Interview / Christophe Vieux "Le Grand Pavois est le salon des petits et moyens bateaux"

Christophe Le Vieux

A quelques jours de l'ouverture du salon du Grand Pavois de La Rochelle, qui se tiendra du 26 au 1er octobre 2018, Christophe Vieux, Commissaire Général du Salon a bien voulu répondre à nos questions. Positionnement, animations, temps fort, innovations… Voici comment préparer votre visite sur le salon.

Pouvez-vous nous présenter le Salon du Grand Pavois ?

Le Grand Pavois est un salon consacré à l'univers des petits et moyens bateaux. Ce n'est pas un salon destiné à la grande plaisance et aux grands yachts. On y retrouve des univers variés : semi-rigide, pêche promenade, voilier de sport, de croisière, de location et des catamarans. L'offre est large avec toute la production française et de nombreux internationaux.

On couvre tous les services et équipements qui concernent ces types de navigation (électronique, moteur, voilerie, accastillage, pêche…) et sont présents dans des espaces dédiés sur le salon. Le Grand Pavois est un rendez-vous pour découvrir des bateaux et du matériel.

C'est aussi des espaces thématiques, comme la Plage, dédiée aux sports de glisse, l'espace Pêche, l'espace Patrimoine, mais aussi un grand hall Équipements et des surfaces à terre et à flots pour les bateaux. Le lieu d'exposition est fonction de la taille du bateau. Jusqu'à 8 m, ils sont de préférence à terre et au-delà du 8 m, ils sont à flot. Ce qui fait que beaucoup d'exposants ont deux stands.

Sur le salon, on offre aussi l'opportunité de faire des essais, aux visiteurs, aux clients potentiels qui veulent essayer un bateau avant de l'acheter.

L'objectif du salon c'est d'essayer d'emmener le maximum de personnes sur l'eau et notamment à la Plage où l'on prête du matériel (planche, kayak, paddle…) à une clientèle souvent jeune. On leur met à dispositions des combinaisons, ils sont encadrés par des moniteurs et les animations sont gratuites.

Chaque année, on a aussi un pays invité d'honneur, un pays maritime. Cette année, c'est Madagascar. C'est une île qui fait rêver, qui a beaucoup à offrir pour le tourisme et notamment pour le tourisme nautique.

Quelle est la place du salon dans le paysage des salons nautiques ?

On présente 700 bateaux – 400 à terre et 300 à flots. On a environ 25 % de voiliers, 65 % de bateaux à moteur. Les 10 % restants sont des embarcations diverses comme des canoés.

Bien que le marché du nautisme mondial soit principalement tiré dans sa croissance par le bateau à moteur, le salon du Grand Pavois se différencie par une représentation importante de voiliers. L'esprit voile reste présent à La Rochelle. Je pense que ça fait partie de l'histoire de la ville. La tradition est respectée.

Quels seront les temps forts du salon ?

Il n'y aura pas vraiment de moments particuliers, mais des animations tout au long de la journée. Notamment sur le stand Madagascar. Mais aussi sur la plage, avec des évolutions, des démonstrations et des conférences… 

Il y a aussi l'espace pêche, particulièrement lorsque les bateaux reviennent de mer, après le concours pour présenter les résultats de la journée.

Depuis quelques années, l'espace pêche prend de l'ampleur. C'est encore le cas cette année ?

Tout à fait. La pêche est un secteur qui attire beaucoup de gens, du simple amateur, qui met une ligne dans l'eau au professionnel qui connait le matériel et les endroits et qui en fait son métier. C'est une passion pour un grand nombre de personnes.

On développe ce secteur depuis 5/6 ans et ça prend de plus en plus d'ampleur. On a de plus en plus d'inscriptions et de semi-rigides à ce concours Pro-am (NDRL : professionnels/amateurs), où s'inscrivent les marques.

Quels seront les évènements à ne pas louper pendant le salon ?

Le Damien va être mis à l'eau et sera enfin exposé après toutes ces années de refit. Il y aura aussi Pen Duick III ainsi que plusieurs bateaux de 40 pieds, dont celui d'Éric Chapellier, Aina. Il y aura toute une série de bateaux évènements spectaculaires ! Mais aussi des sorties en mer sur speedboat pour le grand public, qui veut aller faire un tour en mer. Le programme d'animation est très vaste !

Vous utiliserez une structure d'exposition autonome en énergie, pourquoi ce choix ?

Avec notre installateur, il a été développé un système par panneaux solaires des espaces couverts pour être autonomes en énergie et ne pas utiliser l'énergie publique. C'est une grande première de gestion autonome. L'espace presse et l'accueil VIP seront totalement couverts de panneaux solaires. Si les résultats sont probants, ça peut donner lieu à des développements pour l'avenir.

On s'engage aussi pour la protection de l'environnement. Des bateaux qui servent à nettoyer les océans seront d'ailleurs exposés en version réduite.

Quelles sont les nouveautés ?

On a réorganisé le salon, avec la suppression d'une des trois allées sur le grand terre-plein central pour donner une grande visibilité des bateaux sur les pontons. Le terre-plein est beaucoup plus aéré et agréable en circulation. C'est une vraie avancée.

Plus d'articles sur les chaînes :

Charente-Maritime
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...