Quand les marins jouent avec les mots : expressions maritimes

Les marins ont de belles expressions pour expliquer les choses de la vie. En débarquant, ils emportent avec eux à terre quelques-unes de ces maximes maritimes. Bien compréhensibles pour les navigateurs, elles sont aujourd’hui passées dans le langage courant des terriens. En voici quelques-unes expliquées.

Être dans le coaltar : Le coaltar (ou coltar) est un goudron très visqueux qui sert pour le calfatage des bateaux en bois (pour l’étanchéité de la coque). L’expression signifie que l’on a du mal à se sortir du sommeil.

Prendre une biture : La biture est le cordage de la ligne de mouillage déposé proprement sur le pont pour faciliter sa mise à l’eau (au moment où l’on mouille l’ancre). Pour lover un cordage en biture, il faut le déposer sur le pont en formant des S. C’est cette forme qui fait penser à la démarche d’une personne ayant trop bu qui a du mal à avancer droit.

Une démarche chaloupée : une chaloupe est une petite embarcation qui servait à descendre à terre. Étroite, elle n’a pas beaucoup de tenue à la mer et roule facilement. La démarche chaloupée d’une personne qui a bu rappelle la tenue à la mer des chaloupes.

Expressions maritimes

Être au taquet : signifie être au maximum. Le taquet est une pièce d’accastillage qui sert à bloquer la tension des cordages.

Veiller au grain : En météo, un grain est synonyme de vent qui se lève rapidement et qui forcit. Un marin qui veille au grain, le voit arriver et adapte sa voilure pour ne pas se faire surprendre. Veiller au grain signifie être prudent.

Avoir le vent en poupe : La poupe d’un voilier est son arrière. Avoir le vent qui vient par l’arrière assure une navigation facile avec de bonnes performances. Avoir le vent en poupe dans la vie assure une période prospère.

Marin d’eau douce : Naviguer en mer avec le vent, les courants, les marées est toujours plus difficile que la navigation sur les plans d’eau intérieurs, sur l’eau douce. Les marins d’eau douce ont la vie plus facile que ceux qui prennent la mer. Les seconds dénigrent les premiers avec cette expression : ”Marin d’eau douce”.

Expressions maritimes

Toutes voiles dehors : Quand il fait beau et que la mer est belle, le voilier navigue toutes voiles dehors.

Mettre les voiles : on met les voiles pour prendre le large, quand on part. Le voilier met les voiles quand il quitte le port, c’est pareil dans la vie.

La pacotille : Les pacotilles sont les marchandises que l’équipage pouvait embarquer en petite quantité pour commercer à leur compte. Ils ne payaient pas de droit de fret. Les pacotilles sont aujourd’hui des objets de peu de valeur.

Les parages : partie de mer proche de la côte. Quand on signifie à quelqu’un qu’il est dans les parages, c’est qu’il n’est pas loin.

Être dans une mauvaise passe : une passe est un passage étroit. En mer, il faut se méfier des passages qui cachent des rochers ou des courants malsains. Un marin évite de se mettre dans une mauvaise passe dans laquelle il aura du mal à manœuvrer.

Bon vent ! : Souhaiter bon vent à un marin qui part, c’est lui souhaiter une belle navigation sans embuche. C’est aussi ce que nous souhaitons à tous les lecteurs de Bateaux.com !

Réagir à cet article :
Alin Hannier - 3 semaines
Des expressions passées dans le vocabulaire courant.
Erica Humbert-Droz - 2 semaines
Il y a aussi les mots qu'on ne doit pas prononcer! Cela me rappelle lorsque je faisais mes 1000 milles avec le CCS pour l'obtention du permis mer . Le skipper Pierre-André Reymond nous disait qu'on ne doit pas dire lapin, mais on peut dire palin …
migal 64 - 1 semaine
Ou... "langoustine des prés..." :)
Ajouter un commentaire...