Sun Fast 20, pour le cabotage ou la régate sans contraintes

Capable de bonnes performances, la Sun Fast 20 donne le meilleur dans la brise quand son équipage pratique le rappel. © DR

Comment bien choisir son bateau d’occasion ? Cette semaine, le Sun Fast 20 du chantier Jeanneau. Un dériveur intégral de poche bien pensé qui n’a pas pris une rayure - ou presque.

  • Prix : à partir de 6 000 euros
  • Construit de 1993 à 1999 à 779 exemplaires

Le Sun Fast 20 est le prédécesseur du fameux Sun 2000 ; son programme est d’ailleurs quasiment identique, à ceci près que le premier, avec un déplacement bien plus léger, adopte logiquement un comportement plus typé dériveur. Car il a bien été exclusivement produit dans cette configuration – 25 cm de tirant d’eau seulement dérive haute. Avec le Sun Fast 17, son petit frère, le 20 est l’un des premiers voiliers Jeanneau construit en Pologne, son architecte est d’ailleurs polonais. Là-bas, la navigation est essentiellement lacustre : le Sun Fast 20 correspond tout à fait à un usage sur plan d’eau fermé – facilité de transport, kit de démâtage.

Un bon potentiel à exploiter

Sur le papier, le Sun Fast 20 est sensiblement plus lourd, mais pas plus toilé qu’un Micro. Mais il est plus long… Sur l’eau, le petit Jeanneau se déhale avec facilité par tout petit temps – à condition de soigner sa carène et de disposer de belles voiles. Son spi asymétrique de 25 m2 lui donne des ailes du bon plein au largue, mais il est plus difficile d’obtenir de bons résultats vent arrière. Dans la brise, le bateau est relativement gîtard, mais reste gérable, même en équipage réduit. En revanche, pour conserver une bonne vitesse, un bon rappel de l’équipage est indispensable. La carène est sensible au clapot ; un bon centrage des poids n’est pas superflu.

Grand cockpit et jupe XXL

Le cockpit s’étend pratiquement sur la moitié du plan de pont. Un choix judicieux pour un voilier sur lequel on passe la plupart de son temps à l’extérieur. C’est également un bon moyen de centrer le poids de l’équipage. Le tableau arrière arrondi rappelle celui des derniers régatiers de la jauge IOR. Ici, il permet d’aménager une imposante jupe arrière. Bien sûr, le safran extérieur (du coup contrôlé par une barre franche immense) et le moteur (lui aussi bien éloigné du barreur), entravent un peu les évolutions à l’heure de la baignade ou de la descente sur le sable. L’accastillage est basique – rien de gênant vu les faibles surfaces de voilure à gérer.

Cabine rustique

Franc-bord mesuré et rouf discret se solde par une hauteur sous barrots maximum de 1,38 m. Le chantier, vu le faible volume disponible, s’est abstenu de toute cloison ; les emménagements se résument donc à quatre couchettes – une double en pointe à l’étrave et les deux banquettes latérales qui font office de carré. Quelques équipets, rien de plus… mis à part un mini bloc cuisine et un WC chimique (ils étaient disponibles en option).

Le diagnostic de Bateaux.com

Globalement, le Sun Fast 20 vieillit bien. Quelques points de l’accastillage et du gréement (réas de drisse) seront changés. La galette du lest, boulonnée à l’extérieur de la coque, peut être attaquée par la corrosion et le joint coque/lest souvent à revoir. Rien de rédhibitoire, mais un boulot essentiel pour garantir les performances. Si le jeu de voile est d’origine – il était déjà de qualité médiocre, il sera à remplacer.

Les avantages

  • Performant à toutes les allures
  • Tirant d’eau réduit et transport facile
  • Facilité de mise en oeuvre

Les inconvénients

  • Manque de raideur à la toile
  • Solent autovireur pas facile à régler
  • Moteur éloigné du barreur

Mais que lui manque-t-il ?

A part un peu de raideur à la toile en plus (la dérive aurait mérité 40 ou 50 kg de plus), le Sun Fast 20 n'a que des atouts pour lui ou presque.

L’équivalent aujourd’hui ?

Le Maxus 22, le Sailart 19 et le Blue Djinn sont assurément les petits croiseurs dont le programme est le plus proche du Sun Fast 20 – sans apporter grand-chose de plus.

Plus d'articles sur les chaînes :

Sun Fast 20, la fiche technique

MarqueJeanneau
ArchitecteJacek Centkowski
Longueur de coque6.10 m
Largeur2.40 m
Tirant d'eau1.30 m
Catégorie CEA
Déplacement lège780 kg
Surface de voilure au près19 m2
Voir la fiche technique du Sun Fast 20
Reportage : Voiliers d'occasion

Djinn 7, un dériveur pour se balader partout

Corsaire, le parfait voilier pour débuter !

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


A lire aussi sur Bateaux.com