Découvrez la journée d'un tribordais à bord de l'Hermione


L'Hermione a quitté Las Palmas le 6 mai dernier et poursuit son voyage vers les États-Unis, qu'elle devrait rejoindre le 5 juin prochain. '’occasion de faire un point sur sa traversée et de vous faire découvrir la journée d'un tribordais à bord de la frégate.

Comprendre le fonctionnement de l'équipage à bord d'une frégate du XVIIIe siècle

Un tribordais est un des membres de l'équipage qui s'occupe du quart tribord. Un quart est la durée durant laquelle un membre d'équipage est en service. En effet, lorsque l'on est en navigation, il faut être en veille tout le temps et donc l'équipage doit se répartir les tâches. On découpe alors la journée en quarts, souvent au nombre de 6, qui ont une durée de 4 heures. Dans la marine à voiles d'époque, les équipages étaient divisés en deux quarts, celui de tribord (les tribordais) et celui de bâbord (les bâbordais). Ces quarts répondent d'ailleurs à la règle 5 de "Veille" de la "Partie B Règles de barre et de route" du "Règlement International pour prévenir les abordages en mer" qui dit que "Tout navire doit en permanence assurer une veille visuelle et auditive appropriée, en utilisant également tous les moyens disponibles qui sont adaptés aux circonstances et conditions existantes, de manière à permettre une pleine appréciation de la situation et du risque d'abordage"

Crédit : Association Hermione-La Fayette

Vivre une journée de tribordais à bord de l'Hermione en vidéo

Olivier, une des membres de l'équipage de l'Hermione a porté une caméra pendant toute une journée pour faire découvrir au public comment se déroulait une journée de tribordais. On peut ainsi voir son quotidien lorsqu'il est de quart, mais aussi lorsqu'il est de repos. Vous trouverez son premier quart de nuit dans la vidéo 1 et son quart de jour dans la vidéo 2.

La journée d'un tribordais en charge du "zérak", le quart qui va de minuit à 4 heures du matin puis de midi à 16 heures, commence par un réveil à 23 h 30. Après s'être habillé, le tribordais avale un "fika", qui veut dire "collation" en suédois. Ce terme suédois désigne les collations et en-cas qui sont pris tout au long de la journée, toutes les 2 heures environ.

Crédit : Francis Latreille / Association Hermione

On se retrouve alors sur la dunette pour la relève de quart, le muster (se prononce "meuster"). Toute les 4 heures, les 2 des 3 tiers se retrouve autour du caillebotis pour écouter les informations de navigation ainsi que les travaux à effectuer, transmis par l'officier en charge du quart précédent. À la fin de la transmission, tout l'équipage du quart précédent souhaite "bon quart à vous" à la relève de quart, et en chanson, s'il vous plait !

"Depuis notre départ des Canaries, l'essentiel du travail de nuit consiste à l'affinage des réglages de voiles par rapport au vent afin d'optimiser au maximum notre vitesse. En clair, cela consiste à brasser plus ou moins en pointe les vergues (orienter plus ou moins dans l'axe du bateau). Les quarts ne sont donc pas surchargés..." peut-on lire sur le blog de l'Hermione.

Crédit : Loic Baillard / Association Hermione

Sur la première vidéo, il fait nuit noire sur le pont et c'est normal puisqu'il n'y a aucune lumière sur le pont lors des quarts de nuit. La première raison et qu'il est important que l'équipage, et notamment les gabiers (spécialisé dans les voiles) puissent connaître l'emplacement de chaque manœuvre et des points de tournage. "Ils révisent continuellement en testant les matières, la résistance et en observant où partent les cordages dans le gréement, afin de reconnaître cargues, drisses, balancines, écoutes, amures, bras et contre-bras..." La deuxième raison est plus poétique est liée tout simplement à la beauté du ciel étoilé.

Crédit : Loic Baillard / Association Hermione

Arrivés à 4 heures du matin, il est temps pour les tribordais de rejoindre leur bannette ou leur hamac pour laisser la place aux volontaires du milieu. Ils se lèveront de nouveau vers 10 h 30/11 h pour prendre le repas du midi, avant de réattaquer leur nouveau quart à 16 h.

Les quarts de jours alternent entre travaux sur le pont et dans la mâture (dont du calfatage et le fourrage [le renforcement d'un cordage en l'entourant d'un autre cordage]). On peut voir aussi comment se déroulent les repas dans la batterie, qui sont signalés par le son de la grande cloche, ou encore découvrir comment les marins dorment, dans le faux-pont. Lors des heures de repos, les volontaires se reposent et s'occupent en lisant, regardant la mer ou cherchant les dauphins. En tous les cas, que ce soit en pleine journée ou en pleine nuit, la musique est omniprésente sur le pont, car à chaque moment de la journée, il y a des volontaires en repos.

Crédit : Association Hermione-La Fayette
Plus d'articles sur les chaînes :

Reportage : L'Hermione

Adieu Brest, l'Hermione met le cap sur Bordeaux !

L'Hermione avance son départ pour La Rochelle

Réagir à cet article
Simone Tannier - 13 Mai 2015
je suis déçue j' aurai préféré le voir naviguer en pleine mer trop ordinaire la bouffe etc pas interressant t
Jean Claude Piveteau - 16 Mai 2015
ancien tribordais dans la royale j'aurais aimé faire un séjour sur cette super frégate ...qu'elle ambiance!!!!ils sont tous a poste au bon moment...bons vents les mall'ots comme disent les BRETONS'''''
Ajouter un commentaire...
Les plus beaux bateaux de légende
Hermione, la frégate
A lire aussi sur Bateaux.com