Race For Water : une expédition de 5 ans pour nettoyer les océans

Départ de Race for Water © Riou

Après une première expédition — la Race for Water Odyssey réalisée en 2015 — qui avait permis de confirmer qu'un nettoyage des océans à l'échelle mondiale était irréaliste, la Fondation Race for Water se lance dans une deuxième expédition. Le navire-ambassadeur Race for Water (anciennement Planet Solar) a quitté Lorient ce dimanche 9 avril 2017 de Lorient pour cinq années (2017-2021) au service de la préservation des océans.

8 000 personnes étaient présentes sur les pontons de L'Orient Nautic – salon de la plaisance en Bretagne Sud – pour assister au départ de l'odyssée Race For Water. Partant pour une expédition de cinq ans autour du monde, la Fondation a pour objectif de proposer des solutions pour la préservation des océans. "Avec cette Odyssée 2017-2021 nous souhaitons démontrer que des solutions durables existent grâce à des technologies innovantes, pour préserver les océans des pollutions", dit Marco Simeoni président de la Fondation.

Au cœur de ce projet d'envergure, quatre missions :

  • Promouvoir des solutions innovantes capables de transformer les déchets plastiques en ressources énergétiques (machine développée avec notre partenaire ETIA et dont le projet pilote se réalisera à l'automne 2017).
  • Accélérer la transition énergétique par la mise en valeur de la propulsion mixte solaire-hydrogène-kite de notre navire-ambassadeur.
  • Contribuer à la science en accueillant à bord du navire des équipes internationales de chercheurs et des projets pédago-scientifiques.
  • Sensibiliser les décideurs ainsi que le grand public et les jeunes générations.

Race For Water se dirige vers les Bermudes, où il retrouvera son partenaire environnement Groupama Team France. "Avec Groupama Team France nous sommes issus de la même passion pour les océans et les performances technologiques. Eux dans le domaine sportif et nous environnemental" dit Marco Simeoni.

En signant une charte d'engagement avec la Fondation, ces derniers s'engagent auprès de l'Odyssée et porteront les messages de Race for Water pour la préservation des océans. De son côté, la Fondation Race for Water s'est engagée à accompagner Groupama Team France dans ses démarches contre la pollution des océans.

Promouvoir un programme de préservation de l'eau

La Fondation Race for Water est fondée en 2010 pour promouvoir un programme de préservation de l'eau autour de ses trois piliers fondateurs :

  • LEARN : Contribuer à l'avancement des connaissances scientifiques sur la pollution de l'eau par les plastiques.
  • SHARE : Alerter les décideurs, sensibiliser le grand public et éduquer les jeunes générations.
  • ACT : Promouvoir et mettre en œuvre des solutions à impact environnemental et social.

La première Race for Water Odyssey en 2015 avait permis de mettre en œuvre les deux premiers piliers. Il était important de déterminer l'étendue réelle de la pollution plastique et de voir à quel point les populations concernées étaient conscientes pour pouvoir identifier des solutions innovantes et efficaces pour contrer cette problématique mondiale.

Pendant un an, l'équipage a parcouru 32 000 milles nautiques, visité 3 océans et les 5 grandes zones de concentration des déchets (appelées "Gyres" ou "Vortex"), effectué 16 escales, récolté et analysé 15.420 macro-déchets et 196.250 particules de microplastiques. Et le constat a été sans appel : il est impossible de nettoyer les océans à grande échelle.

Désormais, la Fondation s'attaque au 3e pilier du programme, le volet "Act". À bord du catamaran "Race for Water", l'équipage profitera des évènements à portée internationale pour faire escale dans des zones d'intérêts pour la recherche scientifique et pour atteindre une large audience afin de promouvoir des solutions concrètes de valorisation des déchets plastiques à terre et lutter ainsi contre la pollution de nos océans. Pendant cinq ans, trois grandes zones d'études seront ainsi visitées :

  • 2017-2018 : Zone Bermudes et Californie avec l'America's cup
  • 2018-2020 : Zone Pacifique Nord/Mer de Chine avec les JO de Tokyo
  • 2020-2021 : Zone Moyen-Orient avec l'Exposition Universelle de Dubaï

Un bateau écologique pour naviguer autour de la planète

Pour son tour du monde, Race For Water dispose du tout premier navire-démonstrateur au monde utilisant uniquement des énergies propres et renouvelables à l'infini pour sa propulsion et sa vie à bord. Pour naviguer, il combinera diverses énergies : le solaire, l'hydrogène et une voile de kite.

Le catamaran "Race for Water" sera équipé d'un prolongateur utilisant les technologies hydrogène comme vecteur énergétique.

Cette énergie supplémentaire totalement propre, stockée sous forme d'hydrogène gazeux comprimé, est générée grâce à l'exploitation de l'excédent d'énergie produite par le générateur solaire. L'hydrogène est fabriqué à bord par électrolyse (rupture de la molécule d'eau H20) d'eau de mer préalablement récupérée au large et désalinisée. Ce système embarqué permettra de quadrupler l'autonomie du navire.

Autonome à terre comme en mer, le bateau solaire version H2 s'affranchit ainsi de toute forme d'énergie fossile et s'impose comme une véritable vitrine des innovations "Clean-tech" et de la transition énergétique en proposant des solutions pragmatiques, réalistes et modernes.

Le navire est une plateforme d’accueil exceptionnelle qui dispose de deux laboratoires (Dry-Lab et Wet-Lab), de 90 m2 d'espace de travail modulable doté de systèmes de communication et de transmission (WiFi, satellite, optique), offrant des conditions de travail optimales aux chercheurs du monde entier.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Charles Ebiner - 20 Avril 2017
Juste bravo, j'adore!
Ajouter un commentaire...
Reportage : Race for Water

Une aile de kite pour la propulsion du navire Race for Water