Les plaisirs de la navigation dans la rade de Brest et ses rivières

Rade de Brest

En plein centre du Parc naturel régional d’Armorique, la rade de Brest et l'Aulne Maritime demandent à être apprivoisés pour laisser découvrir ses nombreux secrets. Mais quelle belle aire de jeux pour tous les marins !

C'est par sa configuration spécifique, reliée à la mer d'Iroise par un goulet de  1,5 km de large et de 3 km de long que les 180 km2 que la rade de Brest se découvre pour en faire une des plus importantes rades du monde.

Navigation en rade de Brest

L'entrée se fait par le goulet situé entre la pointe du Petit Minou et la pointe du Portzic au nord, et l’îlot des Capucins et la pointe des Espagnols au sud. Les courants y sont importants. À chaque renverse, la rade se remplit et se vide avec un courant de 4 à 5 nœuds. Un vrai tapis roulant ! Pour attendre la renverse avant d'emprunter le goulet, les plaisanciers pourront faire escale à Camaret.

Entrée du goulet de Brest, Phare du Minou qu'il est possible de raser

Les courants ne se limitent pas au goulet, il y en a partout dans la rade et dans tous les sens. Une étude de la carte des courants s'impose. Impossible de naviguer sans en tenir compte. Calcul des heures de marée obligatoire...

Les vents dans la rade sont très instables tant en force qu'en direction. Les effets de côtes sont multiples et pas toujours faciles à appréhender. Sans oublier la brise thermique qui de 16 à 17 heures les jours de grand soleil et de pétole va faire le bonheur des dériveurs et autres kites surfeurs.

Brest militaire. L'arsenal, né dans la ria de la Penfeld.

Quand on parle de la rade de Brest, on pense d'abord à l'activité militaire qui depuis le 17e siècle rythme le développement du lieu. La rivière Penfeld coupe Brest en deux et accueille la base navale. Le pont de Recouvrance lève régulièrement son tablier pour laisser passer les navires de la Marine.

Deuxième arsenal derrière Toulon, "l'arsouille" occupe, avec l'Île longue, la base accueillant les sous-marins nucléaires français et l'école navale de Lanvéoc les principales zones où la navigation est strictement interdite.

Les ports et mouillages

Brest dispose de 2 marinas. A l'ouest, le port du Château propose 120 places visiteurs est accessible en permanence. A l'est, le Moulin Blanc peut accueillir 150 visiteurs par un chenal balisé dragué à -4m.

Quant aux mouillages, parssemés autour de la rade, ils sont multiples et offrent beaucoup de possibilités de protection en fonction de la direction des vents. De nombreuses criques, anses ou petits ports proposent des coffres. Notons les plus importants :

  • Le Fret, à l'est de l'île Longue
  • Landevennec
  • le Tinduff
  • Plougastel-Daoulas
  • L'Auberlac’h
Le fret au petit matin

Pour les bateaux à tirant d'eau réduit, remonter la pointe de Hanvec jusqu'à l'Hôpital-Camfrout reste un endroit inoubliable pour passer une nuit.

Enfin, il est interdit de s'amarrer avec les bateaux militaires du cimetière de Landévennec. Des bouées jaunes délimitent la zone interdite.

Faire du petit cabotage

La zone offre un terrain de jeu enthousiasmant aux paysages changeant, avec la possibilité de s'enfoncer à l’intérieur des terres en remontant les rivières.

Le tour de l'Ile Ronde et des deux Ducs-d’Albe (à l’est de l'Ile Ronde).
Construit par les Allemands pendant l'occupation pour accueillir le cuirassé Bismarck, il ne reste aujourd'hui que deux blocs de béton qu'il est possible de contourner.

Le Sillon des Anglais à l'ouest de Landévennec est une flèche géologique remarquable âgée de 10 000 ans. Il doit son nom à une tentative de débarquement de la marine anglaise, il y a quelques siècles pour piller la riche abbaye de Landévennec.

Landévennec justement, offre le premier méandre de l'Aulne. Les coffres de Port Maria permettent de débarquer et de partir à la recherche de la tombe du Roi Gradlon. Landévennec bénéficie d'un réel microclimat. Palmiers et mimosas peuvent en témoigner.

Derrière le méandre se cache le cimetière de bateaux de la Marine qui attendent leurs démantèlements. Un point de vue remarquable. En remontant l'Aulne, le nouveau pont de Terenez se découvre à son tour.

Pour aller plus loin

Nautisme en Finistère organise tous les ans une semaine de découverte de la rade et de l'Aulne Maritime réservé aux petits caboteurs (www.semainepetitcabotage.com)

La ville de Brest propose d'embarquer sur La Recouvrance, un aviso-goélette.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Photos
Fêtes maritimes de Brest 2016
Ports & Marinas
Croisières
Finistère - Toute l'actualité dans le département
A lire aussi sur Bateaux.com