législation adéquate et il a fallu attendre le texte qui assimilait cette "draisienne" électrique à un jouet. A l'image des rollers, des skateboards et des trottinettes, le YikeBike est donc autorisé à rouler sur les trottoirs."

Présent sur le salon Nautic de Paris, le YikeBike a fait le buzz mais pour le moment les ventes de YikeBike sont assez faibles en France "Les clients ont besoin de voir le produit, les Français y vont à tâtons, contrairement aux Espagnols, aux Portugais ou aux Allemands, qui achètent beaucoup plus ce produit. La conjoncture y fait aussi beaucoup car les Français n’'nt pas forcément envie de dépenser de l'argent dans ce qui s'apparente à un jouet."

Le YikeBike est disponible en deux versions, le Fusion, en aluminium à 3 200 € et le Carbon à 4 580 €.

Caractéristiques techniques du YikeBike

  Fusion Carbon
Structure   Aluminum et composites plastique Carbone 
Poids total 14 kg 11,2 kg
Autonomie 14 km 28 km
Temps de charge  1h30 avec le chargeur rapide inclus
Vitesse maximale 23 km/h
Taille de roues 20 pouces à l'avant et 8 pouces à l'arrière
Eclairage LED haute visibilité intégrée
Propulsion Moteur éléctrique puissance maximum 200 watts
Freins Electrique ABS avec système de récupération d'énérgie 
Temps de pliage 15 - 20 secondes
Limite de charge conseillée  100 kg
Taille recommandée Minimum 1,55 m - Maximum 1,93 m
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Vélos électriques

Un vélo électrique dans son bateau, lequel choisir ?

Le V'lec Pocket +, le vélo électrique le plus léger du marché