Liste des incontournables pour réussir sa journée en mer

Une escapade en bateau à la journée s’organise un peu en amont : on choisit la destination, on prépare la route et l’on décide du moment opportun pour y aller. Rien oublié ? Lorsqu'on embarque même pour une petite sortie en mer, une liste des indispensables peut rendre service afin d'en profiter un maximum.

Certes, une sortie à la journée, ce n'est pas comme une grande traversée. Si naviguer c'est accepter un pourcentage d'imprévu, quelques réflexes sont bons à prendre pour ne pas ruiner une belle journée de mer et se priver d'une bonne part de plaisir.

Vérification des prévisions météo

Bien qu'on puisse se réjouir depuis plusieurs jours des conditions annoncées, c'est seulement le jour J qu'on pourra faire quelques plans sur la comète météo. Juste avant de larguer les amarres pour cette belle petite sortie en mer, il faut avoir le réflexe de la mise à jour météo.

Grâce à nos téléphones portables, de nombreuses applications permettent de planifier la navigation et surtout d'avoir une bonne idée de l'évolution des conditions météorologiques de la journée. Le vent peut changer rapidement au cours de la journée comme avec les brises marines ou un Mistral.

La prudence dicte de se rappeler qu'il s'agit seulement de prévisions. C'est toujours plus juste que les prédictions, mais par définition elles peuvent se révéler fausses. On doit donc rester attentif aux changements de temps qui ne manqueront pas de modifier nos plans de navigation.

Les accessoires de protections solaires

Faire l'impasse sur les protections solaires, oublier ses lunettes, une casquette ou la crème solaire sont les meilleurs moyens de gâcher une belle journée de navigation estivale.
Outre le rayonnement direct, il faut aussi se protéger de la réverbération. Sans protection, nous sommes à la merci du soleil et de ses radiations nocifs qui se reflètent sur l'eau, le pont et les voiles.

Les lunettes de soleil de qualité sont indispensables au confort de vision, mais aussi pour la sécurité, car il se peut que le cap à suivre impose de faire face au soleil. Un indice de protection 4 est fortement indiqué, de plus avec les verres polarisants vous profiterez d'une meilleure vision du plan d'eau et des nuages.

La casquette est le minimum nécessaire pour éviter insolation ou maux de tête. Mieux encore le chapeau à large bord et cordon de maintien vous offrira une protection supérieure. Le style vieux loup de mer, en prend un coup, mais en mer ça n'a aucune importance.

Garder des vêtements de réserve

Lorsque le soleil décline ou se trouve masqué par quelques nuages, mais encore, quand le vent se lève, on doit pouvoir enfiler un coupe-vent. C'est la condition sine qua non pour continuer à profiter de la journée et éviter de vivre une épreuve de résistance au froid.

Il est tout aussi important d'avoir quelques vêtements de rechange disponible en cas de besoin. Une petite vague, quelques embruns scélérats mouillants les vêtements peuvent définitivement gâcher la sortie. Ainsi, prévoyez un sac (étanche) avec un coupe-vent, un pull, un pantalon de rechange. Vous envisagerez alors les quelques embruns, qui volent par-dessus bord, avec un large sourire et sans crainte de ruiner la journée.


Les chaussettes étanches ne craignent rien! (Plastimo)

Nourriture et boissons

Rien de pire que d'écourter un bon moment en mer, car la faim ou la soif gagne l'équipage. Même pour une sortie de quelques heures, assurez-vous d'avoir assez de nourriture, mais surtout un repas adaptée.

Au mouillage, on pourra prendre le temps de concocter une salade composée, mais en mer il sera plus simple d'avoir des sandwichs à portée de mains.

L'hydratation est primordiale, le vent, le soleil, l'air salin, les efforts auront tôt fait de nous déshydrater, trop d'eau douce n'a jamais manqué à bord.

Les équipements de sécurité

L'armement de sécurité des bateaux impose d'avoir à bord un gilet de sauvetage par personne. Quelles que soient les conditions de vent et d'expérience, même pour une sortie à la journée il est conseillé de le porter.

Un skipper aguerri qui emmène des novices en mer doit être le premier à le revêtir, non seulement pour donner l'exemple, mais aussi parce que les néophytes auront, par définition, bien du mal à lui porter secours. Les gilets de sauvetage actuels permettent de ne pas se sentir encombré même en plein été.

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...