Nouveautés voiliers 2018 : la sélection du Grand Pavois

© Jean-Michel Rieupeyrout

Le salon rochelais du Grand Pavois se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018. En attendant de les découvrir sur les pontons, voici la sélection du salon sur les voiliers à ne pas louper.

Neel 65 Evolution, le plus grand trimaran de croisière en série

Le chantier français spécialiste du trimaran a lancé une version Evolution de toute sa gamme en s'inspirant de leur dernier modèle en date, le Neel 51. Ces version "évoluées" consistent à améliorer les multicoques existants. Le Neel 65 Evolution dispose d'un espace habitable de 100 m2 mais surtout du fameux " Cockloon" (contraction de cockpit et Saloon) qui voit le cockpit comme le prolongement du carré.

Dans cet espace, 14 personnes peuvent se retrouver assis autour de la table. Ce premier exemplaire est équipé de 6 cabines doubles avec salles de bains privatives. Sur le pont principal, on trouve un grand cockpit de 25m2 avec cuisine extérieure. Le grand salon (qui s'ouvre complètement sur l'extérieur) abrite une large cuisine centrale, la table à cartes ainsi que deux cabines avec leur propre salle de bain.

Ponza 35, un weekender chic et moderne

Le Ponza s'attaque au marché du weekender : une unité élégante qui se veut aussi performante pour passer un agréable moment à bord. Pour ce dessin de 11,69 m hors tout, Philippe Briand a voulu des lignes d'eau sportives avec un maître bau assez étroit (3,12 m) et surtout un poids total raisonnable (4,3 tonnes). Le plan de quille a été spécialement étudié afin d'offrir à la fois un centre de gravité très bas et un tirant d'eau réduit (1,75 m).

Ce voilier qui malgré ses 2 cabines, se destine plutôt à être un weekender a un look très épuré. Le plan de pont a été très travaillé avec une ergonomie à 2 cockpits pour séparer la partie manœuvre de celle des invités.

JPK 1180, un voilier de course taillé pour l'équipage

Le JPK 1180 est taillé 100 % pour la course et jaugé IRC et a vu le jour pour répondre à la demande de plaisanciers britanniques. Ce dernier reprend la même philosophie que les JPK 10.10 et 10.80 qui jouissent d'une solide réputation outre-manche avec leurs multiples victoires dans les classiques du RORC et sur le Fastnet. En résulte un voilier très polyvalent au déplacement modéré, mais spécifiquement conçu pour naviguer en équipage plutôt qu'en double ou en solo.

L'ikone 6.50, inspiré par le célèbre Muscadet

En imaginant un bateau qui vient compléter sa gamme, entre l'Ikone 6.00 et l'Ikone 7.50, le chantier Espace Vag présente un voilier résolument moderne dans les lignes qui s'appuie sur les fondamentaux de la croisière. C'est en voulant lancer un Muscadet moderne que le nouveau dirigeant du chantier Espace Vag - James Simon – et l'architecte Fred Neuman décident de créer un petit voilier de 6,50m, malin et transportable.

Avec le futur Ikone 6.50, Espace Vag espère toucher une génération de nouveau naviguant, une population de jeune qui ne trouve pas de voilier adapté et accessible en prix et de moins jeune qui cherche à se simplifier la vie pour continuer de naviguer. Son programme est de pouvoir partir en croisière (même lointaine) avec une famille à bord (2 adultes et 2 enfants) pendant une semaine.

Des bateaux atypiques, une spécificité du Grand Pavois

Il faudra découvrir le Pinassot de Philippe Saint-Arroman qui est inspiré de pinasses crées pour les sites de Capbreton et Vieux-Boucan. Ce canot voile-aviron de 5 mètres peut donc être mis à l'eau facilement, est efficace avec sa voile au tiers bômée de 8,50 mètres-carré comme avec ses avirons grâce au dessin de carène effilée. Un ballast de 60 litres est prévue pour les navigations en solitaire sans oublier un coffre étanche pour mettre matériel de couchage et pique-nique.

Plus d'articles sur les chaînes :

Charente-Maritime
Réagir à cet article :
Voileaviron Dans Les Pertuis - 05 Novembre 2018
Ce Pinassot' est superbe et le poids remarquable. Mon bateau qui est du même constructeur mais plus lourd pour 35cm de moins, va déjà très bien, le Pinassot' quoique moins toilé que le Kanoteko+ doit être rapide car plus long, moins large et léger.
Ajouter un commentaire...