Rénovation de bateau : choisir le bon primaire sous la flottaison

Il est temps de rénover cette carène

L'entretien ou la rénovation d'une carène de bateau, c'est avant tout le respect d'un cycle de peinture. Le primaire que l'on applique avant l'antifouling, a une importance capitale pour protéger la coque et assurer la bonne tenue de l'antifouling. Voyons ensemble comment choisir le bon primaire.

Pour rénover la coque d'un bateau, il faut mettre les œuvres vives à nu.

Il s'agit d'enlever les anciennes peintures antifouling jusqu'à retrouver une surface saine, à savoir un gel-coat ou un ancien primaire.

Après avoir réparé les inévitables fissures et autres traces d'impacts au mastic époxy, il faudra appliquer un primaire.

Enfin peu de temps avant la mise à l'eau il sera temps de mettre l'antifouling.

Qu'est-ce qu'un primaire ?

Le primaire c'est la base ! C'est la première couche du cycle de peinture. On l'applique sur la coque mise à nu, avant de réaliser la peinture de finition, et sous la flottaison ce sera un antifouling.

Nous avons interrogé le fabricant français Soromap, qui nous a expliqué que la peinture primaire est plus ou moins composée des mêmes ingrédients qu'une peinture de finition.

Cependant contrairement à cette dernière, à qui l’on demande surtout dureté et brillance, le primaire offre d'autres avantages comme le pouvoir d’accrochage sur le support et la protection de la coque contre l'humidité.

Laboratoire de test et d'analyse chez Soromap

À quoi sert un primaire ?

Le primaire a plusieurs rôles :

  • Le primaire permet de stabiliser le support sur lequel on va peindre. Dans le cas d’une rénovation de bateaux avec un gel-coat ancien, il permet de bloquer la porosité de celui-ci et d’éviter l’absorption d'eau.
  • Le primaire permet aussi d'isoler des matériaux ou des peintures non compatibles entre eux.
  • Certains primaires (epoxy) permettent de créer une enveloppe étanche autour du support, qu'il s'agisse d'un lest en fonte ou d'une coque.

À noter que le primaire doit être parfaitement adapté aux matériaux de la coque.

Quels sont les différents types de primaires ?

On va distinguer deux familles de primaire :

1- Les primaires monocomposant

C'est une couche isolante entre deux antifouling. On l'utilisera si le précédent antifouling est inconnu et qu'on ne met pas la carène à nu. Ce primaire améliore l'accroche du futur antifouling sur le précédant.

Chaque marque de peinture dispose des primaires leur correspondant. Le séchage est rapide, et le prix est abordable. Attention, ces primaires n'ont pas vraiment un rôle de protection.

2- Les primaires bicomposants époxy

  • Ces primaires, en plus d'isoler et d'améliorer l'adhésion de l'antifouling offrent d'autres avantages :
  • Une surface dure pour les ponçages ou grattages annuels évitant ainsi d'esquinter la coque.
  • L'étanchéité de la coque (en fonction de l'épaisseur appliquée)
Primaire Epoxy bicomposant : isolation, accrochage, protection contre l'humidité et dureté
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...