MENUBateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer
SE CONNECTER

Un départ au contact sur la Transat AG2R La Mondiale

La flotte de la Transat AG2R La Mondiale s'est élancée ce dimanche 22 avril 2018 depuis Concarneau. Après un parcours préliminaire, qui a vu s'imposer Anthony Marchand et Alexis Loison, dès la première bouée, la flotte est toujours très compacte ce lundi 23 avril avec moins de 7 milles entre le premier et le dernier.

Départ de la Transat AG2R La Mondiale
Le

Les 19 duos de la Transat AG2R La Mondiale se sont élancés depuis la baie de Port-La-Forêt ce dimanche 22 avril 2018 à 13 heures pile. L'agitation régnait d'ailleurs dans la baie, puisque les plaisanciers étaient nombreux à prendre la mer pour assister au départ. La flotte quittait Concarneau dans un flux de secteur sud-ouest à Ouest à peine installé à cinq nœuds, lui permettait d'envoyer le spinnaker tout de suite. Un départ admirablement négocié par Groupe Royer-Secours Populaire (Anthony Marchand & Alexis Loison), leur permettant de sortir du lot en premier.

Le duo enchainait sur un seul bord de deux milles environ pour atteindre à la bordée la première marque de parcours située devant la plage du Cap Coz et conserver leur avance. Avec dans leur sillage, Pierre Leboucher & Christopher Pratt (Guyot Environnement) à deux longueurs et Éric Péron & Miguel Danet (Le Macaron French Pastries) dans leur tableau arrière…

 

Derrière, la flotte était resserrée puisqu'il n'y avait que 200 mètres d'écart entre les leaders et la queue de flotte. Tout le monde s'étirait ensuite sur un bord de près légèrement débridé pour aller virer la bouée de Linuen avant de repiquer sur Concarneau, de nouveau sous spinnaker, mais au vent arrière.

Au moment d'empanner, c'est un autre duo qui a su tirer son épingle du jeu — Adrien Hardy & Thomas Ruyant (Agir Recouvrement) – les premiers à manœuvrer, leur permettant de gagner deux places. Au pied de la corniche, Groupe Royer-Secours Populaire confortait son leadership, surtout que Guyot Environnement avait du mal à affaler son spinnaker. Route alors vers la sortie du chenal avant de piquer sur les Glénan afin de virer la marque de parcours suivante, la Jaune des Glénan.

Le duo Anthony Marchand & Alexis Loison confortait son avance au niveau de cette bouée cardinale prenant la main à la marque Jaune des Glénan pour négocier le premier piège de cette quatorzième Transat AG2R LA MONDIALE : une dorsale en cours d'installation sur le golfe de Gascogne.

"Le niveau va être relevé et c'est ce que nous sommes venus chercher ! Nous devrons être bien à l’attaque sur les premiers jours de course, pour éviter de tomber dans des zones de vent faible en bordure d’une dorsale dans le golfe de Gascogne. Mais la suite s’annonce aussi sportive, avec plus de 30 nœuds attendus le long des côtes du Portugal pendant plus de 36 heures. Nous devrons être très vigilants pour prendre soin de notre bateau et de nos voiles sur ce passage, car nous aurons encore au minimum quinze jours de navigation à effectuer pour rejoindre Saint-Barthélemy !" indiquait Yoann Richomme (Skipper MACIF).

Après la Jaune des Glénans, la flotte s'est dispersée en longitude à tel point que plus de quinze milles séparent le leader à l'Ouest et l’extrême gauche à l'Est. Et après première nuit en mer a été plutôt douce, mais active sur les ponts des dix-neuf Figaro Bénéteau en route vers l'Espagne, c'est désormais Bretagne CMB Performance (Sébastien Simon et Morgan Lagravière) qui mène la flotte.

Reportage : Transat AG2R La Mondiale 2018

3 abandons sur la Transat AG2R La Mondiale 2018

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO