Under The Pole : direction la Polynésie Française !

Under The Pole © FRANCK GAZZOLA / UNDER THE POLE / ZEPPELIN NETWORK

Après le Pôle Nord et le Passage du Nord-Ouest, l'équipage d'Under The Pole se prépare pour la deuxième partie de son expédition : la Polynésie Française. Au programme, l'étude des coraux profonds et des requins-marteaux et bouledogue. Début de l'expédition en juillet 2018.

L'expédition Under The Pole III – emmené par Emmanuelle Périé-Bardout et Ghislain Bardout – débutait en mai 2017 avec pour destinations, notamment, les deux pôles. La première expédition achevée en novembre 2017 consistait à traverser le Passage du Nord-Ouest pour étudier la fluorescence naturelle et la biodiversité sous-marine en Arctique.

Après un hiver en France, l'équipe a désormais rejoint l'Alaska pour préparer la deuxième partie de leur expédition. Pendant 15 mois, l'équipage d'Under The Pole étudiera les récifs coralliens profonds et les superprédateurs. Ils déploieront ensuite la "Capsule", un prototype de base sous-marine permettant de vivre sous l'eau de 24 à 72 heures pour étudier au mieux les profondeurs. Alors que le prototype a déjà vu le jour, la construction démarrera en mars avant d'être envoyée en Polynésie Française pour la première campagne d'exploitation en conditions réelles de juin à août 2019 !

L'expédition quittera l'Alaska en avril pour rejoindre Hawai le temps d'une escale en mai, avant de repartir pour la Polynésie française en juin. L'arrivée y est prévue en juillet et les plongeurs pourront s'y entrainer. C'est donc en juillet que démarrera la deuxième partie de cette expédition. Ce programme de recherche baptisé "DeepHope" durera 12 mois et sera réalisé en partenariat avec les scientifiques du Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l'Environnement (CRIOBE). Les plongeurs étudieront les récifs coralliens profonds (dont 2018 est l’année internationale) des cinq archipels de la Polynésie Française.

On connait relativement de choses sur les coraux de surface, mais très peu de données existent sur ceux qui sont à plus de 50 m de profondeur. Or, les écosystèmes coralliens mésophotiques pourraient être le refuge des coraux de surface. Soutenu par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR), "DeepHope" a pour objectif de mieux comprendre les échanges entre les coraux de surface et les coraux profonds. Les plongeurs pourront aller jusqu'à 120 m de profondeur et serviront de relai aux scientifiques pour étudier la possibilité d'un repeuplement des coraux de surface par les coraux de profondeur.

En parallèle de cette étude sur les coraux, l'équipe étudiera les "superprédateurs" représentés par le grand requin-marteau et le requin-bouledogue. Ces derniers jouent un rôle critique dans l'équilibre et la résilience des écosystèmes marins. L'objectif principal de cette mission sera donc d'étudier l'écologie de ces deux espèces de requins.

Encore une fois, les plongeurs seront guidés par les scientifiques pour collecter des informations sur les espèces (collecte ADN, marquage des animaux avec des balises pour suivre leurs mouvements, observations…) et étudier leur comportement. L'objectif à terme est de mieux protéger ces espèces en créant des aires marines protégées, d'organiser un écotourisme durable et de sensibiliser le public à leur protection.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Croisières
A lire aussi sur Bateaux.com