Un nouveau départ pour la Route du Rhum 2018

Le Multi50 Réauté Chocolat © Pierre Bouras

Alors que les premiers Ultimes ont rejoint la Guadeloupe ce dimanche 11 novembre 2018 (lundi 12 novembre en France), c'est un nouveau départ qui s'est profilé pour le reste de la flotte.

De nombreux bateaux s'étaient mis à l'abri pour laisser passer les gros coups de vent de la première semaine de course. Ils sont désormais 100 encore en course — après avoir quitté les ports bretons et espagnols — à bénéficier de conditions bien plus clémentes au large de la Bretagne et de la péninsule ibérique.

Si les alizés vers l'arc caraïbe se renforcent, les grains gagnent aussi en intensité. Ce qui n'est pas optimal pour les solitaires. Après les conditions fortes de la première semaine, la route des alizés n'est pas aussi calme que prévu et les empannages se suivent pour négocier les bascules de vent.

Les Ultimes

Thomas Coville a repris la mer ce dimanche 11 novembre après un travail acharné de son équipe — 5 jours et 5 nuits — pour remettre Sodebo Ultim' d'aplomb. Il pointe 221 milles derrière Romain Pilliard, qui a de nouveau rencontré des problèmes — rupture d'une cadène de galhauban — mais qui compte réparer en mer.

Ultimes : 2 abandons

Romain Pilliard

Les Multi50

Après Francis Joyon (Idec Sport) et François Gabart, c'est Armel Tripon — premier de la flotte des Multi50 — qui est le prochain attendu en Guadeloupe. Avec une très confortable avance de 403 milles sur le second Erwan Le Roux (FenêtreA-Mix Buffet), il progresse surement vers la Guadeloupe et il lui reste 875 milles à parcourir.

À la suite du leader le duo Le Roux/Vauchel Camus quoi doit désormais compter sur le retour de Lalou Roucayrol, revenu par l'Est avec une position plus méridionale intéressante pour la suite du programme.

Multi50 : 0 abandon

Armel Tripon

Les IMOCA

En IMOCA, la bataille fait rage et la course est menée par Alex Thomson (Hugo Boss) qui pointe à près de 200 milles devant ses poursuivants — le trio Meilhat (SMA), Riou (PRB) et Eliès (Ucar — Saint Michel). Ce dernier enchaîne les empannages pour profiter des bascules d'un alizé de plus en plus soutenu, et devrait se faire rapidement dépasser par le trio des Multi50, plus rapide au portant.

Jeremie Beyou (Charal), Alexia Barrier (4MyPlanet), Manuel Cousin (Groupe Setin), Romain Attanasion (Pure – Famille Mary) et Fabrice Amedeo ont repris la mer dimanche dernier.

Classe IMOCA : 4 abandons

Vincent Riou

Les Class40

Comme pour les autres classes, on trouve un leader — celui qui avait continué malgré le gros temps — qui ici est Yoann Richomme (Veedol – AIC) qui a pu faire le break sur ses concurrents avant Madère et conforte son avance à chaque pointage, son plan Lombard s’avérant particulièrement à l’aise dans ces conditions. Plus de cent milles de bonus face à Aymeric Chapellier et Phil Sharp, 150 milles sur Kito de Pavant, près de 200 milles sur Arthur Le Vaillant et Luke Berry. Ce petit groupe de Class40 navigue d'ailleurs au contact du deuxième groupe d'IMOCA, une belle performance pour ses monocoques de 20 pieds de moins que leurs grands frères !

Class40 : 7 abandons

Kito de Pavant

Les Classes Rhum

Chez les Rhum Multi, Pierre Antoine (Olmix) est à la fête avec près de 500 milles d'avance sur son poursuivant direct, Jean-François Lilti sur son catamaran, et qui n'a finalement pas voulu faire une escale technique aux Canaries.

Enfin, chez les Rhum Mono, Sidney Gavignet réalise la course parfaite parmi les Rhum Mono avec 200 milles de marge sur Sébastien Destremau à bord d’un ex-IMOCA théoriquement beaucoup plus véloce.

Sébastien Destremeau

Classe Rhum Multi : 2 abandons

Classe Rhum Mono : 4 abandons

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...