Befoil, livraison des premiers exemplaires

Le Befoil a été imaginé pour permettre aux écoles de voiles de proposer un voilier qui s'élève sur ses foils, accessible à tous les pratiquants. Lancée par Benjamin Magnard, cette aventure est aujourd'hui arrivée à l'étape du lancement du produit fini.

Après quelques réflexions autour du projet "Voile Avion" (un catamaran de 18 pieds à foil avec mât basculant qui a été développé de 2011 à 2016), l'idée de lancer un voilier accessible à tous pour permettre de débuter la navigation sur des foils est née.

L'aventure de Befoil prend forme début 2017 à Lorient. Le cabinet d'architecture VPLP est mandaté pour dessiner un catamaran de 16 pieds autostable quand il est sur ses foils. Le cahier des charges demande un voilier simple, accessible et sécurisant qui puisse séduire les écoles de voile.

Befoil

Pas question de rechercher la vitesse et les performances. Pour cela les coques du Befoil sont réalisées en polyéthylène rotomoulé (un matériau plus lourd que le polyester, mais très solide largement plébiscité par les écoles de voile). Les foils sont en aluminium pour des raisons de cout et de solidité.

Pour voler et rester stable, le Be-foil reste toujours posé sur 4 points. Les 2 foils en T au niveau de la poutre avant et les volets sur les safrans arrière. Le vol doit être simple. Pour cela les volets des foils sont asservis par 2 palpeurs à l'avant des coques qui gère l'assiette du catamaran. C'est le même système que l'on retrouve sur les Moth à foil. Et ça marche !

Befoil

Les navigations du prototype montrent que dès 10 nœuds de vents pour un équipage léger (12 nœuds avec 2 adultes), le Befoil décolle si l'on navigue au vent de travers. Et ça avec juste un foc et une grand-voile (sans gennaker). La vitesse maxi du voilier se situe autour de 20 nœuds. Toujours pour ne pas compliquer la navigation, ce catamaran n'est pas équipé de trapèze, mais juste d'échelles pour se mettre au rappel.

Premiers exemplaires livrés en mai 2019

Les premiers exemplaires sont en production pour être livrés à partir de mai 2019. Une première série de 20 bateaux est commandée. Les coques sont fabriquées chez Rotomod, les pièces en aluminium seront extrudées dans la région de Tours et les bateaux sont assemblés chez Erplast à Hennebont. Aujourd'hui, le constructeur Befoil compte 5 salariés et une personne en formation en alternance.

Befoil

Le Befoil est commercialisé à 19 990 € prêt à naviguer. C'est 2 fois le prix d'un cata de sport de 16 pieds en rotomoulé. Mais pour ce prix, l'utilisateur peut avoir le plaisir de décoller ou d'utiliser son cata en mode classique. En effet, les foils et les safrans se démontent très rapidement pour être remplacés par des dérives sabre classiques si jamais le vent venait à manquer. Reste à savoir si cette double utilisation va séduire les écoles de voile à ce tarif ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...