Solo Maître Coq 2019, première confrontation solo à bord du Figaro 3

La Solo Maître Coq (26 avril au 5 mai 2019) sera la première course en solitaire des Figaro Bénéteau 3. Si le format de cette épreuve créée en 2003 ne change pas — alternance de parcours côtiers et course offshore — elle promet un beau spectacle avec plus d'une quarantaine de marins engagés et de nombreuses têtes d'affiche à l'image de Loïck Peyron, Charles Caudrelier ou encore Michel Desjoyeaux.

Première course en solo

La Solo Maître Coq se tiendra du 26 avril au 6 mai 2019 en Vendée. Si cette 16e édition reste la même — petits parcours côtiers et course off-shore — le fait qu'elle soit la première course en solitaire des nouveaux Figaro 3 lui apporte une saveur particulière.

" Ce sera, en effet, la première confrontation en solo avec le nouveau bateau. Ces dernières semaines, on a essentiellement navigué en double et on attaque petit à petit les sorties en solo. On a donc encore énormément à découvrir d'ici à la Solo Maître CoQ et pendant la course elle-même", soulignait Jérémie Beyou, skipper de Charal en mars dernier. "Les premières navigations montrent que le Figaro 3 est dur à manier. En ce sens, les manœuvres sur des petits parcours risquent d'être compliquées. L'avantage, c'est qu'il y aura eu la Sardinha Cup avant en duo pour se jauger sur le plan de la carbu et sur celui des manœuvres justement, mais on sait par expérience que le solitaire reste un truc à part et que ce que l'on peut voir en double n'est pas la même chose, à commencer par la hiérarchie. La Solo Maître CoQ sera donc capitale" ajoute le skipper de Charal, qui a déjà remporté l'épreuve en 2014, et espère réaliser un doublé cette année.

L'envie de gagner

Ils sont 45 marins à se lancer dans le "grand bain" parmi lesquels de nombreuses têtes d'affiche et d'anciens vainqueurs qui ont tous le même objectif. Loïck Peyron (Action Enfance, vainqueur de la première édition en 2003), Gildas Mahé (Breizh Cola/Equi'Thé, vainqueur en 2012) ou encore Alexis Loison (Région Normandie, tenant du titre), mais aussi Anthony Marchand (Groupe Royer – Secours Populaire, vainqueur en 2016) ou encore Yann Eliès (vainqueur en 2015) auront tous envie de gagner. " Vu le plateau annoncé, la course va être intéressante, c'est certain, surtout avec son format alternant parcours côtiers et course off-shore", détaille Loison qui s'apprête à prendre part à la course pour la 7e fois depuis 2012. 

" Avec le Figaro 3, ça risque d'être beaucoup plus chaud sur les petits parcours, car, d'une part, le bateau est plus imposant que le précédent avec ses foils et, d'autre part, les manœuvres demandent plus de temps et d'anticipation. La course sera comme toujours très intense, mais surtout, elle sera le premier tour de chauffe en solo avant la fameuse Solitaire Urgo — Le Figaro qui débutera un mois après seulement" ajoute le skipper.

Le programme

Le départ de la première manche sera donné le lundi 29 avril 2019 à 10 h 30. Si les deux premiers jours de course sont réservés aux parcours côtiers (4 manches au total), le mercredi sera journée "chômée" avant le départ de la grande course (350 milles avec deux nuits en mer) le jeudi 2 mai pour une arrivée prévue le samedi 4 mai.

Le parcours de la grande boucle consiste, après un départ dans la baie des sables, à contourner l'ile de Ré, puis Belle-Île-en-Mer, revenir virer une bouée dans la baie des Sables-d'Olonne, et enfin refaire le tour de l'ile de Ré avant de franchir la ligne d’arrivée dans la baie devant l'entrée de port Olona.

Avant le départ, les bateaux seront amarrés à Port-Olona, aux Sables-d'Olonne afin d'être visible au maximum par le grand public.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...