Allures 45.9, la quille pour le dériveur !

Vous ne pourrez plus dire : "Les Allures, ce sont des voiliers dériveurs intégraux avec une coque en forme en aluminium". En effet, le futur Allures 45.9, une évolution de l'Allures 45, arrive avec une version quille relevable. Un boulversement pour ce chantier français.

Depuis 14 ans, le chantier Allures yachting installé à Cherbourg est devenu une référence pour le voilier de grand voyage en aluminium. Misant sur une coque dériveur intégral avec la dérive entièrement escamotable pour rendre possible l'échouage, ce chantier a opté depuis l'origine pour un pont en polyester afin de réduire le poids et introduire de belles lignes courbes dans le rouf et le cockpit.

Grosse nouveauté pour le chantier, pour la première fois, Allures va proposer une version avec une quille relevable. La version dériveur existera toujours mais uen quille relevable sera aussi au catalogue. Cette dernière permettra de se passer des 2 tonnes de lest dans les fonds. Ainsi allégé, mais avec le même couple de redressement et la même surface de voilure que son cousin dériveur, le modèle quille relevable devrait gagner en performances. Un gain au détriment de l'échouage puisque la quille relevable ne s'escamote pas entièrement dans la coque.

Lancé il y a 7 ans, l'Allures 45 était le fer de lance du chantier. Par sa taille il reste manœuvrable par un couple et offre suffisamment de volume pour être équipé de tous les éléments de confort souhaité (groupe électrogène, climatisation, machine à laver…).

L'Allures 49.9 qui devrait voir le jour à la fin 2016 (présentation au salon de Dusseldorf en janvier 2017), reprend les grandes lignes de son ainé. La coque plus longue de 70 cm a été redessiné pour recevoir la quille relevable. Sur le pont, un gros travail a été réalisé sur l'ergonomie et la facilité à manœuvrer en équipage réduit. Ce modèle synthétise l'expérience acquise par le chantier intégrant les retours – désormais nombreux – des propriétaires d'Allures.

On notera les winches de foc qui reviennent au centre du cockpit pour sécuriser l'équipage et pour travailler en bonne position pour le dos. Le piano reste quant à lui, classiquement installé de part et d'autre de la descente. Cette dernière étant prévu pour recevoir une capote souvent plébiscitée en grande croisière.

Rien de nouveau côté aménagement puisque le 45 été déjà très abouti dans ce domaine. On conserve la table à carte avec une assise en hauteur face à face pour garder une bonne vision sur l'extérieure et pour partager le plaisir de faire la route. La cabine avant possède un lit double qui se sépare en 2 lits simples au besoin.


Côté locaux techniques, la soute avant reste volumineuse (pour les voiles) et sert de crash-box pour la sécurité. A l'arrière le local technique est accessible depuis le cockpit comme depuis l'intérieur. On notera les nombreux rangements ainsi que la grande taille des réservoirs.

Allures 45.9

Longueur : 14,75 m
Largeur : 4,43 m
Tirant d'eau dériveur : 1,06 - 2,90 m
Tirant d'eau quillard : 1,47 - 2,90 m
Déplacement version dériveur : 12,6 T
Déplacement version quillard : 10,6 T
Hauteur de mât : 18 m
Grand voile : 49,8 m2
Solent : 43,1 m2
Spinnaker : 145 m2
Gennaker : 95 m2
Motorisation : 55 ch
Réservoir de carburant : 625 l
Réservoir d'eau : 420 l
Catégorie hauturière : 8 personnes

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Francois Bouque - 14 Juin 2016
Est ce la meme carene que le 45 ? si c'est le cas ou se situe les 77 cm de plus ? et pourquoi une augmentation de pres de 2 tonnes dans la version dériveur entre le 45 et le 45.9 ?
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise