Pour les futurs passagers des croisières Ponant : une expérience multisensorielle unique au coeur de l'océan


Ponant - unique armateur français de navire de croisières et tout juste élue meilleure compagnie de croisière par les Victoires du Tourisme 2017 s'apprête à lancer le premier bateau de croisière équipé d'un espace sous-marin multisensoriel, baptisé Blue Eye.

Le premier salon sous-marin à bord d'un bateau de croisière

Ponant, spécialiste français des croisières de luxe et principalement de l'expédition polaire 5 étoiles lancera en 2018 le Lapérouse, premier navire de croisière au monde doté d’un espace sous-marin multi sensoriel, baptisé Blue Eye. Il sera également le premier de quatre sisterships de la nouvelle série Ponant Explorers, qui seront notamment utilisés pour des expéditions tropicales et subtropicales. Ces 3 prochains yachts Le Champlain, Le Bougainville et Le Dumont-d'Urville seront également équipés de cette innovation. Ils rendent hommage aux grands explorateurs français en transportant des passagers dans des terres encore secrètes, inaccessibles aux plus grosses unités. Le Lapérouse et Le Champlain rejoindront la flotte en 2018, suivis du Bougainville et du Dumont-d'Urville en 2019.

Le Blue Eye est un salon sous-marin, placé au sein de la coque, sous la ligne de flottaison, accessible à l'ensemble des passagers. C'est Jacques Rougerie, architecte académicien passionné de la mer qui a conçu ce salon, dans le but de faire percevoir et ressentir aux passagers l'univers sous-marin. "La technologie de pointe développée avec Ponant offre aux passagers la possibilité d'être les explorateurs des temps modernes, dans le sillage de Jules Verne, Jacques-Yves Cousteau ou des grands aventuriers. Ils pourront observer la faune et la flore de cet univers subaquatique et découvrir ses sonorités. Le salon Blue Eye sera sonorisé par Michel Redolfi pour révéler aux passagers les étonnantes facultés d'écoute de leur corps. Pour la première fois au monde, le public, lors d'une croisière, pourra "ressentir " et être au cœur d'un monde sous-marin. Tous leurs sens seront sollicités" a expliqué l'architecte.

Le Lapérouse

 

Trois concepts novateurs réunis dans une seule pièce

Bionique et biomimétisme

Jacques Rougerie a déterminé les lignes de force qui sous-tendent la conception du salon sous-marin en puisant son inspiration dans l'observation de la nature. Ainsi, les références graphiques — les lignes du salon, le positionnement du corps, le mobilier — évoquent les cétacés et les méduses. L'attention se porte d'ailleurs vers les deux hublots, en forme d'œil de cétacé, grand ouverts sur le monde subaquatique. Des touches de lumière seront disséminées dans l'espace, tandis que le décor mural fera place à des écrans digitaux intégrés qui projettent les images filmées en direct par 3 caméras sous-marines. Un concept qui rappelle celui de la salle Nemo, première salle de cinéma Imax à bord d'un superyacht.

Global listening

La mise en scène du son est confiée au compositeur de musique contemporaine et expert en design sonore Michel Redolfi. Le design sonore, issu des recherches du compositeur en musique subaquatique, plongera les passagers dans une expérience d'immersion aquatique. Confortablement installés, les hôtes sont à l'écoute du monde sous-marin, grâce à des hydrophones (microphone qui s'utilise sous l'eau), développés en consultation avec les spécialistes d'Ifremer, intégrés sous la quille. Les sons des fonds marins sont ainsi captés sur un rayon de cinq kilomètres et transmis en direct dans le salon sous forme de vagues acoustiques.

Cette expérience sonore immersive sera ressentie jusque dans des sofas de Body Listening vibrants. Avec l'association de l'image et du son, les passagers pourront se rapprocher des mammifères marins, qu'ils pourront apercevoir depuis les hublots. L'expérience sera également déclinée au cours de concerts subaquatiques diffusés en mer ou dans la piscine.

Vision sous-marine innovante

Les projecteurs sous-marins, non intrusifs, spécialement développés pour la série Ponant Explorers, permettent d'observer, sans risque pour la biosphère marine, les fonds marins et les organismes photoluminescents depuis le salon Blue Eye, mais aussi depuis les ponts extérieurs, les balcons et la marina.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...