MENUBateaux.com
Magazine de la plaisance
SE CONNECTER

Escale en Grèce : Hydra, le joyau des îles grecques

Lors d'une croisière en Grèce en voilier, nous avons découvert Hydra, une superbe île grecque, réputée pour son petit port enclavé et son architecture à flanc de collines, mais surtout pour son absence de voiture ! Sur l'île - présentée comme l'une des plus belles de Grèce -, on se déplace à pied ou à dos d'âne ! Découverte de cette île à la fois authentique et rustique et tellement touristique.

Arrivée en voilier à Hydra © Bateaux.com
Le

Hydra est une île grecque au sud d'Athènes, dans la mer Égée accessible depuis le port du Pirée à Athènes en seulement 2 h. Cette île de l'archipel des îles Saroniques figure parmi les plus belles du pays avec son port principal enclavé dans la montagne et son architecture à flanc de collines. Sa topographie n'est d'ailleurs pas sans rappeler celle des Cinq Terres en Italie. Mais ce qui caractérise Hydra c'est qu'elle est entièrement piétonne… On ne peut donc y accéder uniquement par la mer et l'on s'y déplace à pied ou à dos d'âne, activité touristique de l'île. Le seul véhicule autorisé à circuler dans les rues pavées est le camion poubelle.

Une technique d'amarrage caractéristique

L'arrivée au port d'Hydra est signalée par une tourelle rouge sur la montagne. L'entrée est étroite et la manœuvre nécessite d'être à l'aise. Dans le port, la technique d'amarrage est vraiment particulière… Alors que les bateaux de pêche prennent place à droite du port ou sur l'avant, près de la rue principale pour vendre leur pêche et que les ferrys s'installent à gauche du port (le contraste entre ses immenses ferrys et cette petite île authentique est d'ailleurs frappant !), les bateaux de plaisance s'amarrent les uns à côté des autres sur le quai d'entrée.

Il faut mouiller l'ancre au milieu du port, ici pas de pendille à accrocher sur les pontons ! On recule ensuite jusqu'au quai presque franc (quelques enrochements) pour frapper les amarres sur les anneaux. En mars, la saison n'a pas encore démarré et il y a suffisamment de place pour être libre de ses allées et venues. En été, la flotte des bateaux en escale pratiquera la même technique de mouillage en créant des rangées de bateaux. Ainsi, premier arrivé, dernier reparti, puisqu'il faut attendre que les autres bateaux repartent pour pouvoir à son tour sortir. Une technique d'amarrage plutôt complexe à réaliser et pour lequel on ne peut pas oringuer au risque d'accrocher l'ancre sur une autre ligne de mouillage. Choisissez plutôt le fond du port, car nous étions à l'entrée et sentions beaucoup les ondes et les vagues des bateaux de pêche, et ce dès l'aube.

 

Une ville très touristique

Même en hors saison, Hydra est une île très touristique ! Il faut dire qu'elle a tout pour plaire… Son petit port est d'ailleurs le lieu principal de l'île avec ses nombreux restaurants et cafés, ses boutiques de souvenirs, ses ânes qui patientent pour emmener les touristes sur les hauteurs de l'île à travers les sentiers rocailleux, ses musées historiques, mais surtout ses 300 églises et 6 monastères. Visitez d'ailleurs le monastère de l'Assomption de la Vierge Marie, sur le port, sous la tour de l'horloge, érigée en plein cœur de la ville, avec ses fresques et ses décorations orthodoxes du 18e siècle.

Arpentez également les bastions et leurs canons que l'on trouve à droite et à gauche de l'entrée du port, et qui servaient à se défendre contre l'invasion turque. Depuis cet endroit, on jouit d'une vue imprenable sur la mer Égée et ses nombreuses îles et ilot affleurant. Idéal pour profiter d'un incroyable coucher de soleil, admirant les reflets d'or sur l'eau couleur saphir. Le matin, n'hésitez pas à aller à la rencontre des pêcheurs qui vendent leurs poissons frais au cul de leur bateau.

Un havre de paix

Explorez la ville et ses ruelles pavées fleuries et colorées avec ses maisons blanches aux toits de tuile, ses incroyables portes avec de splendides heurtoirs ou encore ses hordes de chats alanguis par le soleil. À Hydra, il faut se perdre pour découvrir la beauté des lieux. Et si vous voulez fuir le flot incessant de touristes qui débarque à heure précise pour une virée effrénée dans la ville, empruntez les sentiers montagneux qui vous permettront d'atteindre le sommet de l'île.

Dépaysement et calme assurés à travers ses chemins de pierre et de terre rouge, serpentant à travers la montagne verte et fleurie. Comptez environ 5 heures à bon pas pour l'aller-retour depuis le port, mais la vue en vaut le coup ! Vous aurez une sublime vision du petit port de pêche enclavé dans la montagne, une vue incroyable sur l'horizon coupé par ci et là de petits ilots rocheux ou encore vous pourrez admirez les icônes dorées d'une des chapelles isolées en haut de la montagne. Le début de l'ascension se fait via un sentier bétonné avant de continuer sur un chemin de terre ou des marches sont en construction, sans doute pour favoriser la randonnée touristique.

Crédits photos : Bateaux.com

Reportage : Escales en Grèce

Escale en Grèce : Kythnos et ses sources d'eau chaude naturelles

Escale en Grèce : Kéa, une île champêtre et reposante à 30 milles d'Athènes

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO