Prévoir son avitaillement pour une longue croisière

© Bateaux.com

Pour une longue croisière, prévoir les quantités de nourriture et de boissons est indispensable. Il ne faudrait pas se retrouver en plein milieu de l'Atlantique privé de vivres ! Mais comment gérer l'avitaillement ? Quoi prévoir et en quelle quantité ? Voici quelques pistes de réflexion. N'hésitez pas à nous faire partager vos méthodes.

Poser les choses sur papier

Lorsque l'on part en grande croisière, il faut penser à faire ses réserves en nourriture et en boissons pour les longues navigations. On pourra ensuite se ravitailler lors des escales. Pensez quand même qu'en fonction de vos lieux de navigation, vous ne trouverez pas forcément les mêmes produits. Renseignez-vous donc avant, quitte à augmenter les stocks de ces barres chocolatées dont vous ne pouvez vous passer…

L'avitaillement se prévoit en fonction du nombre de personnes à bord, du nombre de jours de croisière sans interruption, du programme de navigation, du lieu et surtout des goûts de chacun. Notre alimentation ne va pas sensiblement changer du jour au lendemain… S'il y a des enfants à bord ou des bébés, il faudra également prévoir des repas adaptés (lait en poudre, petits pots…).

On a tendance à plus consommer lorsqu'il fait froid – et notamment des produits chauds et caloriques – que quand il fait chaud – où les salades, fruits et légumes sont les bienvenus. Tout dépend aussi du nombre de repas que l'on fait : goûter, en-cas, quart de nuit, etc. Prévoyez également en fonction de votre équipement : four, gazinière ou réchaud, cuisine marine ou non, etc.

Enfin, tout dépendra également de la place que l'on a à bord et de la charge que peut supporter le bateau en plus des pleins d'eau et de fuel. Il faut également tenir compte des possibilités de conservation. On n'achètera pas les mêmes produits si l'on a un frigo à bord (ce qui est souvent le cas en longue croisière), voire même un congélateur (plus rare).

Une fois votre programme établi, vous n'avez plus qu'à calculer les quantités en fonction de vos besoins : produis x nombre de personnes x nombre de jours. N'oubliez pas de prévoir une réserve supplémentaire en cas de problème, notamment pour l'eau.

Prévoir les imprévus

Par mauvais temps, ou parce que tout simplement vous n'avez pas le temps, prévoyez de quoi manger sur le pouce : conserves de plats déjà préparés (que vous pourrez acheter ou préparer vous-mêmes, soupe). Les plats lyophilisés sont également une bonne option. Vous n'aurez plus qu'à chauffer de l'eau pour l'ajouter à votre plat préparé avant de le déguster. Un repas chaud et rapide ! Sans oublier que ça ne prend que très peu de place !

Prévoir les quarts de nuit

Pendant les quarts de nuit, on brûle aussi des calories et on a besoin de manger. Prévoyez donc des petits en-cas comme des gâteaux, barre de céréales, tablette de chocolat, compotes, fruits secs, etc. Du grignotage facile et rapide à avaler, mais qui rassasie un estomac.

Prévoir les petits plaisirs

Si vous adorez grignoter, vous n'arrêterez pas pour autant en navigation. L'air du large, ça creuse ! Alors ne négligez pas ces petits "à-côtés" qui pourraient vous paraitre hors propos et qui une fois en navigation vous manquerons terriblement.

Prévoyez également les évènements (anniversaire, fête…), vous aimeriez peut-être pouvoir déboucher la bouteille de champagne pour votre anniversaire ou tout évènement particulier.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Cuisine à bord

Croisière en mer : les essentiels pour cuisiner à bord

Avitaillement, des conseils pour bien remplir sa cambuse