Bénéteau Monte Carlo 52, le premier modèle nouvelle génération

Le Bénéteau Monte Carlo 52

Le Vendéen Bénéteau lancera en septembre 2019, à Cannes, son nouveau Monte Carlo 52. Cette vedette élégante de 16,25 m de longueur hors-tout conserve les caractéristiques qui ont fait le succès de la gamme, mais propose plus d'espace à l'intérieur, comme à l'extérieur. La carène a également été retravaillée pour plus de confort de navigation.

L'arrivée de la seconde génération

En septembre 2019, Bénéteau lancera le nouveau Monte Carlo 52, vedette de 16,25 m de longueur hors tout. Ce modèle vient remplacer le Monte Carlo 5, lancé en 2013, dans la gamme, qui compte aujourd'hui 2 modèles, avec le Monte Carlo 6 (18,35 m).

Le Monte Carlo marque l'arrivée de la seconde génération des élégantes vedettes Bénéteau, caractérisées par leur grand hublot de coque rond. Le Monte Carlo 2 conserve les attributs de ses prédécesseurs, mais propose plus d'espace que celui qu'il remplace, gagnant en longueur et en largeur.

Nouvelle carène et transmission IPS

Le bateau dispose d'une nouvelle carène, travaillée pour offrir davantage de performance et de confort. Avec un V évolutif à 15°, la coque possède une étrave très tulipée, procurant un très bon passage en mer et une meilleure protection contre les embruns. Deux options de transmission IPS Volvo sont à la carte : 2 x Volvo IPS 600 ou 650. La vitesse maximale devrait être de 27 nœuds et la vitesse de croisière comprise entre 20 et 22 nœuds. L'autonomie est de 180 milles en vitesse de croisière.

Un intérieur cosy et spacieux

Sur le pont principal, on trouve une cuisine en vis-à-vis, installée à l'arrière en liaison directe avec le cockpit. La baie vitrée coulissante permet ainsi de profiter d'un grand espace intérieur/extérieur. Dehors, la grande banquette en L permet de profiter des joies d'un déjeuner en extérieur. L'escalier à tribord offre un accès au flybridge.

À l'intérieur, le coin repas avec banquette en L pour 6 personnes se trouve à tribord et un sofa 2 places prend place en vis-à-vis, avec une télévision de 40 " rétractable. Le poste de pilotage pour deux personnes est positionné à tribord. Le pont principal est baigné de lumière grâce au grand pare-brise ainsi qu'aux vitrages qui ceinturent la superstructure. Deux fenêtres ouvrantes favorisent la ventilation.

Trois grandes cabines et deux salles de bain

Sous le pont, la cabine propriétaire d'une surface de 16,5 m2 est installée au milieu et dispose d'un accès indépendant. Lit double central, salle de bain privative et dressing la composent. La cabine VIP prend place à l'opposée, dans la pointe. Elle dispose elle aussi d'un lit double et d'ouvertures grâce aux hublots de pont.

Une troisième cabine invités propose des lits jumeaux convertibles en couchage double, et une deuxième salle de bain est positionnée à bâbord.

Des extérieurs bien équipés

Les extérieurs ont désormais chacun leur particularité. Le pont avant offre un grand bain de soleil pour le farniente tandis que le flybridge permet plutôt de déjeuner/diner entre amis/famille ou de se détendre tout en restant à proximité du pilote.

L'espace — qui peut être protégé d'un T-top avec toit ouvrant électrique en option — est équipé d'une cuisine équipée, d'un salon accueillant huit convives, d'une grande banquette tribord au dossier inclinable, d'un siège copilote en L, placé à l'avant, et d'un poste de pilotage sur bâbord.

Paré pour la grande croisière

Apte à la grande croisière, le Monte Carlo 52 offre de grands réservoirs : (1 300 litres de carburant et 400 litres d'eau. Le chantier vendéen annonce une consommation de 120 litres/heure et un rendement de 6 litres/mile nautique.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Yannick Bougeard - 4 mois
Bonjour et merci pour cet article, j'imagine que le coût doit être élevé mais je ne comprends pas pourquoi l'innovation ne va pas dans l'utilisation de l'énergie solaire avec des moteurs électriques d'appoints comme les GREENLINE...Est ce possible d'équiper le navire d'une oméga sail? Bien à vous Yannick
Ajouter un commentaire...