Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Hors-Série : Autoprop, l'hélice dont le pas s'adapte automatiquement !

L'hélice tripale Autoprop bouscule les données conventionnelles des hélices. En effet avec un pas qui s'adapte automatiquement, elle offre un couple maximum quelque soit le régime…

Hélice Autoprop
Le

Il fallait juste y penser. Juste imaginer qu'en créant un bras de levier entre le centre de poussée de la pale et l'axe du moyeu, nous allions créer une hélice dont le pas se règle automatiquement. Les Anglais de Bruntons ont réussi à la mettre au point : ils ont créé l'hélice Autoprop.

Hélice Autoprop

Un pas auto-variable

Autoprop est une hélice repliable à pas "auto variable". Quand on adapte une hélice fixe, on choisit son pas en fonction du moteur et des performances que l'on attend (vitesse ou traction). Certaines hélices ont un pas variable que l'on peut ajuster. L'incroyable hélice Autoprop de par sa conception, possède un pas qui s'ajuste automatiquement.

Les 3 pales de l'Autoprop sont totalement libres. Elles tournent sur des axes équipés de roulement étanche. En fonction de la vitesse de l'eau sur la pale, la pale s'angule automatiquement pour offrir le meilleur couple. Le plan de la pale est désaxé par rapport à l'axe du moyeu. Il s'adapte en fonction de son appui sur l'eau qui défile autour de lui.

Hélice Autoprop

Des économies de carburant

Alors qu'une hélice fixe est définie pour le régime maxi que peut prendre le moteur, elle n'est donc pas efficiente au régime de croisière. Avec l'Autoprop, le couple est maxi à tous les régimes. Ainsi sur un voilier avec l'Autoprop, si on cherche une vitesse de croisière de 6 nœuds par exemple, le moteur tournera environ 500 tr/mn de moins qu'avec une hélice classique (pour une vitesse identique). Cette différence de régime se ressent nettement sur la consommation.

Hélice Autoprop

Une mise en drapeau

Les pales de l'hélice étant totalement libres, elles se retournent quand on passe la marche arrière et viennent se mettre en drapeau si l'arbre moteur est bloqué (quand on navigue à la voile).

Hélice Autoprop

Performante pour voile + moteur

Cette hélice est aussi performante quand on veut naviguer à la voile, appuyé au moteur. En effet avec une hélice fixe, si l'on navigue à 3N à la voile et que l'on veut accélérer, il faut déjà accélérer le moteur pour tourner à cette vitesse (3N) puis encore prendre plus de tours pour augmenter la vitesse du bateau. Ce n'est pas le cas avec l'Autoprop puisqu'elle cale son pas en fonction de la vitesse de l'eau sur ses pales. Dès que l'on embraye le moteur, même à faible régime, celui-ci offre son couple maximum.

Hélice Autoprop

Testé et approuvé

L'Autoprop est montée en série sur les voiliers Amel depuis 1996. C'est aussi l'hélice préférée des voiliers qui naviguent dans les glaces. En effet, comme son pas s'adapte, elle est toujours aussi performante si le voilier s'alourdit en poussant des growlers. Monocoque ou catamaran, l'hélice s'adapte à toutes les coques de 30 à 60 pieds.

Certains utilisateurs de bateaux à moteur, notamment sur des trawlers de grand voyage, adoptent aussi cette hélice (mais plus rarement). En cas de bimoteur, son adaptation automatique est aussi très appréciée.

Idéale pour la propulsion électrique

Un moteur électrique a un couple constant. L'hélice Autoprop aussi ! Voilà pourquoi les deux fonctionnent très bien ensemble. En plus, pour le mode régénération sous voiles, il suffit de laisser l'arbre d'hélice libre pour le pas s'adapte automatiquement pour une charge maximale. CQFD !

Importé par Wenex

Wenex est spécialisé dans les propulsions des gros bateaux. En découvrant cette hélice fabriquée en Angleterre en 2000, cette société a spécialement créé un département plaisance pour distribuer ce produit révolutionnaire. Chaque hélice est calculée à la demande en fonction des caractéristiques du moteur (puissance, régime maxi, courbe de couple et réducteur). La forme et le poids du bateau importent peu pour l'Autoprop.

Reportage : Sommaire Hors-série mécanique

SEIMI : Nettoyer le carburant en circuit fermé

Joint tournant PSS, l'assurance de zéro fuite

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO